Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Analyses Footballistiques

Amical Belgique-France : où va l’équipe de France de football ?

Publié le 14 Août 2013 par Julien Soulard in Equipe de France

Ce soir, l’équipe de France de football va affronter, dans un match amical, nos voisins belges. En ce sens, Didier Deschamps  a dévoilé, le 8 août dernier, sa liste des joueurs sélectionnés pour cette rencontre. Et vous allez voir, il y a « encore » de quoi discuter.

Mais avant cela, coup de gueule…Planter un match international en pleine semaine alors que les joueurs viennent tout juste de reprendre leur championnat voir même pas du tout pour certains, est ce que cela a vraiment une utilité ? Hormis le fait d’aller en blesser 2 ou 3, question de faire rire les entraîneurs des clubs concernés par les joueurs sélectionnés… On va nous rétorquer que oui, que c’est pour préparer un match de qualification pour la coupe du monde 2014 et que cela permet de faire un tour d’effectif…Je ne sais pas, c’est comme si on commençait une coupe nationale avant même le championnat, c’est tout à fait risible…Pardon autant pour moi, ça existe déjà, ça s’appelle la coupe de la ligue. En attendant, le tour d’effectif de l’équipe de France, au vu des blessés, des suspendus et des choix sportifs, il va être vite fait. L’Afrique du sud vous avait fait rêver….Le Brésil, je vous rassure, ça sera pareil…Et le pire c’est qu’on nous prépare à cela…

Gardiens : la stabilité règne !

Convoqués :Mickaël LANDREAU (Bastia), Hugo LLORIS (Tottenham), Steve MANDANDA (Marseille)

Jusqu’ici tout va bien, l’ordre est établi et respecté, pas de soucis en vus de ce côté-ci de l’équipe. Stéphane Ruffier a disparu, certes, mais la bataille pour la place de 3ème gardien paraît plus symbolique qu’autre chose.

Défense : où comment se faire peur…

Convoqués : Gaël CLICHY (Manchester City), Mathieu DEBUCHY (Newcastle), Laurent KOSCIELNY (Arsenal), Eliaquim MANGALA (Porto), Adil RAMI (Valence), Bakary SAGNA (Arsenal), Eric ABIDAL (Monaco), Patrice EVRA (Manchester United).

Il ya de quoi dire sur les convoqués en défense. Et pas qu’un peu…Eric Abidal is back…et on se demande bien pourquoi…Absent pendant de très long mois dû à son cancer et à sa transplantation du foie, comment un joueur ayant si peu joué, soit convoqué ? Loin de moi de lancer un débat post-Knysna, mais certains oublient qu’il fit parti des « meneurs » dans le bus et qu’il a eu un grand rôle dans l’échec de la coupe du monde 2010. Alors certes, si je ne nie pas que ce qu’il a fait ces derniers mois, pour revenir sur un terrain de foot, soit remarquable de courage et d’abnégation, cette convocation est complètement saugrenue et un peu prématuré…Mais d’après DD, Il reste compétitif…Vous allez voir qu’il va dire son contraire quand on parlera d’un certain milieu de terrain.

Sur le flanc gauche, on se recoltine (encore..), Evra. A croire qu’on ne peut plus se passer de lui depuis Knysna…(comment ça je fais une fixette ?). Sportivement, Evra a montré ses limites avec l’EDF. Si on peut apprécier parfois le fait qu’il soutient l’attaque sur son flanc gauche, il oublie aussi qu’il faut revenir... Au grand dam de ces défenseurs centraux lors des contre-attaques adverses qui doivent dès lors surveiller le flanc déserté par monsieur. Souvent pris de vitesse en un contre un, il ne respire pas la sérénité. Du moins en EDF. Là encore, son cas devrait, quand même, être sérieusement étudié car on ne peut penser qu’il refera une coupe du monde après les événements d’il y a 3 ans. D’un point de vue éthique, on serait vraiment encore à la limite après tous les remous surtout que des petits jeunes sont en train de grandir.

Rami et Koscielny devrait se retrouver au centre de cette défense, privée de Varane blessé, DD doit composer avec cette absence. Très honnêtement, Rami ce n’est pas la sécurité sociale. Il est souvent à la limite et a du mal à se retourner quand ça joue dans son dos. Mais on devra se contenter de cela.

