Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Analyses Footballistiques

La commission de discipline de la LFP joue dangereusement avec les clichés. Attention danger !

Publié le 31 Mai 2013 par

Pour ceux qui découvrent le rassemblement FCN Anonymous et qui se demandent naturellement « quel est votre objectif ? » et bien sensibiliser les supporters sur la cohérence des décisions que peut prendre la commission de discipline de la LFP représente l’un de nos objectifs. Notre rassemblement réclame plus de justice, moins d’inégalités, plus de cohérence dans ce football qui s’éloigne de plus en plus de la définition du mot «sport ».

Ce n’est pas à la suite de la décision prise par la LFP hier soir, jeudi 30 mai 2013, que nous sommes sur la bonne voie de la justice.

Rappelons le contexte par l’intermédiaire du communiqué officiel :

« 34e journée : Chamois Niortais – FC Nantes du 26 avril 2013
Comportement des supporters du FC Nantes - Usage de très nombreux d’engins pyrotechniques :
Réunie le 2 mai 2013, la Commission avait décidé de placer le dossier en instruction au vu de la gravité des faits. Après lecture du rapport par l’instructeur désigné et audition du représentant du FC Nantes, la Commission décide de la fermeture de la tribune Loire pour un match avec sursis. »

Ainsi la commission de discipline de la LFP a sanctionné l’usage de nombreux fumigènes dans le parcage à Niort. Parcage unique où l’on retrouve des centaines de supporters du FCN de tout horizon. Des groupes de supporters comme la Brigade Loire mais aussi de nombreux supporters anonymes, des suiveurs passionnés, des exilés habitant la région des Deux-Sèvres etc…

Devant l’usage d’engins pyrotechniques à l’extérieur le règlement de la LFP stipule que l’on peut punir l’équipe à domicile. Cela paraît aussi aberrant que la sanction du carton jaune pour avoir retiré son maillot pour « joie excessive » (rappelons que le foot est le seul sport où l’on se doit de contenir sa joie…) mais c’est ainsi. Beaucoup d’équipes ont déjà subi ces sanctions qui peuvent aller de la simple amende à des matchs à huis clos ou même suspension de stade.

Dans le cas du FCN, la commission de discipline a appliqué une sanction rarissime à ce jour (nous ne savons même pas s’il existe une jurisprudence) : suspendre une tribune bien précise et non un stade entier pour des faits passés dans un parcage mixte. En clair, elle se sert du débordement de quelques individus non identifiés (avons-nous eu vent d’interpellations ?) pour s’en prendre à la tribune regroupant le plus grand nombre des « ultras » du FCN : la tribune Loire. En faisant cela, elle continue sa guerre envers ce type de fervents supporters. Pire : elle essaye de monter les autres supporters qui vont dans cette tribune contre les « ultras ». L’amalgame qu’elle a créée en ciblant la tribune Loire dans sa sanction montre qu’elle veut stigmatiser le fait que la présence des fumigènes est forcément due à un supporter habitué de la Loire. Depuis quand est-ce le cas ? Il y a aussi des « ultras » en tribune Erdre. Un groupe récemment dissous, les Magic Canaris, n’utilisaient pas ou peu de fumigènes dans la tribune Erdre mais qui est là pour vérifier que lors des déplacements ils n’en faisaient pas usage ? Qui peut prétendre que TOUS les fumigènes ont été allumés par des supporters qui vont en Loire ? Personne. Quand bien même on arriverait à prouver que les supporters fautifs sont abonnés en tribune Loire, de quel droit la commission de discipline peut priver de matchs à domicile les abonnés qui n'ont pas fait le déplacement à Niort ? Ils ont payé un abonnement comme ceux qui font les déplacements. Pourquoi devraient-ils payer pour des faits commis dans d'autres enceintes, par une minorité de personnes ? Il est très facile de retrouver les gens qui allument les fumigènes et d'appliquer des sanctions individuelles telles l'IDS (Interdiction De Stade). Mais non, le système préfère sanctionner une tribune entière alors que la majorité des abonnés n'y sont pour rien ! D'ailleurs le club non plus n'y pouvait rien, ces faits se sont produits à Niort.

La commission de discipline a joué sur la facilité pour punir les mêmes : les « ultras ». Le parallèle est flagrant avec les débordements au Trocadéro à Paris. Les médias ont relayé ce que les amalgames du foot permettent : les « ultras » sont forcément des gens violents et des casseurs responsables de débordements. Au final, sur tous les interpellés du Trocadéro, à peine 10 % étaient de vrais supporters du PSG. On est loin d’un amalgame ! Mais le mal est fait car pour beaucoup de personnes, qui suivent le football ou non, ce sont des « ultras » qui sont responsables.

Le plus grave dans l’histoire c’est que la commission de discipline a mis du sursis à cette sanction dans le but de faire croire qu’elle fait de la prévention et que les supporters seront responsables dans le cas où cela devient du ferme. Epée de Damoclès au-dessus de la tribune Loire…Mais tout ceci est en fait une sanction ferme plus ou moins dissimulée car hier soir la commission n’a analysé que les débordements qui ont eu lieu à Niort. Depuis le FCN a joué d’autres matchs et surtout un en particulier : le fameux match de la montée contre Sedan. Il y a bien sûr eu un envahissement de terrain festif, après le coup de sifflet final. Normalement la commission ne peut pas transformer le sursis de la tribune Loire en ferme pour ce fait là car la jurisprudence Rennes et Saint-Etienne en Coupe de la Ligue existe (amende de 5000 euros, pas de suspension de tribune). Et l’envahissement n’était pas dû à une seule tribune qui se vidait mais à toutes. Les tribunes latérales ont même commencé à se vider avant les tribunes Erdre et Loire, bloquées elles par des dizaines de stadiers.

Mais durant ce match contre Sedan, il y a surtout eu des fumigènes utilisés en tribune Loire. 1 ou 2 seulement d’après le témoignage de supporters présents en tribunes Loire et  Océane. Mais c’est suffisant pour la commission : elle peut transformer le sursis en ferme quand elle traitera le dossier ; sûrement jeudi prochain, ou plus tard pour que les gens oublient et crient moins au scandale. Le report c’est sa spécialité.

