Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Analyses Footballistiques

Alexandre Castro : la "Jeanne d’Arc du sifflet"

Publié le 31 Octobre 2013 par TEAM FCN ANONYMOUS in Arbitrage

Comme nous le précisons régulièrement dans les articles abordant l’arbitrage, l'usage de la vidéo dans le football résoudra des situations conflictuelles mais elle ne résoudra pas tous les problèmes.

Elle permettra de régler pas mal de situations où les hommes en noir ne peuvent trancher correctement face à une action de jeu trop rapide, où l’œil humain est pris au dépourvu à vitesse réelle. Mais Il existe des situations où la vidéo ne pourra rien face au style d’une certaine catégorie d’arbitres qui souhaitent semble-t-il faire parler d’eux à chaque fin de rencontre.

De manière générale, un bon arbitre, c’est un arbitre qui ne fait pas parler de lui après le match, c’est de constater que le foot se joue bien à 11 contre 11 et non à 12 contre 11 sur certaines actions.

 

M. Castro : un arbitre « star » comme M. Chapron et M. Turpin

M. Castro donne l’impression de faire partie de ces arbitres "stars" qui veulent à tout prix marquer de leur empreinte un match quitte à le rendre imbuvable.

M. Castro, c’est l’arbitre de PSG-Valenciennes en 2013, l’arbitre qui expulse Thiago Silva qui l’aurait « poussé » volontairement, M. Castro ne voyant pas le joueur arrivé dans sa direction. Cette expulsion avait mis Leonardo hors de lui et il avait bousculé M. Castro dans les vestiaires pendant la mi-temps.

M. Castro c’est également l’arbitre de Nantes-Sedan en 2013, quelques jours après PSG-Valenciennes. La DNA, toujours aussi lucide, lui confie un match à enjeu (le FCN joue la montée sur ce match à guichets fermés) alors que la polémique enfle après les événements de PSG-VA. Choix judicieux ? Pas sûr quand on détaille sa performance lors de ce match : il oublie d’expulser le sedanais qui attrape le visage de Lucas Deaux avec sa main et il oublie un tirage de maillot grossier sur Gakpé qui valait un pénalty en 1ère mi-temps :

http://chroniquesdunanonymousdufoot.overblog.com/2013/10/fiche-arbitre-%C3%A0-la-sauce-fcn-anonymous-m.-castro.html

 

Les faits de jeu lors de la rencontre entre le FCN et le LOSC

Le but hors-jeu validé de Nolan Roux n'est rien à côté du sketch que les supporters ont vécu en tribunes ou devant leur téléviseur.

Si le FC Nantes a perdu vendredi avec le scénario que nous avons vu c'est bien à cause de l'arbitrage de M. Castro qui a perdu le fil du match et laissé les lillois installer un antijeu toute la 2ème mi-temps sans être sanctionnés.

Nous pouvons mettre en avant leur gardien de but qui prenait au moins 10 secondes pour faire ses dégagements dès la 55ème minute, un stade entier qui siffle le gardien et M. Castro qui ne bronche pas…ahurissant.

Pendant les arrêts de jeu, M. Castro se laisse aussi berner par une simulation de blessure du lillois Souaré qui semble souffrir le martyr mais qui fait tout pour rester dans les limites du terrain et arrêter le jeu. M. Castro gère très mal cette séquence qui se transforme en début d’échauffourée entre des nantais qui veulent reprendre le jeu et des lillois qui protègent leur joueur à terre. Le jeu reprend finalement sans Souaré, qui malgré la venue des soigneurs lillois se relève très vite pour pouvoir rejoindre ses coéquipiers à 10. Il se met à courir le long du terrain devant le public nantais qui le hue voyant le joueur courir. M. Castro refuse dans un premier temps que Souaré fasse son entrée et ceci malgré un arrêt de jeu. M. Castro semble « punir » le joueur de cette blessure imaginaire.

Sur ce fait de jeu,  nous pouvons citer le site horsjeu.net et plus particulièrement sa « canaris académie » qui décrit « des lillois qui cherchaient à gagner du temps par tous les moyens, Souaré et ses multiples fractures-mais-en-fait-non-ouf-j’ai-eu-peur-tiens-si-je-lui-mettais-un-taquet-au-mec-en-jaune en tête ». Tout est dit.

