Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Analyses Footballistiques

Fiche arbitre à la sauce FCN Anonymous : M. Varela

Publié le 30 Août 2013 par FCN ANONYMOUS dans Arbitrage

Nous essayerons à chaque match de vous présenter l'homme en noir qui arbitrera les rencontres de notre club de coeur. Vous retrouverez les présentations sur ce blog.

La présentation est assez classique, basée sur des statistiques diverses et variées portant sur les cartons. Mais nous nous attarderons aussi sur les derniers matchs officiels et sur les derniers matchs du FC Nantes qu'il a arbitrés.

 

J4 : Stade de Reims-FC Nantes

Arbitre central désigné :M. Bartolomeu Varela.

Age : 40 ans (06 juillet 1973)
Catégorie d'arbitrage : Fédéral 1
Région : Bretagne

 

Statistiques des cartons jaunes (CJ) et rouges (CR)
Moyenne générale : 4,99 CJ / 0,34 CR
Moyenne pour l'équipe jouant à domicile 2,39 CJ / 0,15 CR
Moyenne pour l'équipe jouant à l'extérieur 2,60CJ / 0,18 CR

 

Derniers matchs officiels arbitrés


17.08.13     Marseille Evian TG 2 - 0
11.08.13      AC Ajaccio Saint-Etienne 0 - 1
18.05.13     Sochaux Toulouse 1 - 2

 

A arbitré 6 fois le FCN en match officiel :

Niort 0-1 FCN     26/04/2013 L2                                       pas de carton
FCN 0-0 Metz 20/02/2012 L2                                      2 CJ de chaque côté
Sedan 2-0 FCN 31/08/2011 Coupe de la Ligue         3 CJ Sedan, 2 CJ  FCN
FCN 1-0 Ajaccio 04/05/2010 L2             1 CR de chaque côté, 2 CJ FCN, 3 CJ  Ajaccio
Nîmes 2-1 FCN 26/02/2010 L2                                       pas de carton
FCN 2-2 Châteauroux 27/11/2009 L2                     2 CJ FCN, 3 CJ Châteauroux

Bilan sur ces 6 matchs : 1,33 jaunes et 0,17 rouge/match pour Nantes

 

Code couleur

Vert : arbitrage qui n'a pas influencé le scénario ni le score final de la rencontre.

Orange : quelques décisions contestables n'ayant pas influencé le score final de la rencontre.

Rouge : arbitrage contestable qui a influencé le scénario du match et conditionné le score final de la rencontre.

 

Globalement c'est un arbitre qui réussit moyennement au FC Nantes.

Son style : les coups de sifflet intempestifs. Le type d'arbitre qui ne laisse pas beaucoup le jeu se dérouler. Il siffle beaucoup (trop). Il a tendance à hâcher le jeu et à donc privilégier le jeu sur les coups de pied arrêté, pas vraiment le style de jeu que le FCN préfère pratiquer. En sifflant beaucoup il empêche les contre-attaques rapides, point fort du FCN qui défend bien. Il se laisse abuser par l'antijeu des équipes qui veulent gagner du temps et qui sont peu joueuses.

Voilà pourquoi les matchs contre Metz et Châteauroux sont en rouge.

 

 

 

Fiche arbitre à la sauce FCN Anonymous : M. Varela
Lire la suite

Stade de Reims-FC Nantes (J4-L1) : Champagne contre muscadet, le classico des alcoolos.

Publié le 29 Août 2013 par

Alors Reims c'est quoi ? Reims c'est une ville située dans la région Champagne-Ardennes. En gros c'est coincé entre la Picardie et la Lorraine, la campagne quoi ! L’Est de la France, l'hiver là-bas, ça caille ! Sinon mise à part le froid, ils produisent les biscuits roses et le champagne. Niveau alimentation, c'est pas mal. Mais ça donne quoi sur le terrain ?

Le Stade de Reims est un club français plus qu'historique, dans les années 60-70, c'était sans doute le meilleur club de France. Oui mais voilà depuis rien. Ils sont montés l'an dernier en L1 après 30 ans d'absence ! C’est comme si un club anglais évoluant en League Two montait les échelons au fur et à mesure et ceci pendant 30 ans, oui nous exagérons un peu.

L'année dernière, les Rémois ont réussi l'exploit de se maintenir, un objectif difficile à atteindre mais qui montre que le match de samedi sera ô combien difficile. Pour l'heure nos amis Champenois se situent à la cinquième place en championnat, avec 6 points. Ils viennent de battre successivement le LOSC et l'OL. Même si la victoire contre les lyonnais relève un peu du miracle et du but chanceux, avec un terrain qui ressemblait plus au bassin des mondiaux de Barcelone qu'à une pelouse anglaise. Sinon l'effectif ? Et bien il n'est pas mal du tout, du talent à revendre. Parmi les hommes forts, les Rémois peuvent compter sur l'ancien canari Grzegorz Krychowiak, Aissa Mandi, Odair Fortes, le gardien Kossi Agassa ou encore Gaëtan Courtet. Entre jeunesse et expérience, un peu à l'image du FCN. Les dirigeants du Stade de Reims ont aussi réalisé un mercato intelligent. Pas de folie, mais des joueurs ciblés et qui marchent pour l'instant très bien, comme les milieux Mads Albaek, Prince Oniangue et l'attaquant Israélien Eliran Atar.