La commission de discipline de la LFP se veut opportuniste, quitte à manquer de justice. A l’approche de l’Euro 2016 en France, les instances du football français veulent nettoyer les stades de leurs « ultras » pour installer un public calme, familial, qui s’assoit, qui paye sa place beaucoup plus chère, qui n’encourage pas ou peu, qui applaudit de manière ponctuelle. Bref un public qui va voir un spectacle, un concert, une pièce de théâtre : un public passif, aux antipodes d’un public sportif et impliqué. Même si la ville de Nantes a refusé d’accueillir des matchs de l’Euro 2016 à la Beaujoire, même si les supporters nantais sont connus pour être globalement des supporters sans histoire, même si le nombre d’« ultras » représente une faible partie du vivier des supporters nantais, cela ne freine pas la LFP qui se veut (qui se croît surtout) exemplaire.

Contrairement à ce que peut penser le supporter défaitiste et fataliste, tout ceci n’est pas une fatalité. On peut lutter contre cela. Il suffit de s’organier, de communiquer, de rassembler les supporters de tout club et de tout horizon. Le collectif SOS Ligue 2 a fait plier la LFP et beIN alors que beaucoup de supporters en début de saison 2012-2013 parlaient de « cause perdue » pour remettre les matchs au vendredi soir 20h. Une union des supporters permet toujours de faire de grandes choses. Un immense tifo ne peut être déployé si peu de personnes collaborent avec ceux qui le mettent en place. Et bien le comparatif est le même dans le cas de la remise en cause de la LFP et de sa commission. Les choses changeront si tout un groupe se révolte intelligemment devant la répression inappropriée et injustifiée. Le collectif « Liberté pour les Ultras » ne pourra pas être considéré comme un feu de paille. En appliquant des sanctions injustes, la LFP fait grandir tous ces mouvements. Le clash n’est pas loin. 2016 c’est demain.

Lire la suite

Les « Magic Canaris » ont les ailes brisées

Publié le 29 Mai 2013 par

Vendredi 17 mai 2013, quelques minutes avant le coup d’envoi du match FC Nantes-Sedan, une banderole est déployée en tribune. Surprise générale ce n’est pas une banderole brandie en tribune Loire par la Brigade Loire mais bien une banderole déployée en tribune Erdre par les Magic Canaris. Et le contenu de la banderole laisse la plupart des supporters du FCN étonnés : « Tout le monde s’en fout, mais on se dissout  ». Cri du cœur, ras le bol général. Que s’est-il passé pour que les MC (« Magic Canaris ») annoncent leur dissolution après 8 ans d’existence et surtout au moment où leur club de cœur est en passe de retrouver l’élite après 4 ans de galère ?

Nous avons voulu comprendre pourquoi et nous avons donc contacté l’un des responsables des Magic Canaris. Voici ses réponses à nos interrogations.

 

Pourquoi cette banderole ?

Tout simplement parce qu'après 8 ans on a décidé de lâcher l'affaire, on a tous donné énormément de temps et sacrifié beaucoup de choses…pour pas grand chose au final.

S’il n'y avait pas eu les liens qu'on a créés entre les différents membres, la dissolution aurait peut être même eu lieu avant.

Le contexte de la TE (« tribune Erdre ») fait que cette tribune est impossible à animer (du moins dans la façon dont on voit les choses) : le placement assis numéroté, le type de public présent (occasionnel, plus vieux, ou très jeune, anciens abonnés…) et puis surtout Gomis et son tambour.

Les années ont eu raison de notre motivation, cela devenait difficile de se motiver pour aller animer une tribune « morte ».

Et puis on a vu que la « nouvelle génération » de supporters était bien éloignée des valeurs que l'on défend et de la conception que l'on se fait d'un groupe de supporters.
Si certaines personnes semblaient motivées à l’idée de nous rejoindre, on sentait bien que « l’appel de la tribune Loire » était trop fort puisque ils ne venaient pas ou juste quelques matchs.

Voilà donc un bref résumé de la situation. En parallèle on sait que le club n'aurait jamais écouté nos doléances par rapport aux aménagements à apporter à la tribune Erdre afin de pouvoir y améliorer l’ambiance.

 

Et la montée en L1 ne vous a pas motivés à rempiler une année ?

La montée ne rentre pas en ligne de compte, puisque la tribune Erdre restera la tribune Erdre. Gomis sera toujours là par exemple, le public familial ira exclusivement en Erdre, et la montée ne fera qu'accroître le nombre de spectateurs opportunistes qui joncheront les travées de la TE.

 

Un avis sur l’opération Kop Erdre actuellement en cours sur Facebook ?

Pour ce qui est du Kop en Erdre, je n'ai ni l'envie ni le temps de donner mon avis, je l'ai déjà beaucoup fait cette saison pour essayer de rallier des personnes qui souhaitaient créer quelque chose, avant de comprendre qu'il y avait un fossé de maturité et de mentalité. Je pense par exemple à toutes les pages Facebook qui se sont créés à ce sujet depuis 1 an et demi.

Si je m’exprime encore sur ce sujet ce n’est pas sur Facebook mais à l'occasion d'un match, d'un entrainement public, d'une manif", ou d'une réunion ALN par exemple.

 

Gomis avec son tambour est un personnage historique de la TE, il y aurait donc un « conflit » avec lui ? Vous avez essayé de discuter, d’improviser des chants avec son rythme, de lui demander s’il pouvait s’arrêter parfois de taper avec son tambour ?

Oui on a essayé de parler à Gomis pour qu’il arrête...mais le dialogue est impossible avec lui ! Et à chaque fois qu'on voulait lui parler nous étions accueillis par des doigts d'honneur.
Il est convaincu que la tribune est à lui.

Avec toutes ces questions, j’en déduis que vous êtes à l’origine du projet de Kop Erdre ? De toute façon nous ne sommes pas intéressés nous sommes passés à autre chose.