Souaré est donc interdit de rentrer sur la pelouse mais Mavuba demande quand même à son équipier de rentrer. Celui-ci se retient et nous voyons donc le capitaine lillois venir chercher son partenaire et le tirer par le bras pour qu’il rentre. M. Castro voit la scène, arrête le jeu et donne un carton jaune à…Souaré ! Et Mavuba non sanctionné. Aucun doute c’était bien Rio le véritable arbitre de ce match.

Nous avons également vu un auto-arbitrage lillois. M. Castro est un arbitre qui « entend » des fautes mais qui ne les voit pas. D'où la comparaison avec Jeanne d'Arc. Sur le 1er carton jaune de Djilobodji c’est bien Mavuba qui pousse M. Castro à sortir le carton jaune. Il n’y pas faute sur le duel aérien qui l’opposait à Rodelin, très bon comédien du haut de son 1m92 (1m93 pour Djilobodji). Cela coûtera cher en fin de match car Djilobodji recevra un second carton (plus logique) même si la manière dont le sort M. Castro laisse à penser qu’il n’attendait que cela : expulser le sénégalais.

Des joueurs lillois étaient également méconnaissables en termes d’état d’esprit. Nous pouvons citer l’ex-nantais Ronny Rodelin. Il a représenté l’état d’esprit lillois envers le corps arbitral. Se jouer de l’arbitre central en amplifiant les « fautes » nantaises. Comme l’a si bien dit Lucas Deaux le lendemain du match : « on nous les décrit comme des mecs qui vont au combat mais ce sont les premiers à pleurer ». Lucas Deaux qui est allé plus loin avec son "franc-parler" comme il l’avait fait après OL-FCN (défaite 3-1 avec un but refusé à Djordjevic après 4 min de jeu on se demande encore pourquoi) en s’en prenant à Mavuba qui passait son temps à seconder l'arbitre dans ses décisions.

Dans cette liste non exhaustive nous pouvons aussi discuter de la sortie de Kalou où ce dernier faisait semblant de ne pas avoir entendu son nom au moment du changement…

 

Comment parler de « défaite logique » ?

Le FCN ne méritait pas de gagner c'est certain, trop de déchets techniques et trop de « timidité », mais la défaite est loin d’être logique. Lille avait beau être un peu plus solide et mieux en place que Nantes, en attaque cela manquait clairement de créativité. Ce n’est pas en construisant un mur défensif qu’on marque des buts.

La défaite reste illogique puisque le seul but de la rencontre n’est pas valable d’après les lois de l’arbitrage. Der Zakarian le rappelle ici :

http://www.newsring.fr/sport/football/4387/71343-rlc-fc-nantes-pour-michel-der-zakarian-la-defaite-face-a-lille-est-illogique

 

La défaite aurait pu être qualifiée de « logique » si le FCN avait encaissé au moins 2 buts dont un non valable.

Le football, ce n’est pas de la boxe. La victoire aux points n’existe pas. On peut mal jouer et ne pas perdre. On peut perdre la bataille du milieu de terrain sans perdre automatiquement.

De plus, prendre un but avant la mi-temps modifie le comportement des 2 équipes. Il modifie le scénario de la 2ème mi-temps. Nous appelons cela un match faussé. On ne sait pas ce qui se serait passé à 0-0 au retour des vestiaires. Lille n’aurait peut être pas autant attendu le FC Nantes, il n’y aurait peut être pas eu cet antijeu constant, le FC Nantes aurait peut être profité des attaques lilloises pour mieux contrer. Qui peut prétendre connaître l’issue du match et le score final de cet « autre » match ?