Tactiquement, ils fonctionnent comment les rouges et blancs ? Hubert Fournier l'entraîneur Rémois adopte un 4-1-2-3. Une composition très offensive pour une équipe sacrément joueuse. Voici l'équipe face à Lyon : Agassa-Glombard-Tacalfred-Weber-Mandi-Krychowiak-Oniange-Albaek-Atar-Fortes-Courtet. Clairement et pour faire simple, c'est Krychowiak qui contrôle l'équipe au milieu du terrain, Oniange et Albaek se chargent d'alimenter le trio offensif. Fortes et Atar sont des joueurs de couloir, ils percutent, des dribbleurs. C'est comme au FCN avec Gakpé, Bessat. Devant Gaëtan Courtet se charge de la finition qu'il n'a pas encore trouvée cette saison. L'attaque et le milieu, ce sont les principales armes Rémoises. Par contre défensivement, ça reste solide mais ce n'est pas non plus l'assurance tous risques. Il y a la place pour pouvoir faire des différences, Lyon a dominé le match et s'est fait contrer sur une action anodine.

Par conséquent, les canaris devront se montrer présents défensivement et négocier parfaitement les contre-attaques ainsi que les occasions qu'ils auront dans la partie. Car même si Reims a le ballon, ils ne sont pas aussi bons techniquement que nos amis parisiens. Il faudra essayer de réitérer le même visage que dimanche soir et la victoire ne devrait pas être sans doute très loin. Dans le cas contraire, il sera difficile de prendre les trois points là-bas. Car oui, les Rémois sont des adversaires dans la course au maintien et qu'il faut absolument prendre le maximum de points chez les concurrents directs. Un point serait bien, mais les trois points seraient le mieux. Nous ne savons toujours pas le dénouement de l'affaire Touré...

L'équipe nantaise pourrait se tourner ainsi samedi soir à Auguste-Delaune : Riou-Cissokho ou Cichero-Vizcarrondo-Djilobodji-Veigneau-Deaux-Veretout-Bessat-Eudeline ou Bedoya-Gakpé-Djordjevic. Une équipe qui bouge très peu depuis le début de saison, on retrouve sensiblement les mêmes hommes que l'année dernière.

Comme vous le savez toutes et tous : allez les jaunes et verts ! Les verts ! Allez les jaunes et verts ! (oui il y aura encore du monde dans la tribune visiteurs à Reims) et ça ce n'est pas pour nous déplaire.

PS : retour de Lucas Deaux chez lui, pas de caDeaux Lucas !

Stade de Reims-FC Nantes (J4-L1) : Champagne contre muscadet, le classico des alcoolos.
Lire la suite

Nantes - PSG : Notes des joueurs nantais

Publié le 27 Août 2013 par

Bonsoir !

L'an dernier, vous aviez une rubrique qui s'appelait les notes Fc Naoned. Cette saison et après mûre réflexion, on a décidé de ne pas livrer une note débattue mais la moyenne des notes des membres du comité Anonymous.

On va également mettre quelques commentaires en vous rappelant qu'une moyenne ne représente pas un avis mais une synthèse : vous ne serez pas d'accord... Vous avez le droit de donner votre avis.
Pour cette première série de notes, huit membres du comité ont participé.

Riou : 6,13. Il a fait le travail, une belle sortie sur Ibrahimovic. Ne peut rien faire sur les deux buts du PSG.

Bedoya : 6,69. Gros match de sa part, au four et au moulin, on l'a vu nettement à son avantage quand le FCN est passé en 4-4-2, percutant et surtout dur sur l'homme. Il était à deux doigts de marquer son premier but, sa tête est sortie par Sirigu.

Cichero : 5,38. Malgré quelques erreurs de marquage, on l'a trouvé très à son avantage, un bon replacement défensif et il apporté sur les CPA, notamment avec ce ciseau en fin de première période.

Djilobodji : 6,13. Match correct de Papy, a eu du mal à se mettre dans le rythme, mais il a fait quelques interventions, notamment devant Cavani et Ibrahimovic.

Vizcarrondo : 5,25. Une rencontre honorable de sa part. Il prend souvent le dessus dans le jeu aérien, a étouffé Zlatan en seconde période mais sa vitesse est son principal défaut.

Veigneau : 4,75. Première période plus que moyenne, il y a eu du mieux en seconde période, notamment offensivement, mais il prend l'eau défensivement.

Deaux : 5,75. Sur le plan technique, ce n'est toujours pas ça. Mais ce mec est généreux dans l'effort, un nombre incalculable de ballons gagné, il ratisse et il se bat.

Veretout : 5,19. Un peu transparent, sauf sur les CPA. Il est vrai que le FCN n'avait pas le ballon, difficile de voir sa patte technique sans ballon, surtout avec un milieu Matuidi-Motta en face de lui.

Bessat : 5,25. Un peu moins en vue que d'habitude, une première période correcte, mais une seconde période en dedans, sans doute marqué par les efforts défensifs.

Gakpé : 5,19. Beaucoup de percussion comme toujours, il a apporté dos au but bizarrement. Intéressant dans le jeu mais trop gourmand dans les dribbles.

Djordjevic : 4,5. Un peu seul face à la charnière brésilienne T.Silva/Alex. Il n’a pas eu vraiment de ballon exploitable, il a néanmoins fait le repli défensif et a bossé sur les corners défensifs.

Bonne soirée !

fcnanonymous@gmail.com

Nantes - PSG : Notes des joueurs nantais
Lire la suite

Débrief Nantes - PSG. Le match presque parfait : la peur et la fébrilité en trop.

Publié le 26 Août 2013 par

Le FCN jouait hier son premier match de Gala contre Paris. Ce mot n'est pas galvaudé... Outre l'affiche, rarement la Beaujoire n'a vu autant de millions et de stars sur un terrain. Il faut dire que ceci constituait un événement, un choc thermique, un décalage... l'ancien ennemi, concurrent, adversaire enfin retrouvé après 4 ans de purgatoire, pendant que votre meilleur ennemi a gagné au Loto et possède trois Yachts.