 

Réponse des FCN Anonymous suite aux propos du responsable MC : non pas du tout on a vu ce sondage « Kop Erdre » comme vous sur Facebook. Nous avons même dit aux gens qui nous sollicitaient sur le projet que nous n'étions pas concernés et qu'il existait déjà un groupe en Erdre, les MC. C'était avant d'apprendre votre dissolution bien entendu. Nous n’avons pas prit part à ce sondage. Je parle du comité. Nos suiveurs sont libres de faire ce qu’ils veulent.

Nous voulions connaître votre histoire et recueillir votre expérience avant de prendre part au débat. Nous souhaitons que les gens apprennent la réalité, sur ce que vous avez subi en TE. C'est regrettable. S’approprier le FCN de cette façon…s’approprier une tribune…ça paraît insensé.

 

Beaucoup ne sont pas au courant de votre dissolution. Peu ont vu la banderole. Et ceux qui l'ont vu ont oublié ! Comme vous le dites dessus : "Tout le monde s’en fout mais on se dissout". C'est triste. Que rajouter d’autre ?

On a eu pas mal de retours concernant notre dissolution les gens trouvent ça dommage. Ils auraient aimé que l'on continue etc. C’est gentil mais assez drôle puisqu'en 8 ans nous avons été beaucoup moqués, critiqués. Pas grand monde est venu grossir les rangs. Peu ont fait la démarche d'en savoir plus sur les MC, et maintenant qu'on a annoncé notre dissolution ils se manifestent.

"Avant l'heure ce n’est pas l'heure, après l'heure ce n’est plus l'heure". Je trouve cette phrase trouvé sur le forum « foot nantais » à notre sujet  plutôt juste.

Il faut bien comprendre que la dissolution est quelque chose que nous avons mûrement réfléchi. On en parlait entre nous depuis au moins 2 ans, l'ensemble du groupe a pris cette décision.

 

Mais alors qu’auraient dû faire les MC pour s’en sortir en tribune Erdre ?

Le seul moyen de créer quelque chose en Erdre c'était de se ranger du côté du club, oublier notre indépendance, inclure Gomis dans le projet, ou tous les autres groupes présents dans cette tribune (ex : passions « Supp" erdre »).

Tous ces critères ne correspondent pas à notre façon de voir les choses.

 

Suite à cet article, les MC ont quelques doléances. Ils aimeraient participer à un vrai débat qui pourrait s’en suivre. Ils sont libres de parole et souhaitent répondre à toute question supplémentaire. Ils ont tenu à préciser que le but de l’article n’est pas d’aider ou de donner des conseils pour la création d’un nouveau kop en Erdre. Ils ont trop souffert et prennent du recul sur cela. De plus ils ont vu que certaines personnes qui se lancent dans le projet « Kop Erdre » les ont critiqués volontiers. L’article sert surtout à apporter des réponses sur leur dissolution et le contexte en tribune Erdre dans leur cas précis. Cet article n’a pas pour but d’être utilisé comme « guide du parfait supporter en Erdre ». Ils ne souhaitent pas voir un Kop Erdre se plier à toutes les doléances et être privé d’indépendance.

Lire la suite

Bilan FC Nantes saison 2012-2013 : les retransmissions TV

Publié le 27 Mai 2013 par

Tout comme l'arbitrage, le calendrier et plus particulièrement les dates de retransmissions TV jouent sur le sportif et donc sur les résultats d'une équipe. Ce sont des éléments extérieurs au club à prendre en compte.

La tableau ci-dessous rappelle les retransmissions qui ont concerné le FC Nantes lors de cette saison 2012-2013, le "J" étant mis pour "journée" :

Multiplex beIN

(Vendredi)

beIN max

(Samedi)

Eurosport

(Lundi)

Adversaires

Points

Adversaires

Points

Adversaires

Points

Istres J1

1

Nîmes J2

1

Le Mans J5

3

Laval J3

3

Lens J9

3

Guingamp J7

1

Tours J4

3

Auxerre J15

3

Dijon J11

3

Arles J6

0

Monaco J12

3

Clermont J17

3

Ajaccio J10

0

Angers J13

3

Sedan J19**

1

Le Havre J8

1

Caen J18

3

Lens J27

3

Châteauroux J14

1

Laval J21

1

Dijon J29

0

Niort J16

1

Le Mans J23

3

Châteauroux J32

3

Nîmes J20

0

Arles J24

1

Clermont J35

0

Tours J22

3

Guingamp J25

0

Caen J36

3

Angers J31

0

Le Havre J26

3

 

 

Niort J34

3

Ajaccio J28

3

 

 

Sedan J37

3

Monaco J30

1

 

 

Istres J38

1

Auxerre J33

1

 

 

 

 

 

 

 

 

Total points

(Nbre de matchs)

20

(14 m)

 

29

(14 m)

 

20    

(10 m)

** : le match à Sedan a eu lieu dimanche 23 décembre et non le lundi 24 décembre (veille de Nöel).

En 38 matchs de Ligue 2, le FCN a été diffusé :

  • 14 fois le vendredi lors du multiplex de beIN : le FCN était très souvent le match directeur de la soirée. Moyenne de points par match : 1,4
  • 14 fois le samedi sur beIN Max comme affiche. Moyenne de points par match : 2,1
  • 10 fois sur Eurosport : 2.

Des mots pour qualifier ce calendrier à première vue : surmédiatisation et étalement.

On constate que le FCN a préféré le créneau du samedi au niveau des résultats. Bizarrement le second créneau le plus prolifique du club est le lundi sur Eurosport, créneau qui lui a été très souvent fatal ces dernières saisons en L2.

Ce calendrier est irrégulier sur l’ensemble de la saison. On voit clairement que beIN par l’intermédiaire de sa chaine beIN max a accaparé le FCN durant l’hiver. De la 21ème à la 30ème journée, le FCN a été diffusé 7 fois le samedi, dont 4 fois d’affilée sur ce créneau (série Le Mans/Arles/Guingamp/Le Havre).