Autre absence de marque, Christophe Jallet. Seul français rescapé de l’armada étrangère du PSG, il n’est pas convoqué. Certainement dû à la concurrence (déloyale ?) de Clichy et de Sagna (normal pour le coup..). Mamadou Sakho, lui aussi, ne sera pas convoqué. Placardé au PSG malgré un comportement irréprochable. Didier Deschamps a laissé sous-entendre que pour être sélectionné, il faut jouer. En gros, va voir ailleurs si les qataris y sont.

Mangala est, lui, de nouveau convoqué. Mais cirera certainement le banc. A moins que  « la derche » ne veuille le voir en situation pour le juger en cas de pépins dans l’effectif.

Le milieu n’a pas la frite une fois !

Convoqués : Etienne CAPOUE (Toulouse), Clément GRENIER (Lyon),Josuha GUILAVOGUI (Saint-Etienne),Geoffrey KONDOGBIA (FC Séville),Moussa SISSOKO (Newcastle), Rio MAVUBA (Lille)

Guilavogui et Kondogbia..Enfin de la jeunesse ! Grenier en prime ! Mais alors pour le reste…

Sissokho, en difficulté avec Newcastle l’année dernière… Capoue en dessous de son niveau et ….Mavuba….A côté, un trou noir paraîtrait plus lumineux.

Hormis les suspendus (Matuidi, Cabaye, Pogba suspendus contre la Georgie mais plus que probablement de retour contre le Belarus), que DD préfère laisser à disposition de leur club pour cette joutevu qu’ils ne seront pas de la partie contre la Géorgie, en éliminatoire pour la coupe du monde 2014, Yohann Gourcuff, qui est soit disant en manque de rythme selon le sélectionneur, ne sera pas non plus de la partie. Pourtant Abidal, lui, est sélectionné alors qu’il a été, pendant de long mois pour raison de santé, absent des terrains…Logique avez-vous dit ?

Certes si le sélectionneur français a dû donner sa liste avant la première journée de championnat, il a certainement regretté de ne pas l’avoir finalement pris dans le groupe.

On peut mentionner aussi le choix clairement sportif en ce qui concerne Maxime Gonalon. Légitimement, Jérémie Toulalan aurait pu faire son retour dans cette équipe, mais là encore Didier Deschamps n’y va pas par quatre chemins et nous reparle de Knysna en affirmant que Toulalan est encore marqué, voir trop, par ce qui s’est passé en Afrique du Sud. Didier Deschamps ne ferait-il pas plutôt payer à Jérémie ses propos envers France 98 ? Pourtant avec son ancien club de Malaga, Toulalan s’est montré très performant…

Au lieu de ça, on nous vend du rêve avec Rio Mavuba. Un bon gars certes, mais est-il un meneur de jeu en puissance ? Amoins que Didier pour ce match nous prépare une surprise avec les petits jeunes, je pense que nous connaissons tous la réponse.

 

L’attaque ou le paradoxe français

Convoqués : Karim BENZEMA (Real Madrid), Samir NASRI (Manchester City),Olivier GIROUD (Arsenal),Dimitri PAYET (Marseille),Mathieu VALBUENA (Marseille),Franck RIBERY (Bayern Munich).

Si on ne peut rien dire sur les sélections de Ribéry (en top forme et de nouveau un peu plus impliqué dans cette équipe), Valbuena (top forme avec Marseilles), Payet (Qui a dit que Nantes n’était plus un pourvoyeur de joueurs en EDF ? Hein, Michel…), Olivier Giroud (monte en puissance avec Arsenal), que dire de Nasri et Benzema…

Que devrait-on dire du retour de Samir Nasri (vive la convivialité, la bonne humeur, le respect des valeurs)….et de la sélection de Benzema qui est, aujourd’hui, clairement menacé si il ne se montre pas plus performant dans les prochaines semaines avec le Real Madrid ? Benzema a prouvé par son inefficacité. Samir Nasri par son incompatibilité au niveau relationnel avec certains joueurs de l’EDF, des journalistes et du public. Clairement ces 2 joueurs ne sont plus des solutions mais plutôt un problème pour cette équipe. Ils le prouvent par certaines de leurs attitudes. Cette jeunesse, qu’on nous disait dorée, ne l’est plus. Ils fatiguent les supporters. Les lassent, les ennuient.