Paris avait la pression et la ligne offensive avait de quoi faire peur avec un 4-3-3 alignant Cavani, Zlatan et Lavezzi.... du lourd... trop lourd. Zlatan se transformant en un redoutable 9 et demi... nonchalant, énervant et il faut le dire : facile.

Coté nantais prudence était de mise avec un 5-3-2 maintenant classique (tristement ?). La réelle nouveauté était la titularisation de Bedoya au poste d'ailier droit. Celui-ci s'est montré très convainquant pour un premier match à la Beaujoire, déployant un très gros volume de jeu.

Au rayon des avant-postes : peu de choses à se mettre sous la dent. Difficile de faire briller les attaquants bien muselés par Silva et Alex mais surtout un milieu de terrain compact à trois joueurs centraux, très gênant dans la relance. Le danger viendra de Bessat sur une passe caviar de Bedoya (41eme?), de Cichero sur une reprise acrobatique (44ème) et Bedoya de la tête (60ème?). Aurait-il fallu laisser une seule pointe et densifier le milieu de terrain ? Chacun se fera son avis.

Le but Parisien aura le mérite de lâcher les nantais décomplexés après un début de match trop timide. Un retour au 4-4-2 avec les entrées successives de N'koudou Aristigueta et Pancrate, donneront un meilleur visage aux nantais plus entreprenant mais relativement stériles.

Ce match accouche d'un paradoxe. Autant d'occasions de but de chaque côté malgré la domination technique parisienne et une possession de balle de 56%. Sur cette base nous pouvons donc affirmer que Nantes a bien rivalisé avec son ennemi d'hier, faisant oublier le fossé économique entre les deux clubs.

L'effectif Nantais composé à 80% du groupe ligue 2 avec seulement Bedoya et Vizcarondo en plus, a fait aussi bien que le Qatar... aussi bien sur le papier mais avec peut-être moins de flamboyance et d'assurance.

On notera l'insistance de MDZ avec le jeune Nkoudou qui semble être le coup de cœur de l'été et donc un joueur à suivre. On peut imaginer que Cissokho aura du mal à retrouver sa place de titulaire au vu de la superbe prestation de Bedoya, meilleur nantais hier soir. Bienvenue en ligue 1, avec son lot de concurrences… Espérons que tout le groupe soit tiré vers le haut pour ce qui fut le meilleur match de ce début de saison en Ligue 1.

L'avenir : Nantes est virtuellement bon dernier après trois journées même si des recours auront lieu cette semaine. Il faut maintenant se servir de toutes les choses positives de ce match et se tourner vers les adversaires directs pour la montée. À savoir Reims et Sochaux, qui ne seront pas forcément plus faciles à aborder, le poids des millions en moins. Plus que jamais nous pouvons être fier de notre équipe mais les points devront tomber rapidement sous peine de se mettre tout de suite dans le mauvais wagon.

Bonus :

Mention spéciale à la tribune Loire et au public de la Beaujoire, qui a offert un visage magnifique à la France du football, et qui a démontré à quel point Nantes n'avait rien perdu de ses lettres de noblesses.

Ultime hommage magnifique à Jean-Vincent, une minute de silence parfaitement respectée à sa mémoire. Comme un symbole.

"1943" un passé et une âme mais surtout un présent, contre un club devenu riche mais bien terne. À l'image de son parcage visiteur frôlant le ridicule. Le PSG ça brille mais sans passion... assurément.

Débrief Nantes - PSG. Le match presque parfait : la peur et la fébrilité en trop.
Lire la suite

La vérité sur le FairPlay financier et le Qatar : le cas du PSG

Publié le 21 Août 2013 par @forum_faceties dans Semaine spéciale FCN-PSG

La venue du PSG à la Beaujoire dépasse le simple cadre d'un match de Ligue 1. Ce match constitue pour nous supporters du FC Nantes l'occasion de retrouver la fièvre des "grands soirs" et les projecteurs de Canal+.

Mais c'est aussi l'occasion de se confronter au PSG, rebaptisé "QSG" par ses détracteurs, qui a changé de dimension et de galaxie depuis 2 ans.

Le modèle économique du PSG repose sur les ressources illimitées du Qatar et ce modèle se retrouve dans le viseur du fairplay financier voulu par l'UEFA.

Essayons de dépasser les raisonnements "bistrot" sur "l'agent roi" ou le "foot business" pour s'intéresser au réel impact du FairPlay financer pour notre club et pour le PSG archétype du club "à mécène".

Les inquiétudes autour de la capacité du PSG à digérer le FairPlay financier est une bêtise trop répandue pour ne pas être corrigée.
La règle fondamentale et novatrice (quoique évidente pour toute entreprise "classique") est : "recettes = dépenses". Les observateurs se demandent comment le PSG va pouvoir continuer à mener grand train...pourtant c'est très simple : en dépensant un maximum avant l'entrée en vigueur du FairPlay pour capitaliser un actif joueurs le plus élevé possible. Ce "trésor de guerre" servira à moyen terme d'outil de financement. Empiler encore et encore des joueurs même inutilement afin que le cash sorte avant et non après le FairPlay.

De même pour doper les recettes, des partenaires sponsors généreux ("la" prince a des cousins sympas) viendront combler les trous. L'UEFA pourra contester la provenance des fonds mais avec quelle référence ? À partir de quelle somme un sponsor devient indécent ? Impossible de mettre une limitation pour l'instant.

En clair pour le PSG et les clubs d'oligarques, le FairPlay ne changera rien si ce n'est la gestion des actifs immobilisés (joueurs) et de la trésorerie.

Et le FC Nantes dans cette histoire de FairPlay financier ? Et bien cela sera une autre mayonnaise.