Cette emprise sur le FCN a eu quelques dommages collatéraux :

  • la période hivernale coïncide avec le calendrier de la coupe de France et par exemple le match contre Epinal était entre Laval (J21) et Tours (J22). Le FCN s’est retrouvé avec 3 matchs à jouer en 7 jours, seul club avec ce ratio parmi les 19 clubs de L1-L2 qualifiés pour les 16èmes de finale. Le FCN n’avait pas son mot à dire face au diffuseur alors qu’un club comme Istres avait réussi à décaler son match du vendredi au samedi pour gagner un jour de récupération (3 matchs en 9 jours dans leur cas après ce report). Le FCN est plus populaire qu’Istres alors on le force à respecter des créneaux pour faire de l’audience mais pourquoi devrait-il subir les conséquences sportives derrière ? Pour ne pas cesser sa marche en avant vers la L1 le club avait été forcé d’aligner une équipe "bis" expérimentale contre Epinal. Le FCN est le seul club professionnel qui n’a donc pas eu les mêmes chances de qualification que les autres.
  • Le quota des matchs sur le créneau du samedi a été épuisé et en fin de saison Eurosport a pu récupérer le jouet « FC Nantes ». 3 diffusions en 5 matchs (Châteauroux, Clermont et Caen). Mais surtout Eurosport a pu appliquer la même politique que beIN à savoir : « peu importe les intérêts sportifs du FCN on veut de l’audience ». Ainsi on se souvient tous de la polémique qui a entaché le match Dijon-FCN de la 29ème journée. Djordjevic n’avait pas pu jouer ce match car le sélectionneur de la Serbie l’obligeait à venir en sélection. Le FC Nantes avait demandé à Eurosport de jouer le dimanche, comme cela avait été le cas contre Sedan lors de la 19ème journée de L2, match initialement prévu le lundi 24 décembre. Bien sûr la requête avait été refusée. Le FC Nantes n’avait pas eu le temps de se révolter à la manière de Plabennec et de Moulins en coupe de France qui ont fait plier Eurosport. Au final le club a joué ce match sans Djordjevic, sur un terrain injouable. On se demande encore comment M. Chapron a pu laisser jouer ce match alors que certains coins de terrain étaient inondés, corners tirés hors du quart de cercle réglementaire...au cas où certains n'ont pas fait attention sur le 2ème but dijonnais...non valide.

Ce qui est choquant c’est toujours le choix du diffuseur. Le FC Nantes a vu ses matchs contre des clubs jouant le maintien comme Arles, Ajaccio, Laval, Le Mans être mis en avant le samedi alors que dans le même temps des matchs à enjeu plus important pour le podium avaient lieu le vendredi dans le multiplex. Les matchs contre Châteauroux ou Clermont sur Eurosport méritaient également une diffusion le vendredi dans le multiplex. Il n’y a pratiquement pas un match du FCN qui est passé inaperçu cette saison auprès des diffuseurs…à part le dernier à Istres où beIN a profité du fait qu’il n’y avait plus rien à jouer pour le FCN. Alors oui il est certain que le supporter nantais est content de voir son club sur le devant de la scène mais quand l’exposition devient abusive attention aux dégâts !

Ce qui a beaucoup pénalisé le FCN ces dernières saisons en Ligue 2 est l’enchaînement de 2 matchs rapprochés par semaine : diffusion le lundi puis diffusion le vendredi. Un tel calendrier est défavorable. La récupération est inconstante. Les adversaires jouent plus régulièrement. Les résultats sont connus à l’avance ce qui rajoute de la pression. Si tous les clubs subissaient le même rythme décousu, il n’y aurait pas sujet à discuter. Mais nous savons bien que c’est impossible. Il n’y a que 36 matchs par saison le lundi, les 2 dernières journées se jouent en simultané le vendredi sur le diffuseur principal. Nantes a été diffusé 10 fois le lundi. Il reste 26 matchs pour les 19 autres clubs. Frappant…

Pour la petite histoire on se souviendra qu’une équipe comme Troyes qui est montée en L1 la saison 2011-2012 a eu son premier match diffusé sur Eurosport lors de la…30ème journée seulement ! Et devinez contre qui c’était : le FC Nantes. Cela signifie que les troyens ont joué leurs 29 premiers matchs dans le cadre du multiplex (soit du vendredi, soit du mercredi quand il y avait 2 journées par semaine) . Cela fait rêver en matière de régularité…cela aide pour préparer les matchs sereinement et conserver les automatismes. Le turnover est moins obligatoire quand on joue tout le temps le même jour de la semaine.

Ce qui est rassurant avec la montée en Ligue 1 c’est que le FCN va être médiatisé mais de manière plus raisonnable. On ne verra pas un FC Nantes-Sochaux un vendredi soir sur beIN ou un dimanche soir sur Canal +, les créneaux sont déjà tous pris à l’avance par le PSG, l’OM et l’OL. On peut espérer jouer régulièrement le samedi ou le dimanche, des créneaux avantageux pour les supporters qui, espérons le, rempliront les travées de la Beaujoire régulièrement pour montrer que le peuple nantais est de nouveau présent pour pousser son équipe et l’aider à se stabiliser en Ligue 1 de nouveau.

 

 

Lire la suite

Bilan FC Nantes saison 2012-2013 : les coups de pied arrêté

Publié le 27 Mai 2013 par

Dans le football moderne, les" CPA" (coups de pied arrêté) ont pris une importance majeure en France. La plupart des équipes se valent sur le plan du jeu. Rares sont les équipes qui développent du jeu et qui arrivent à gagner des points régulièrement grâce à cela. Rappelons que Troyes est relégué de L1 avec l'étiquette d'une équipe plus "joueuse" que la moyenne. La différence se fait donc sur des phases arrêtées où la moindre erreur est fatale.

On peut remarquer que l'hégémonie des coups de pied arrêté est arrivée avec des joueurs comme Juninho. Certaines équipes ont tout misé sur cela. On voit donc de nos jours davantage de joueurs chercher la faute à 20-30 mètres du but plutôt que de tenter une combinaison en faisant circuler le ballon.

