Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Analyses Footballistiques

On Garde La Saison Prochaine ? Episode 3 - Alejandro Bedoya #OGLSP

Publié le 8 Janvier 2014 par TEAM FCN ANONYMOUS in On garde la saison prochaine ?

Né le 29 avril 1987 à Englewood dans le New Jersey, Alejandro Bedoya comme tout bon Américain (mi-colombien, mi-USA et bientôt mi-français ! comment ça 3 moitiés c'est trop ?) qui se respecte aime le sport. D'autant plus que le grand-père et le papa ont été footballeurs, la dynastie Bedoya se doit de continuer. C'est donc bien vers le football, comme son frère Santiago qu'Alejandro se dirige. En 2005, il aide l'équipe de son lycée à remporter le championnat 5A de l'Etat de Floride. Il est désigné alors joueur de l'année. A l'université ? Même chose, nommé dans la catégorie meilleur joueur universitaire de l'année à deux reprises. Cependant, il ne gagnera jamais ce titre.

Alejandro a du talent, il est promis à un bel avenir. Mais pas en MLS Super Draft (l'antichambre de la MLS), préférant une autre vie à l'étranger.
En 2008, il signe un contrat avec le club suédois d'Örebro SK. Moins clinquant au premier abord que le championnat américain. Pendant deux ans, il parfait sa palette et développe son sens tactique, le jeu européen est bien plus différent que le jeu américain.

En 2010, il reçoit un vibrant hommage de la part de Lady Gaga qui lui dédie une chanson (oui oui il fallait la faire).


Un essai non concluant à Birmingham n'entache pas le moral de Bedoya qui en 2011 signe un contrat en faveur des Glasgow Rangers, son arrivée dans le club écossais est prévue pour janvier 2012. Sauf qu'à l'été 2011, l'Américain rejoint finalement la capitale écossaise. Les autorités britanniques lui ayant accordé un permis de travail, pourtant ce dernier n'avait disputé que 5 rencontres officielles sur son territoire lors des deux dernières années, bien loin des 75% exigés pour l'obtention du précieux sésame. La réputation montante du joueur a joué sans doute dans la balance.

Talentueux, Alejandro Bedoya quitte donc Örebro pour les Glasgow Rangers en août 2011. Malheureusement, Ibrox Park ne sera pas son royaume, 13 rencontres et puis s'en va. Une saison sans saveur, au cours de laquelle, Alejandro ne s'éclate pas, joue peu et n'apparaît pas vraiment comme un cadre pour son entraîneur Ally Mc Coist. La liquidation du club, sera la cause de son départ.
Retour donc en Suède. Helsingborgs l'attend, ville du nord-ouest de la Suède, à seulement 4 kilomètres des côtes danoises. Sa saison 2012-2013 est riche et pleine, 31 matchs pour 10 buts, titulaire indiscutable, participant aux rencontres d'Europa League. Bedoya, 6 buts en 20 matchs d'Allsvenskan se révèle. Cependant ses envies d'ailleurs se font ressentir, après la Golden Cup, qu'il remporte avec les USA, l'Américain ne souhaite pas rester en Suède et part donc à la recherche d'un nouveau club.

C'est le FC Nantes qui frappe à sa porte, Alejandro Bedoya accepte le challenge du tout juste club promu et signe un bail de 3 ans en faveur des canaris. Annoncé comme un milieu offensif relayeur, capable de jouer derrière l'attaquant, mais aussi bien sur les côtés, le natif d'Englewood attire l'oeil. Premier américain chez les canaris, les observateurs qui l'ont vu à l'oeuvre, n'en disent que du bien. Il prend part à son premier match en tant que titulaire (et quel match) face au PSG en août 2013. Jouant au coup d'envoi latéral, son positionnement changera au bout de 25 min, il terminera milieu offensif. Actif pendant la partie, il sera non loin d'inscrire un but, sa superbe tête étant sortie miraculeusement par Sirigu.
Par la suite, il alterne entre le banc et le terrain. Un joker de luxe, qui ouvrira son compteur face à Ajaccio lors de la 10ème journée, permettant au FCN de s'imposer en Corse 1-0. Il enchaînera 10 jours plus tard avec un second but, cette fois-ci, en CDL face à Lorient. Après un trou d'air, il permettra à la maison jaune de revenir dans la partie contre Valenciennes et sera auteur du but vainqueur à Marseille, portant son total à 4 buts en 14 rencontres.

Joueur technique, clairvoyant et très bon passeur, le positionnement d'Alejandro Bedoya est une énigme. Pire : placé derrière Filip Djordjevic, son talent n'a pas semblé être mis davantage en valeur. Cela est probablement dû à un manque de fraîcheur physique, il n'a pas eu de vacances depuis 5 mois (sauf en France), le championnat suédois s'arrêtant en juin. Bedo' a ainsi enchaîné avec la Golden Cup et donc la Ligue 1 directement. Ses performances sont pour l'instant intéressantes mais l'attente semble très grande autour d'Alejandro.

Et vous chers suiveurs, qu'en pensez-vous ?
Alejandro on le garde la saison prochaine ? Do you BELIEVE THAT WE WILL KEEP Alejandro ?

On Garde La Saison Prochaine ? Episode 3 - Alejandro Bedoya #OGLSP
Commenter cet article