1) Le manque de trésorerie nous empêche de faire grimper la valeur de notre actif joueurs.
2)  Il est difficile de croire que de nouveaux sponsors viendront doper les recettes.


Donc les clubs moyens des championnats européens (comme le FC Nantes) sont condamnés à vivre de la vente de leurs meilleurs éléments, de miser sur de jeunes joueurs et sur la formation.

Les effets bénéfiques ne sont pas négligeables:
- désendettement des clubs,
- baisse du prix des transferts (plus de vendeurs / moins d'acheteurs).

Il existera une question sensible à gérer pour les clubs : jouer (ou non) sur la billetterie pour doper les recettes !
Les clubs devront choisir :
- garder un public "populaire" avec des prix corrects,
- faire muter son public "à l'anglaise" en vendant des billets chers à des CSP+ (foyers très aisés).

Le rôle d'entités de réflexion telles que les FCN ANONYMOUS est donc crucial pour véhiculer les valeurs d'un foot populaire qui perdrait son âme dans des stades musées.

La vérité sur le FairPlay financier et le Qatar : le cas du PSG
Lire la suite

FC Nantes-PSG (J3-L1) : l'argent fait-il le bonheur ?

Publié le 21 Août 2013 par Charles Bézy dans FCN Manager

Voici LE match que tout supporter nantais rêvait d’aller voir depuis 2011 et l’arrivée des qataris à la tête du club.

On peut s'attendre à un match déséquilibré voire perdu d’avance pour la plupart d’entre nous quand on voit de nombreuses stars dans l'équipe adverse (il y en a trop pour toutes les citer).

Cependant à la maison, les canaris peuvent tenter, voire même réussir quelque chose (comme nous l’a montré Evian en coupe et Reims en championnat la saison passée ou plus récemment Ajaccio au parc dimanche dernier).

 

Tout d’abord, il est impossible de parler des parisiens sans parler du mercato, qui fut comme la saison dernière, à la hauteur des ambitions des investisseurs qataris. La preuve avec le recrutement de Cavani pour 63 millions d’euros, ou encore celui de Marquinhos pour 35 millions, le club de la capitale a frappé un grand coup et à rattraper Monaco dans le match qui oppose les deux richissimes clubs de la Ligue 1 durant le marché des transferts. Ils ont même acheté en France, ce que les présidents de Ligue 1 leur reprochaient depuis 2011, avec la signature de Digne pour 15 millions.

 

Sinon à part ça, la tactique du PSG sera sensiblement la même que celle posée sous l’ère Ancelotti, c’est-à-dire un 4-4-2 avec comme base de jeu un quatuor d’attaque de feu (Lucas-Lavezzi-Cavani-Ibrahimovic) et une base défensive forte (Marquinhos-Thiago Silva). Le jeu des parisiens sera basé sur la vitesse de cette attaque pour placer des contres grâce à la meilleure défense de Ligue 1 selon moi (le PSG possède Thiago Silva, le meilleur défenseur du monde) qui inhibera les attaques nantaises durant la majeure partie du temps. Cette tactique est la plus plausible car la patte de Blanc ne sera pas encore en place pour le troisième match de Ligue 1 . Dans ces équipes qui possèdent de tels effectifs, la mayonnaise ne prend qu’à partir d’un certains nombre de matchs joués ensemble et donc heureusement pour nous les automatismes ne seront pas encore présents.

 

Pour ma part, l’équipe la plus probable serait celle-ci : Sirigu ; Jallet-Marquinhos-Silva-Maxwell ou Digne (en fonction de leur état de forme, mais dans les deux cas le côté gauche sera bien gardé) ; Matuidi-Motta (s’ils ne sont blessés ou si aucune recrue arrive à leur poste) ; Lucas ou Pastore-Lavezzi ; Ibrahimovic-Cavani.

 

Face à une telle équipe, il faudra jouer la carte de la prudence, et donc ne pas trop se projeter vers l’avant, car certaines équipes en ont fait les frais durant la saison 2012-2013 (comme le LOSC en août 2012, se soldant par une défaite 2-1, ou encore Valenciennes au cours de la 17ème journée, car les nordistes avaient reçu un 4-0, où les parisiens avaient montré un visage conquérant). Selon moi, le 5-3-2 n’est pas une option à envisager, je pencherai donc plus pour le 4-4-2 qui nous a fait tant gagner la saison passée avec Djilobodji-Cichero en charnière, et même Djilobodji dans un rôle à la Bayall Sall (lors de la victoire de Saint-Etienne au Parc des Princes, le défenseur avait harcelé Ibrahimovic, ce qui avait amené, en partie, le geste face à Ruffier), et une attaque Gakpé-Aristeguieta, afin de profiter de la vitesse du togolais pour marquer en contre-attaque. De plus, je vois un milieu très serré et qui presse haut (un Deaux-Touré ferait parfaitement l’affaire). Mais il ne faut pas oublier l’aspect mental, car le PSG avait flanché dans ce secteur lors des derniers matchs de Ligue 1, c’est-à-dire au moment de conclure la domination au classement, la saison dernière (Evian-PSG à Annecy avait fini très mal avec beaucoup de cartons, rouges notamment, et des insultes à répétition après le coup de sifflet final).


Les Jaune et Vert devront être solides dans ce secteur et ils devront aussi arriver à mettre les parisiens dans le doute par le biais d’attaques dangereuses et aussi par le biais d’une défense ne laissant rien passer, car le club de la capitale possède des joueurs à grand caractère (Ibrahimovic, Cavani ou encore Lavezzi) pouvant s’énerver à partir du moment où la difficulté face à des « petites équipes » (ce que nous sommes vu que nous sommes promu) se présente. La pression est d’autant plus grande cette saison avec la présence de l’AS Monaco, ce qui ajoute un poids psychologique dans la tête des joueurs de la capitale. Certes, Nantes n’est ni le Barça ni le Bayern, mais notre équipe possède des atouts non négligeables surtout face à des équipes comme le PSG.
Sur ce, l’équipe nantaise la plus probable, pour ma part, serait celle-ci : Riou ; Cissokho-Cichero-Djilobodji-Veigneau ; Touré-Deaux ; Eudeline-Bessat ; Gakpé-Aristeguieta.