Cette hégémonie correspond à la descente aux enfers du FC Nantes, club qui a voulu s'en sortir par le jeu et qui n'a jamais vraiment travaillé ce domaine que sont les CPA. Les gens se remémorent les nombreuses séances de TAB gagnées grâce à Maître Landreau mais dans le temps réglementaire on ne peut pas dire que le FCN était un spécialiste des CPA.

Lors de la saison 2008-2009, celle de la redescente en L2, le club a encaissé un nombre impressionnant de buts sur CPA. Surtout le 1er but. Celui qui fait la différence en France où les scores sont très serrés. Dans le jeu l'équipe n'était pas forcément plus faible mais sur les phases arrêtées elle était à l'ouest, surtout sur le plan défensif. Sur le plan offensif elle avait du répondant (Wilhelmsson, Boukhari, Rossi) mais on avait l'impression qu'aucune combinaison n'était travaillée à l'entraînement.

Ces dernières années le peu de fois que le FCN a réussi une saison correcte, cela correspond à une saison où les CPA ont été maîtrisés. Alors oui les mauvaises langues vont garder en mémoire la 2ème partie de cette saison avec les corners tirés au 3ème poteau, les coups francs directement dans le mur etc mais globalement le FCN s'en est bien tiré dans cet exercice. Il a inscrit environ un tiers de ses buts sur CPA. La preuve avec ce tableau :

Matchs

Nombre de buts marqués

Nombre de buts sur CPA

Coup franc

Corner

Pénalty

Istres (D)

1

0

0

0

0

Nîmes (E)

0

0

0

0

0

Laval (D)

3

0

0

0

0

Tours (E)

2

1

0

1

0

Le Mans (D)

2

1

0

1

0

Arles (E)

1

1

0

0

1

Guingamp (D)

1

0

0

0

0

Le Havre (E)

1

1

1

0

0

Lens (D)

4

1

0

1

0

Ajaccio (E)

1

1

0

1

0

Dijon (D)

2

1

0

0

1

Monaco (E)

2

1

1

0

0

Angers (D)

1

0

0

0

0

Châteauroux (D)

1

0

0

0

0

Auxerre (E)

2

0

0

0

0

Niort (D)

0

0

0

0

0

Clermont (E)

1

1

0

1

0

Caen (D)

2

2

2

0

0

Sedan (E)

0

0

0

0

0

Nîmes (D)

1

1

0

1

0

Laval (E)

0

0

0

0

0

Tours (D)

3

1

0

1

0

Le Mans (E)

3

1

0

0

1

Arles (D)

1

0

0

0

0

Guingamp (E)

1

0

0

0

0

Le Havre (D)

2

0

0

0

0

Lens (E)

2

0

0

0

0

Ajaccio (D)

2

0

0

0

0

Dijon (E)

1

0

0

0

0

Monaco (D)

1

0

0

0

0

Angers (E)

0

0

0

0

0

Châteauroux (E)

4

2

0

1

1

Auxerre (D)

1

0

0

0

0

Niort (E)

1

0

0

0

0

Clermont (D)

0

0

0

0

0

Caen (E)

1

0

0

0

0

Sedan (D)

1

0

0

0

0

Istres (E)

2

0

0

0

0

Total

54

16

4

8

4

NB : un pénalty marqué en 2 temps ne rentre pas dans la catégorie des buts sur CPA d'où le "0" lors du match FCN 2-0 Le Havre où Aristeguieta avait marqué un pénalty en 2 temps.

On constate que le FCN était parti sur des bases élevées à la suite des matchs allers. Cela a été plus compliqué pour les matchs retours et les résultats se sont fait sentir. Le FCN a moins marqué sur CPA et en a même encaissé davantage !

Ce ratio sera insuffisant en L1. Les buts sur CPA représentent bien plus que cela. Les dernières équipes championnes de France (excluons le PSG de cette année qui doit son titre à l'arrivée massive de joueurs talentueux grâce à l'argent des propriétaires qataris) ont maîtrisé cet exercice bien mieux que les autres. L'OM a par exemple été champion avec presque 2/3 de ses buts marqués sur CPA...

Pour ceux qui suivent la L1 sur des supports comme l'application l'Equipe ou Eurosport sur smartphone, vous lisez en grande majorité que le 1er but d'un match est annoncé de la sorte : "sur un coup franc plein axe", "à la suite d'un corner", "pénalty transformé"...

Der Zakarian avait réussi à faire remonter le FCN en 2008 grâce à un mélange de jeu et de maîtrise de CPA (Shereni, Pierre ça vous dit quelque chose ?). Lors de la remontée, le club n'avait pas voulu travailler ce secteur malgré les recrues qui s'y prêtaient et on connaît la suite...espérons que durant le mercato le FCN s'attèle à recruter un ou des véritables spécialistes des CPA. Le FCN est l'un de ses seuls clubs qui fait tirer un peu tout le monde sur une saison. Ce n'est pas normal, les phases arrêtées sont un véritable exercice. Djordjevic est LE spécialiste des pénalties (même si certains en doutent encore) il nous faut de la même façon un spécialiste des coups francs directs/indirects et des corners.

A Veretout et Trébel de travailler dans ces domaines ou bien au club de se renforcer !

Lire la suite

37ème journée de L2 : FC Nantes-Sedan, avant-match

Publié le 17 Mai 2013 par

Nos chers anonymous, nous voici dans le dernier match des Canaris à la Beaujoire...et quel match !
Qui aurait cru que le stade serait archi comble pour voir courir des sangliers ?


Après une victoire dans les Deux Chèvres (Niort : 0-1) et chez les Vaches Normandes (Caen : 0-1), il n'y aurait pas plus succulent qu'un bon steack de sanglier !