Les décisions du corps arbitral ont cristallisé une frustration dans le stade. L’ambiance en Tribune Loire était une nouvelle fois au rendez-vous mais en deçà des derniers matchs à domicile (« même contre Evian elle était bien meilleure » dixit un carté en Tribune Loire). Les raisons de cette « baisse » d’ambiance venaient certainement de la prestation des canaris qui était moins belle que les dernières sorties (malheureusement le supporter a tendance à chanter si le jeu s’emballe et non l’inverse…). De plus, les coups de sifflet à répétition et l’antijeu lillois faisaient sortir beaucoup de supporters du rythme des chants. Ce qui se passait sur le terrain prenait le dessus. Et c’était très souvent de l’énervement. Les chants d’encouragement se transformaient en huées envers certains joueurs lillois et l’arbitre central qui a eu le droit à des chants bien personnels. Il est à noter que la tribune Erdre a également été « dérangée » par l’antijeu des nordistes et a pris le gardien lillois à parti à chaque fois qu’il touchait le ballon.

On se demande encore comment M. Castro a pu laisser un gardien de but gagner du temps à partir de la 55ème minute sans le sanctionner d’un carton jaune. Cela aurait sûrement calmé les supporters. En ne le sanctionnant pas, il a contribué à détériorer l’ambiance dans le stade.

Sur ce match nous avons donc pu voir 2 grandes tares de l’arbitrage français actuel (avec M. Turpin on en avait vu 4 d’un coup lors de FC Nantes-SC Bastia) :

  1. Un manque de psychologie et de recul
  2. La capacité à se laisser influencer par l’auto-arbitrage des joueurs

 

A Nantes, la honte de dénoncer les erreurs d’arbitrage du côté de certains supporters

Les erreurs d’arbitrage c’est pour tout le monde pareil...il paraît. Ceux qui se contentent de répéter cet adage et de s’en prendre aux supporters qui montrent les erreurs, n’ont sûrement pas suivi le début de saison du FC Nantes. Sur les 11 matchs joués en L1, nous aimerions qu’ils nous disent sur quelles phases décisives ils ont vu le FCN avantagé. Combien de buts nous ont été accordés de manière injuste ? Combien d’expulsions d’adversaires ont été injustifiées ?

Ces supporters sont ceux qui se rassurent peut être en se disant que c’est normal de perdre contre une grande équipe comme Lille. Mais contre une équipe plus faible et avec un arbitrage aussi défavorable, les victoires ne seront pas si faciles. Nous l’a bien vu en L2 l’année dernière. Tous les points comptent même ceux pris contre les « gros ».

Quand le PSG ou l’OM subit une erreur majeure d’arbitrage, les médias nationaux s’emparent de l’affaire et ne dénoncent pas forcément les vrais problèmes. Par contre si le FCN subit la même erreur majeure d’arbitrage, les médias nationaux s’en moquent complètement et la plupart des médias locaux minimisent la conséquence de cette erreur sur le match. Certains ont par exemple banalisé le but encaissé sur hors-jeu en expliquant que ce n’était pas M. Castro le responsable. C’est son assistant le responsable en effet et alors ? Cela reste une erreur majeure d’arbitrage non ?

Sans compter que la plupart n’ont même pas abordé l’expulsion injuste de Djilobodji.

Pourquoi ces fausses excuses et ces oublis à chaque rencontre ? Il ne faut pas oublier que le support d’après-match des médias comme souvent c’est le résumé officiel de match de la LFP et comme celui-ci est léger et montre rarement les actions liées aux erreurs majeures d’arbitrage, on n’en parle pas.

Cela ressemble à une manipulation des images. On force le supporter à oublier les erreurs pour qu’ils ne retiennent que la timidité et le déchet technique de ses joueurs lui permettant de conclure « défaite logique ». Dans 1 mois la plupart auront oublié l’antijeu lillois de 40 minutes, fruit d’une ouverture du score injuste à la 41ème minute de jeu.

De plus le résumé officiel de FCN-LOSC était disponible 3 jours après la rencontre, les supporters étaient déjà tournés vers le match de coupe de la ligue de mardi, voire le match contre Montpellier le weekend suivant. Et si quelqu’un veut reparler de ce match et de l’absence d’images pour l’expulsion injuste de Djilobodji par exemple, il aura le droit à la fameuse réplique « c’est le passé il faut aller de l’avant ! ».

En se comportant ainsi-politique de l’autruche-on peut continuer de subir des erreurs d’arbitrage à chaque saison, sans que cela s’équilibre.

Commenter cet article

www.google.com 15/11/2013 09:14

good