 

Même si le match est perdu d’avance pour certains, il faut que tout le monde soit là pour supporter notre club de cœur afin d’aider nos joueurs préférés à réaliser ce miracle (car, oui, face au PSG, un autre résultat qu’une défaite serait une très bonne chose pour les matchs suivants).

Bon match à tous, surtout pour ceux qui auront la chance d’aller à la Beaujoire, et comme on dit en Loire : « Allez les Jaune et Verts!!!!!», et …. j’allais oublier, bonne chance au FCN !

FC Nantes-PSG (J3-L1) : l'argent fait-il le bonheur ?
Lire la suite

Le projet KOP ERDRE

Publié le 20 Août 2013 par Maxime Cornat dans Groupe de supporters

Présentation

Nous sommes un groupe de supporters de 35 personnes environ et nous tournons principalement sous l’étiquette de Passion Nantes Sup'Erdre (PNSE). Notre objectif est de créer un KOP en tribune Erdre afin d'offrir une ambiance magique à tous les matchs. Nous sommes des supporters pour supporter, nous ne sommes pas ultras, nous respectons joueurs, staff, supporters et adversaires, nous sommes tournés vers un esprit de fairplay et de respect. Nous accueillons un public très varié, de tout âge.

Notre objectif : faire chanter toute la tribune !

Nous comptons sur notre esprit notamment pour animer toute cette tribune, qui est notamment une tribune familiale et d'anciens abonnés.

Le projet a pu être présenté à la radio lors de l'après-match Nantes-Bastia sur Radio Côte d'Amour.

 

Contact : Maxime Cornat, créateur et seul administrateur de la page "projet Kop Erdre"

https://www.facebook.com/ProjetKopErdre

 

Historique (par Maxime)

"J'ai commencé avant le match de la montée Nantes-Sedan à créer un sondage "pour ou contre le projet d'un kop en tribune Erdre" Après les nombreuses réponses positives, je me suis dit pourquoi pas lancer une page Facebook afin de diffuser des infos et recruter du monde !

A ce moment là j’étais seul, je ne connaissais personne de vraiment intéressé pour le projet et aucun contact avec le FC Nantes. Avec le temps, le groupe Passion Nantes Sup'erdre (groupe de supporters depuis 1995) m'a contacté pour soutenir le projet et me rallier à eux. J'ai tout de suite accepté. Les PNSE ont énormément fait avancer mon petit projet qui est vite devenu populaire. Les PNSE ont de très bonnes relations avec le FCN, ce sont des habitués du stade. Pour info c'est grâce à eux qu'il y a eu le retour de l'hymne à la Beaujoire et un jeu concours à la mi temps pour les abonnés. Avec le temps, quelques personnes qui suivaient la page se sont ralliées aux groupes des actifs, en plus des membres PNSE, ce qui nous fait aujourd'hui un bon groupe de 30/35 membres tout âge confondu. Grâce à PNSE depuis, nous avons obtenu une zone certes mal placée pour commencer (sous l'écran géant de la tribune Erdre) afin d'y regrouper tous les membres actifs. Grâce à ce projet, j'ai pu assister à la réunion des clubs de supporters avec le staff nantais etc...."

 

A l'occasion du match contre le PSG, n'hésitez pas à jeter un oeil du côté de cette zone et rejoignez-les ! Nous aurons à coup sûr une Tribune Erdre qui répond aux chants de la Tribune Loire ;-)

 

La TEAM FCN ANONYMOUS

Le projet KOP ERDRE
Lire la suite

Affaire Touré : La perte de points n’est pas une fatalité : mise en place de la contre-attaque

Publié le 16 Août 2013 par


On lit partout qu’il y a de grandes chances que le FCN ai match perdu contre Bastia (nous ne discuterons pas ici si les bastiais peuvent récupérer les points). En effet, au vu des faits, le FCN est bien fautif. Un joueur apparemment suspendu a participé à une rencontre de football. Cependant si on examine le cas précis de Touré nous voyons qu’il met en lumière un foutoir énorme au niveau des règlements des instances de football comme la LFP et la FFF.

Touré a pris 3 cartons jaunes en U19 en moins de 3 mois (règlement FFF). Pour la LFP le règlement parle plutôt de 3 cartons jaunes en moins de 10 matchs. Les critères de suspension sont donc bien différents, montrant qu’il faut séparer ces 2 entités. 
Il a pris son dernier carton jaune fin mai contre le PSG (demi finale championnat de France des U19). Comme vous le savez il a été suspendu seulement le 24 juin. Entre temps il a joué le 8 juin la finale contre Monaco. Après ce match : toutes les compétitions impliquant le FCN étant terminées, le service responsable de surveiller les suspensions a levé le pied, est parti en vacances en oubliant le report du jugement dernier pour Touré…
Touré, vu son jeune âge et la durée du report, a sûrement oublié qu’il avait une suspension. Ou bien il le savait mais pensait que c’était valable en U19 seulement. Comme pratiquement tous les non spécialistes que nous sommes. Et donc voilà le souci : il existe des « lois passerelles » qui permettent à la FFF et à la LFP de se refiler les suspensions. Ainsi l’une d’elles permet à la FFF de suspendre Touré pour la L1, gérée par la LFP.