L'équation est simple à résoudre :
-une victoire contre Sedan et ce sera le Nirvana avec des anonymous plongeant la tête la première dans la fontaine de la Place Royale :)
-un match nul pourrait suffire sous réserve que le SCO Angers n'ait pas une chatte d'enfer (but de la victoire dans les arrêts de jeu) : chose sur laquelle il ne faudra probablement pas compter !
-une défaite ? Que racontons-nous ? Bah c'est tout à fait possible d'autant que le bilan du FC Nantes contre Sedan n'est pas terrible que ce soit en Ligue 2 ou même en Ligue 1.


Un sanglier, ça court très vite !Vu que Sedan est condamné à jouer en National, le gibier n'aura plus rien à perdre durant ce match ! Mais prudence car le Gazélec pourtant condamné mais enchaîne les victoires de prestige...


La prudence est d'autant plus grande que l'entraineur Sedanais est rancunier après son passage à Nantes : il pourrait bien gâcher la fête.


L'an dernier, Sedan n'avait pas non plus quelque chose à jouer lorsqu'ils sont venus à la Beaujoire : c'était le dernier match de la saison et l'avait emporté 2-1.


A l'époque, il est vrai, on n'avait pas le même entraineur, ni la même équipe, ni le même schéma tactique.


Autre personne qui pourrait gâcher la fête : l'arbitre Alexandre CASTRO.
Lui, c'est Monsieur "cartons rouges" (et jaunes aussi) : en moyenne, il distribue un carton rouge tous les deux matchs et 5 cartons jaunes par match !
Depuis Septembre 2008, avec lui à chaque fois qu'une équipe a terminé le match en infériorité numérique, elle n'a tout simplement jamais gagné le match : 2 matchs nuls et surtout 13 défaites !
La dernière fois qu'il a arbitré le FC Nantes c'était à Châteauroux : expulsion d'un Castelroussin ce qui avait contribué au large succès des Canaris (0-4).
D'ailleurs, généralement, l'équipe qui perd en infériorité numérique, c'est entre 2 et 5 buts d'écarts !

Pour l'anecdote, c'est cet arbitre qui a expulsé Thiago Silva qui l'aurait "bousculé"...il est sensible notre Castro !
Il est vrai qu'il faut gagner ce match pour une raison principale : gagner de nouveau à domicile avant les futurs matchs en L1. En effet, la dernière victoire des Canaris remonte...au 9 Mars 2013 contre la lanterne rouge, le Gazelec d'Ajaccio qui savait presque déjà que c'en était fini du maintien dans la Ligue 2.


 

Lire la suite

FC Nantes - Sedan : un envahissement de terrain qui pourrait coûter cher financièrement et sportivement

Publié le 16 Mai 2013 par

On ne pourra pas dire que les supporters n'auront pas été prévenus des conséquences. Cruel dilemme...

 

"Communiqué du FC Nantes :


Le FC Nantes va vivre une très belle soirée de football vendredi avec en ligne de mire une possible accession en Ligue 1, attendue de tous depuis 4 ans.

Dans cette perspective, il est impen
sable qu’un tel évènement puisse être contrarié par des comportements individuels ou collectifs de nature à gâcher l’esprit de fête partagé par l’ensemble des supporters présents à cette occasion.

Dans ce contexte, le Club demande à tous ses supporters de ne pas envahir le terrain à la fin du match et ce pour plusieurs raisons :

· La récente jurisprudence LFP (sanction envers Rennes et Saint Etienne suite aux envahissements festifs de terrain en ½ finales de Coupe de la Ligue)

· L’instruction en cours du dossier « engins pyrotechniques à Niort » : il est primordial que le Club démontre à la commission de discipline de la Ligue, malgré ces regrettables incidents, que le dialogue perdure avec son public et que nous sommes capables de fêter notre équipe dans le respect des règlements et des consignes passées. En effet, les risques de sanctions financières et disciplinaires (amendes, tribune fermée, huis clos,…) existent et un envahissement de terrain pourraient porter préjudice au club en début de saison 2013-2014.

· La volonté du FC Nantes et de ses joueurs de s’offrir un véritable tour de terrain en hommage à la fidélité et au soutien de ses supporters tout au long de cette saison

Nous savons pouvoir compter sur vous pour que la manifestation de votre fierté et de votre joie collective s’exprime par des chants,des applaudissements, des encouragements depuis les tribunes,

Nous comptons sur le soutien et la compréhension de tous.

Allez Nantes
"

Lire la suite

36ème journée de L2 : SM Caen-FC Nantes, avant-match

Publié le 13 Mai 2013 par

Nos chers anonymous, nous voilà à la croisée des chemins, ou plutôt à la croisée des vaches normandes !

C'est la phase finale pour la montée en Ligue 1 !

Après s'être noyés dans le vin Auvergnat, les Canaris s'attaquent au pâturage normand !

L'équation est simple à résoudre :

-une victoire ou même un match nul à Caen, ce sera de bon augure avant Sedan.

-une défaite et l'équipe pourrait être atteinte du syndrome Racing Club de Strasbourg, c'est-à-dire à une maladie aboutissant à la destruction du club ! Une 4ème place et donc une non accession en L1 seraient catastrophiques financièrement. Il faudrait se préparer psychologiquement à un derby FC Nantes – USSA Vertou en CFA2...devant 1000 personnes...acquis à la cause de Vertou bien sûr.


Si le FC Nantes manque la montée, Waldemar Kita ne sera-t-il pas tenté de jeter l'éponge ?
Le FC Nantes a fêté son 70ème anniversaire, mais en aura-t-il un 71ème ?


Les trois prochaines semaines sont peut-être les plus importantes de l'histoire du club.

Revenons au match en lui-même : la vache à combattre en face sera la vache Duhamel (Mathieu) !


Face à une vache pareille, seul le Canari Djilo sera en mesure de s'y opposer, à condition de prendre quelques kilos (On plaisante Papy ! ^^).

Mais il y a une autre vache (normande) qui arbitrera la rencontre : Laurent Duhamel. Choix judicieux quand on connaît ses racines. De quoi lancer une polémique sur un éventuel arbitrage maison. Merci à la DNA.