Sur le papier, cette attaque devrait faire baver. Mais voilà, la tournée sud-américaine nous a démontré à quel point il ne suffit pas d’être bon. Seul on est rien au football, et comme dans tout autre sport collectif. Approximation, déchets techniques, occasions vendangées, incompréhension, attitude de résignations... Cette attaque aujourd’hui ne fait plus peur à personne. Et si on dit toujours que pour gagner il faut d’abord une bonne défense, il faut aussi marquer des buts. Comme le dirait un célèbre entraîneur nantais de manière malicieuse quand on lui parle des tactiques ultra défensive d’aujourd’hui « A l’époque peu importe qu’on en prenait 5, le plus important, c’était d’en avoir un d’avance ! ». Comme quoi, une équipe, c’est un tout.

Un petit mot sur l’adversaire : Le rouge de chauffe sera de sortie…

Eden Hazard, Vincent Kompany, Axel Witsel, MarouaneFellaini, RomeluLukaku, Kevin De Bruyne…Autant dire que chez nos voisins, fini le complexe d’infériorité. Si la Belgique a été souvent mise en compétition avec la France, ce n’est pas seulement parce qu’ils partagent une langue commune. Mais bien parce que l’histoire fait de ces deux pays, des sœurs jumelles et aussi parce sportivement, les rencontres entre franco-belge ont toujours eu une saveur particulière (un peu comme les France – Italie et France – Allemagne mais pour d’autres raisons que nous connaissons tous). Pour les belges, ce match sera tout sauf un match amical. Ils ont fier allure ces diables rouges. Parés pour le combat, ils montrent clairement leur muscle. Et ils ont de quoi être confiants. Non pas parce qu’ils affrontent une équipe de France moribonde, mais bien parce que le football belge est en pleine mutation. Il n’est pas rare, maintenant, de voir des joueurs belges dans les plus grands championnats d’Europe. Et surtout le pays commence à avoir une capacité à sortir de bons joueurs de football. Les superviseurs anglais en tout cas, eux, l’ont bien compris. Ils viennent faire, de plus en plus souvent, leur marché dans le championnat belge. Signe d’une qualité de formation en amélioration. En tout cas, le coq français a intérêt à se méfier s’il ne veut pas finir embrocher sur la fourche de ces diables-là !

 

Des raisons d’espérées pour la France…Si seulement si …

Domenech doit bien rire. Laurent Blanc aussi. Didier Deschamps doit se confronter aux mêmes problèmes que ces prédécesseurs. Face à des joueurs prisonniers du passé de leurs aînés (France 98) et de celui qu’ils se sont donnés (Knysna..) cette équipe ne gagnera jamais rien. Il faut se le dire et l’avouer. Elle n’est qu’une équipe de transition, ballotée par une tempête sans fin. Montrée du doigt par ses propres supporters (à juste titre), voir même moquée. Les journalistes dits « sportifs », s’abreuvent aussi bien de leurs échecs que des victoires des joueurs emmenés par Aimé Jacquet et Roger Lemerre à l’époque des anciennes gloires. Même si tous ne sont pas à mettre dans le même panier et ont pour seul excuse d’être là parce qu’on le leur a demandé. Entre les problèmes de comportements, de performances, d’implication, cette équipe représente à elle seule, le malaise de la société française actuelle. Incapable de pardonner et de se pardonner. Elle sera, certes, capable de battre des équipes plus fortes qu’elle et le lendemain, se faire méchamment punir par une équipe quelconque. Trop d’inconstance. Mais dans cette tempête, une éclaircie commence à poindre. Je tiens à vous rassurer, ça ne sera pas pour la coupe du monde au Brésil. Mais une nouvelle jeunesse bourrée de talent approche. Déjà victorieuse en moins de 20 ans, elle ne souhaite qu’aller au-delà. Si elle est encore perfectible, son insouciance pourrait balayer,très vite , la profonde léthargie dans laquelle est plongée le football français, ainsi que son équipe nationale. La solution, finalement, pour Deschamps, ne serait-elle pas la solution que Jacquet avait trouvée à son époque. Tourner une page (obscure) du football français et enfin d’en ouvrir une autre plus lumineuse. Celle qui nous a emmenées sur la voie royale. Celle qui a fait de notre nation, une nation championne du monde de football. Encore faut-il en avoir le courage et accepter la prise de risques. Et finalement est ce que cette équipe a le bon sélectionneur ?

Amical Belgique-France : où va l’équipe de France de football ?
Commenter cet article