Beaucoup de personnes ont enquêté, décortiqué les règlements. Bravo à eux ! La conclusion est celle-ci : ce qui peut sauver le FCN c’est le cas unique de l’histoire et sa complexité avec circonstances aggravantes. Du jamais vu ! Un joueur U19 qui a fait ses gammes en U19 et en CFA2 et qu’on suspend pour la L1, et ceci après une durée de report de la FFF très élevée dont le verdict est tombé pendant l’intersaison. 

Nous allons donc préparer la contre-attaque en vous sollicitant sur ces sujets :

1) Trouver des cas où la manière dont les sanctions sont prises par la LFP/FFF est plus que contestable (durée de report anormalement élevé...).

2) Mettre en avant la diversité des sanctions prises pour un même fait. Beaucoup de "plurijurisprudences" inexplicables. 

N’hésitez pas à relater des faits qui se sont passé aussi bien au niveau professionnel qu’en amateur. Vous avez sûrement des anecdotes personnelles !  

Affaire Touré : La perte de points n’est pas une fatalité : mise en place de la contre-attaque
Lire la suite

Amical Belgique-France : où va l’équipe de France de football ?

Publié le 14 Août 2013 par Julien Soulard dans Equipe de France

Ce soir, l’équipe de France de football va affronter, dans un match amical, nos voisins belges. En ce sens, Didier Deschamps  a dévoilé, le 8 août dernier, sa liste des joueurs sélectionnés pour cette rencontre. Et vous allez voir, il y a « encore » de quoi discuter.

Mais avant cela, coup de gueule…Planter un match international en pleine semaine alors que les joueurs viennent tout juste de reprendre leur championnat voir même pas du tout pour certains, est ce que cela a vraiment une utilité ? Hormis le fait d’aller en blesser 2 ou 3, question de faire rire les entraîneurs des clubs concernés par les joueurs sélectionnés… On va nous rétorquer que oui, que c’est pour préparer un match de qualification pour la coupe du monde 2014 et que cela permet de faire un tour d’effectif…Je ne sais pas, c’est comme si on commençait une coupe nationale avant même le championnat, c’est tout à fait risible…Pardon autant pour moi, ça existe déjà, ça s’appelle la coupe de la ligue. En attendant, le tour d’effectif de l’équipe de France, au vu des blessés, des suspendus et des choix sportifs, il va être vite fait. L’Afrique du sud vous avait fait rêver….Le Brésil, je vous rassure, ça sera pareil…Et le pire c’est qu’on nous prépare à cela…

Gardiens : la stabilité règne !

Convoqués :Mickaël LANDREAU (Bastia), Hugo LLORIS (Tottenham), Steve MANDANDA (Marseille)

Jusqu’ici tout va bien, l’ordre est établi et respecté, pas de soucis en vus de ce côté-ci de l’équipe. Stéphane Ruffier a disparu, certes, mais la bataille pour la place de 3ème gardien paraît plus symbolique qu’autre chose.

Défense : où comment se faire peur…

Convoqués : Gaël CLICHY (Manchester City), Mathieu DEBUCHY (Newcastle), Laurent KOSCIELNY (Arsenal), Eliaquim MANGALA (Porto), Adil RAMI (Valence), Bakary SAGNA (Arsenal), Eric ABIDAL (Monaco), Patrice EVRA (Manchester United).

Il ya de quoi dire sur les convoqués en défense. Et pas qu’un peu…Eric Abidal is back…et on se demande bien pourquoi…Absent pendant de très long mois dû à son cancer et à sa transplantation du foie, comment un joueur ayant si peu joué, soit convoqué ? Loin de moi de lancer un débat post-Knysna, mais certains oublient qu’il fit parti des « meneurs » dans le bus et qu’il a eu un grand rôle dans l’échec de la coupe du monde 2010. Alors certes, si je ne nie pas que ce qu’il a fait ces derniers mois, pour revenir sur un terrain de foot, soit remarquable de courage et d’abnégation, cette convocation est complètement saugrenue et un peu prématuré…Mais d’après DD, Il reste compétitif…Vous allez voir qu’il va dire son contraire quand on parlera d’un certain milieu de terrain.

Sur le flanc gauche, on se recoltine (encore..), Evra. A croire qu’on ne peut plus se passer de lui depuis Knysna…(comment ça je fais une fixette ?). Sportivement, Evra a montré ses limites avec l’EDF. Si on peut apprécier parfois le fait qu’il soutient l’attaque sur son flanc gauche, il oublie aussi qu’il faut revenir... Au grand dam de ces défenseurs centraux lors des contre-attaques adverses qui doivent dès lors surveiller le flanc déserté par monsieur. Souvent pris de vitesse en un contre un, il ne respire pas la sérénité. Du moins en EDF. Là encore, son cas devrait, quand même, être sérieusement étudié car on ne peut penser qu’il refera une coupe du monde après les événements d’il y a 3 ans. D’un point de vue éthique, on serait vraiment encore à la limite après tous les remous surtout que des petits jeunes sont en train de grandir.

Rami et Koscielny devrait se retrouver au centre de cette défense, privée de Varane blessé, DD doit composer avec cette absence. Très honnêtement, Rami ce n’est pas la sécurité sociale. Il est souvent à la limite et a du mal à se retourner quand ça joue dans son dos. Mais on devra se contenter de cela.

Autre absence de marque, Christophe Jallet. Seul français rescapé de l’armada étrangère du PSG, il n’est pas convoqué. Certainement dû à la concurrence (déloyale ?) de Clichy et de Sagna (normal pour le coup..). Mamadou Sakho, lui aussi, ne sera pas convoqué. Placardé au PSG malgré un comportement irréprochable. Didier Deschamps a laissé sous-entendre que pour être sélectionné, il faut jouer. En gros, va voir ailleurs si les qataris y sont.