Pour se rassurer on peut dire que Laurent, le cousin de Mathieu donc (ou pas), est plutôt un pote du FCN. Il a souvent arbitré de manière correcte les matchs. On peut même dire qu'il a souvent pris des décisions en faveur du FCN. Espérons que cela ne s'équilibre pas ce soir !

Imaginez un corner pour le FCN. Que diraient les normands ? "P'têt ben que il y aura corner, p'têt ben qu'non"!

Un espoir tout de même : à l'aller (sans Filip suspendu à cause de Moreira, l'arbitre remplacé par Duhamel, vous nous suivez toujours? ;D), les Canaris l'avaient emporté 2-1 sur deux coups francs et par deux défenseurs, Cissokho et Cichero.

Alors Gabi et Issa, vous ne marquez pas souvent, vous avez l'occasion d'entrer dans l'histoire du club ! Pareil pour toi Filip !

Le groupe nantais : 19 joueurs pour brouiller les pistes. 3 joueurs vont sortir. Les mauvaises langues diront que MDZ ne sait plus sur qui compter et remet tout un groupe en question. En attendant nous sommes comme Caen, dans l'attente et l'inconnu. Qui composera l'équipe de ce soir ?

Allez les gars ! On est avec vous et on vous suivra partout !

Alors les Canaris, s'il vous plait, gagnez à Caen !

Lire la suite

Présentation du club de supporters "les jaunes du don"

Publié le 9 Mai 2013 par

"Nous sommes à l'origine un fan club de supporters du joueur Sébastien Piocelle. Ce fan club comptait 150 adherents (2ème plus gros club de supporters du FCN).

Nous sommes maintenant représentés à la Beaujoire en tribune Erdre par une vingtaine de mordus du club.

Les horaires des matchs ne nous facilitent pas vraiment pour organiser  des déplacements à l'extérieur même si pour le match contre Caen un car était prévu mais pour un match le samedi...

Cependant nous organisons des manifestations dans l'année comme des soirées, spectacles, tournois de foot ou vide-greniers. Ces activités sont toujours plus ou moins liées au FCN. Une partie des bénéfices réalisés est reversé au Téléthon.


A vos agendas : le 30 juin à La Meilleraye-de-bretagne (44520) nous organisons un tournoi de foot et un vide-grenier !


Vive le fcn,

Manu Derval"

Lire la suite

35ème journée de L2 : FC Nantes- Clermont FA, se rapprocher encore plus de la montée

Publié le 6 Mai 2013 par

Avant-match préparé par Thomas Bernier, membre du comité FCN Anonymous
 
Match à fort enjeu ce soir pour les Nantais, les canaris qui reçoivent Clermont 18ème doivent l'emporter pour prendre de nouveau 6 points d'avance sur les 4èmes Caen et Angers. En effet Caennais et Angevins se sont imposés ce weekend, respectivement contre Monaco et Laval. Cette rencontre face aux Clermontois s'annonce décisive, en cas de victoire, le FC Nantes pourrait entrevoir un peu plus la montée. En cas de nul ou de défaite, il faudra sérieusement penser à regarder derrière pour les jaune et vert. L'adversaire qui se présente à la Beaujoire en ce lundi est dans une position délicate, Clermont est dans la zone rouge et doit à tout prix prendre des points ce soir. Les Auvergnats qui restent sur deux défaites (face au Gazélec Ajaccio et l'AS Monaco) n'ont plus le droit à l'erreur.
 
Cette rencontre est extrêmement importante pour les deux équipes, le FCN joue clairement sa montée pour ce match, une victoire et l'autoroute vers la Ligue 1 serait totalement dégagée, quant à Clermont, une victoire est impérative pour pouvoir respirer. Un match à enjeu, mais qui sera certainement fermé, les joueurs de Régis Brouard marquent très peu de buts sur cet exercice (28 buts) et n'inspire pas confiance défensivement (45 buts encaissés). Malgré un bon classement à l'extérieur (7ème avec 20 pts), on voit mal les Auvergnats battre les canaris, surtout à la Beaujoire, les Nantais n'ont perdu qu'une seule fois à domicile cette saison. Le FC Nantes qui pourrait revenir à deux points de Monaco en cas de succès,  mais pour Michel Der Zakarian le titre "serait la cerise sur le gâteau. La priorité, c’est d’être sur le podium […] J’ai dit qu’il fallait encore deux victoires pour assurer la montée. Mon discours ne change pas aujourd’hui. Si on gagne deux fois, le quatrième doit l’emporter trois fois. Il aura alors soixante-huit points, comme nous. Il faut alors en plus qu’il marque beaucoup de but et qu’on en encaisse…".
 
Les coéquipiers d'Olivier Veigneau (dont la participation au match est incertaine, le capitaine Nantais souffre des cervicales) ne doivent pas calculer, eux qui restent sur deux matchs nuls à domicile, contre Auxerre et contre Monaco. Des contre-performances qui devront être stoppées ce soir si les canaris veulent mettre la pression sur leurs concurrents pour la montée. La pression est dans les deux camps mais Clermont ne viendra pas sur les bords de l'Erdre en touriste comme l'annonce R.Brouard : «Le milieu du foot, la presse, le public : tout le monde nous voit morts. ça devrait suffire pour nous motiver, pour nous donner l'envie de démontrer l'inverse. Ce n'est plus une question de tactique ou de techniques, mais d'hommes et de la volonté de se bouger pendant deux heures» a-t-il déclaré au journal La Montagne.fr
 
La montée est plus que jamais proche, le FC Nantes touche du doigt la L1, la porte est encore fermée, mais elle pourrait s'ouvrir ce soir si les canaris parvenaient à décrocher les trois points.
 