Mangala est, lui, de nouveau convoqué. Mais cirera certainement le banc. A moins que  « la derche » ne veuille le voir en situation pour le juger en cas de pépins dans l’effectif.

Le milieu n’a pas la frite une fois !

Convoqués : Etienne CAPOUE (Toulouse), Clément GRENIER (Lyon),Josuha GUILAVOGUI (Saint-Etienne),Geoffrey KONDOGBIA (FC Séville),Moussa SISSOKO (Newcastle), Rio MAVUBA (Lille)

Guilavogui et Kondogbia..Enfin de la jeunesse ! Grenier en prime ! Mais alors pour le reste…

Sissokho, en difficulté avec Newcastle l’année dernière… Capoue en dessous de son niveau et ….Mavuba….A côté, un trou noir paraîtrait plus lumineux.

Hormis les suspendus (Matuidi, Cabaye, Pogba suspendus contre la Georgie mais plus que probablement de retour contre le Belarus), que DD préfère laisser à disposition de leur club pour cette joutevu qu’ils ne seront pas de la partie contre la Géorgie, en éliminatoire pour la coupe du monde 2014, Yohann Gourcuff, qui est soit disant en manque de rythme selon le sélectionneur, ne sera pas non plus de la partie. Pourtant Abidal, lui, est sélectionné alors qu’il a été, pendant de long mois pour raison de santé, absent des terrains…Logique avez-vous dit ?

Certes si le sélectionneur français a dû donner sa liste avant la première journée de championnat, il a certainement regretté de ne pas l’avoir finalement pris dans le groupe.

On peut mentionner aussi le choix clairement sportif en ce qui concerne Maxime Gonalon. Légitimement, Jérémie Toulalan aurait pu faire son retour dans cette équipe, mais là encore Didier Deschamps n’y va pas par quatre chemins et nous reparle de Knysna en affirmant que Toulalan est encore marqué, voir trop, par ce qui s’est passé en Afrique du Sud. Didier Deschamps ne ferait-il pas plutôt payer à Jérémie ses propos envers France 98 ? Pourtant avec son ancien club de Malaga, Toulalan s’est montré très performant…

Au lieu de ça, on nous vend du rêve avec Rio Mavuba. Un bon gars certes, mais est-il un meneur de jeu en puissance ? Amoins que Didier pour ce match nous prépare une surprise avec les petits jeunes, je pense que nous connaissons tous la réponse.

 

L’attaque ou le paradoxe français

Convoqués : Karim BENZEMA (Real Madrid), Samir NASRI (Manchester City),Olivier GIROUD (Arsenal),Dimitri PAYET (Marseille),Mathieu VALBUENA (Marseille),Franck RIBERY (Bayern Munich).

Si on ne peut rien dire sur les sélections de Ribéry (en top forme et de nouveau un peu plus impliqué dans cette équipe), Valbuena (top forme avec Marseilles), Payet (Qui a dit que Nantes n’était plus un pourvoyeur de joueurs en EDF ? Hein, Michel…), Olivier Giroud (monte en puissance avec Arsenal), que dire de Nasri et Benzema…

Que devrait-on dire du retour de Samir Nasri (vive la convivialité, la bonne humeur, le respect des valeurs)….et de la sélection de Benzema qui est, aujourd’hui, clairement menacé si il ne se montre pas plus performant dans les prochaines semaines avec le Real Madrid ? Benzema a prouvé par son inefficacité. Samir Nasri par son incompatibilité au niveau relationnel avec certains joueurs de l’EDF, des journalistes et du public. Clairement ces 2 joueurs ne sont plus des solutions mais plutôt un problème pour cette équipe. Ils le prouvent par certaines de leurs attitudes. Cette jeunesse, qu’on nous disait dorée, ne l’est plus. Ils fatiguent les supporters. Les lassent, les ennuient.

Sur le papier, cette attaque devrait faire baver. Mais voilà, la tournée sud-américaine nous a démontré à quel point il ne suffit pas d’être bon. Seul on est rien au football, et comme dans tout autre sport collectif. Approximation, déchets techniques, occasions vendangées, incompréhension, attitude de résignations... Cette attaque aujourd’hui ne fait plus peur à personne. Et si on dit toujours que pour gagner il faut d’abord une bonne défense, il faut aussi marquer des buts. Comme le dirait un célèbre entraîneur nantais de manière malicieuse quand on lui parle des tactiques ultra défensive d’aujourd’hui « A l’époque peu importe qu’on en prenait 5, le plus important, c’était d’en avoir un d’avance ! ». Comme quoi, une équipe, c’est un tout.

Un petit mot sur l’adversaire : Le rouge de chauffe sera de sortie…

Eden Hazard, Vincent Kompany, Axel Witsel, MarouaneFellaini, RomeluLukaku, Kevin De Bruyne…Autant dire que chez nos voisins, fini le complexe d’infériorité. Si la Belgique a été souvent mise en compétition avec la France, ce n’est pas seulement parce qu’ils partagent une langue commune. Mais bien parce que l’histoire fait de ces deux pays, des sœurs jumelles et aussi parce sportivement, les rencontres entre franco-belge ont toujours eu une saveur particulière (un peu comme les France – Italie et France – Allemagne mais pour d’autres raisons que nous connaissons tous). Pour les belges, ce match sera tout sauf un match amical. Ils ont fier allure ces diables rouges. Parés pour le combat, ils montrent clairement leur muscle. Et ils ont de quoi être confiants. Non pas parce qu’ils affrontent une équipe de France moribonde, mais bien parce que le football belge est en pleine mutation. Il n’est pas rare, maintenant, de voir des joueurs belges dans les plus grands championnats d’Europe. Et surtout le pays commence à avoir une capacité à sortir de bons joueurs de football. Les superviseurs anglais en tout cas, eux, l’ont bien compris. Ils viennent faire, de plus en plus souvent, leur marché dans le championnat belge. Signe d’une qualité de formation en amélioration. En tout cas, le coq français a intérêt à se méfier s’il ne veut pas finir embrocher sur la fourche de ces diables-là !