Le groupe nantais : Riou-Zelazny-Alhadur-Cissokho-Djilobodji-Cichero-Madouni-Djellabi-Veigneau-Deaux-Touré-Trebel-Bessat-Eudeline-Pancrate-Gakpé-Aristeguieta-Djordjevic (groupe de 18 hommes, deux en sortiront)
 
Le groupe Clermontois : Farnolle-Fabre-Avinel-Esor-Imorou-Saïss-Salze-Bayod-Capelle-Ekobo-Moreira-Salibur-Armand-Bettiol-Dembélé-Videmont
 
Un petit mot habituel sur nos hommes en noir : le quatuor sera dirigé par Philippe Kalt, arbitre fédéral 1 qui s'occupe donc plus souvent de la L1 que de la L2. Rappelons une nouvelle fois les "petits" soucis avec ce genre d'arbitre : ils arbitrent la L2 avec beaucoup moins de pression qu'en L1 car la médiatisation est beaucoup plus faible (évident) et car ils ne sont pas notés. Ils n'ont donc pas de compte à rendre en cas d'arbitrage calamiteux.
 
M. Kalt et son histoire avec le FCN : RAS. Cela peut paraître un heureux présage mais on avait dit la même chose à propos de M. Buquet (arbitre de FCN 1-1 ASM)...
Lire la suite

L’enfer de la montée

Publié le 4 Mai 2013 par

Le favori : Nantes

Avec 62 points au compteur à quatre journées de la fin et avec 6 pts d’avance sur le 4ème, on voit difficilement le FCN ne pas accéder à l’élite, les canaris ont été réguliers toute la saison, ne quittant pas le podium depuis la 11ème journée de championnat (soit 23 matchs). Les principales qualités de cette équipe nantaise résident notamment défensivement, avec 26 buts encaissés, le FC Nantes est la 2ème meilleure défense du championnat. Cette force est due notamment à la charnière centrale (Papy Djilobodji – Gabriel Cichero), le Sénégalais et le Vénézuélien sont certainement le meilleur duo défensif de cette Ligue 2, si bien qu’ils attirent les convoitises. Un autre élément important qui place les hommes de Michel Der Zakarian favori pour une place sur le podium : la régularité, à domicile comme à l’extérieur, les Nantais ont pris 34 points sur 51 possibles à domicile et 28 pts sur 51 à l’extérieur. Une équipe monte quand elle est bonne chez elle, mais aussi en déplacement. Offensivement, ce n’est pas mal non plus, le duo Djordjevic – Aristeguieta mis en place il y a seulement 2 mois commence à faire des ravages, à eux deux, ils possèdent la moitié des but du club (25 réalisations sur les 50 nantaises). Le Serbe se bat pour le classement de meilleur buteur, le Vénézuélien avec une saison complète (il est arrivé en janvier) ne serait certainement pas loin de la tête.

Les outsiders : Angers et Caen

Docteur Jekyll et Mister Hyde, capable du meilleur comme du pire depuis le début de saison. Les Angevins sont un peu l’équipe qui rate toujours la dernière marche, sur les 5 dernières saisons, le SCO a terminé 3 fois dans le top 8 de la L2, flirtant toujours avec le podium. Cette saison, c’est la même chose, néanmoins les coéquipiers de Claudiu Keseru ( 17 buts ) qui lui aussi revient à son meilleur niveau, ont appris de leurs erreurs passées. On sent une équipe beaucoup plus saignante et plus mordante sur cet exercice 2012-2013. Et si Angers était la surprise? Un peu à l’image de Troyes la saison dernière? Pourquoi pas, il ne l’aurait certainement pas volé. Côté Caennais, c’est un peu les montagnes russes depuis plusieurs saisons, passant de l’élite à l’étage en dessous fréquemment. Le Stade Malherbe connaît la formule pour remonter, mais ça sera très compliqué cette année. Car on sent une équipe pas vraiment faite pour venir titiller Nantes ou Guingamp, le SMC n’a pas vraiment convaincu les observateurs, Mathieu Duhamel et ses 13 buts au compteur sont un peut l’arbre qui cache la forêt. Autant dire un manque cruel d’efficacité, qui a coûté des points. Jouant encore Monaco et Nantes, on voit mal les Caennais accéder au podium avant la fin du championnat.

<h2 justify;\"="" style="margin-top: 25px; margin-bottom: 5px; vertical-align: baseline; clear: both; font-weight: normal; color: rgb(102, 102, 102); font-family: Arial, Helvetica, serif; line-height: 17.98611068725586px;">Les inconnus : Nîmes et Dijon

Disposant respectivement de 55 et 53 points, Crocos et Dijonnais sont un peu les équipes surprises de cette fin de saison, les invités qu’on attendait vraiment pas. Le Nîmes Olympique c’est un peu la grosse côte pour la montée, une formation Gardoise qui sur le papier à un effectif plus pour jouer le milieu de tableau que l’accession en L1, mais les crocodiles sur ce championnat ont montré qu’ils n’avaient rien à envier au top 5. Allant même jusqu’à battre Nantes ou Angers. Avec un Vincent Gragnic en pleine explosion ( 17 buts ) et un Nicolas Bénezet virevoltant ( 9 buts / 8 passes ) les Nîmois démontrent qu’ils n’ont rien à envier aux cadors de cette Ligue 2. Le DFCO quant à lui, après la descente, on s’attendait à voir une équipe jouer tout de suite les premiers rôles et bien oui, rapidement leader, les joueurs de Bourgogne démontraient qu’ils ne souhaitaient pas rester en L2. Mais à partir d’octobre, suite à des nuls et des défaites face aux gros de ce championnat, les coéquipiers de Julio Tavares ( 10 buts pour le joueur originaire du Cap Vert ) se retrouvaient coincés, passant de la 6ème à la 8ème place. Sans jamais vraiment revenir dans la course, mais au fil du temps et suite aux contre-performances des équipes de devant. Dijon a su revenir, si bien qu’à 4 journées du terme, le DFCO ne possède que 5 points de retard sur le 3ème, un écart qui paraît certes conséquent, mais pas insurmontable.

Le pronostic de la TEAM Au Premier Poteau : Nantes et Guingamp en Ligue 1 avec Monaco

Cette fin de saison s’annonce chaude et intense, qui accompagnera l’AS Monaco à l’échelon supérieur ? Qui restera sur le carreau ? Des joies mais aussi des peines, non ce n’est pas une bande-annonce d’un film, c’est la Ligue 2.

Lire la suite