 

Des raisons d’espérées pour la France…Si seulement si …

Domenech doit bien rire. Laurent Blanc aussi. Didier Deschamps doit se confronter aux mêmes problèmes que ces prédécesseurs. Face à des joueurs prisonniers du passé de leurs aînés (France 98) et de celui qu’ils se sont donnés (Knysna..) cette équipe ne gagnera jamais rien. Il faut se le dire et l’avouer. Elle n’est qu’une équipe de transition, ballotée par une tempête sans fin. Montrée du doigt par ses propres supporters (à juste titre), voir même moquée. Les journalistes dits « sportifs », s’abreuvent aussi bien de leurs échecs que des victoires des joueurs emmenés par Aimé Jacquet et Roger Lemerre à l’époque des anciennes gloires. Même si tous ne sont pas à mettre dans le même panier et ont pour seul excuse d’être là parce qu’on le leur a demandé. Entre les problèmes de comportements, de performances, d’implication, cette équipe représente à elle seule, le malaise de la société française actuelle. Incapable de pardonner et de se pardonner. Elle sera, certes, capable de battre des équipes plus fortes qu’elle et le lendemain, se faire méchamment punir par une équipe quelconque. Trop d’inconstance. Mais dans cette tempête, une éclaircie commence à poindre. Je tiens à vous rassurer, ça ne sera pas pour la coupe du monde au Brésil. Mais une nouvelle jeunesse bourrée de talent approche. Déjà victorieuse en moins de 20 ans, elle ne souhaite qu’aller au-delà. Si elle est encore perfectible, son insouciance pourrait balayer,très vite , la profonde léthargie dans laquelle est plongée le football français, ainsi que son équipe nationale. La solution, finalement, pour Deschamps, ne serait-elle pas la solution que Jacquet avait trouvée à son époque. Tourner une page (obscure) du football français et enfin d’en ouvrir une autre plus lumineuse. Celle qui nous a emmenées sur la voie royale. Celle qui a fait de notre nation, une nation championne du monde de football. Encore faut-il en avoir le courage et accepter la prise de risques. Et finalement est ce que cette équipe a le bon sélectionneur ?

Amical Belgique-France : où va l’équipe de France de football ?
Lire la suite

FC Lorient-FC Nantes (J2-L1) : comment battre les merlus ?

Publié le 14 Août 2013 par Charles Bézy dans Avant-match L1

Nous n'aurons eu à attendre que le deuxième match pour avoir un derby breton, même si ce n’est pas le plus important. Ce derby nous réserve un cocktail explosif entre l’obligation d’engranger de la confiance avant le match face à Zlatan and co et le beau jeu produit par, au minimum, une des deux équipes (Lorient pratique un football offensif sous l’impulsion de Gourcuff depuis de nombreuses années).

 

Pour commencer, un petit point sur le mercato des merlus. Les lorientais ont perdu Corgnet (parti pour Saint-Etiennne), ce qui constitue une énorme perte car il était un élément important du système Gourcuff la saison passée, il était même le maître à jouer des bretons dans de nombreux matchs. Cependant, les achats de Guerreiro et d’Aboubakar renforcent des secteurs peu garnis chez les merlus, et l’association Aliadière-Aboubakar pourrait faire des étincelles, tout comme le petit Guerreiro, tout juste arrivé de Caen et qui arrive dans un secteur à la peine chez les bretons : la défense (16ème défense de Ligue 1 durant la saison 2012-2013) et que ce jeune français d’origine portugaise va essayer d’améliorer en remplaçant poste pour poste Mareque.

 

Dans ce match, il va y avoir un grand changement car, contrairement à Bastia qui refuse le jeu, Lorient aime jouer au ballon et donc les nantais ne devront pas refuser le jeu, ils vont devoir eux aussi jouer au ballon et montrer de quoi ils sont capables. Les Lorientais vont se baser sur une charnière Bourillon-Ecuele Manga assez prometteuse au niveau de l’expérience et de la technique (Ecuelé Manga possède un bagage technique énorme pour son poste). Mais le renfort de Guerreiro va permettre au 4-4-2 des lorientais de se projeter un peu plus vers l’avant car l’arrière garde bretonne sera plus sécurisée que les dernières saisons. De plus la présence de Jouffre et de Coutadeur (ou Réale) au milieu peut permettre d’avoir une assise défensive forte avec un relayeur (plus spécialement Coutadeur) qui permet de relancer rapidement le jeu et d’envoyer directement vers Aliadière, par exemple, ou Traoré sur un côté (si ce dernier n’est pas blessé).

 

L’équipe la plus probable, selon moi, serait la suivante : Audard ; Gassama-Bourillon-Ecuele Manga-Guerreiro ; Jouffre- Coutadeur (ou Réale) ; Traoré-Monnet Paquet (ce poste de milieu gauche est la plus grosse incertitude du côté des merlus) ou Barthelmé (révélation de la saison 2012-2013 du côté lorientais, mais approché par quelques clubs de Ligue 1, dont Lyon) ; Aboubakar ou Quercia-Aliadière.

 

Au vu du jeu des lorientais, nous ne devons surtout pas jouer en 5-3-2, car se serait accepter le fait que Lorient est favori et donc les laisser faire ce qu’ils aiment, c’est-à-dire jouer au ballon. C’est donc pour cela qu’il faut mettre un milieu avec un créateur (Veretout a le profil de créateur mais il sera suspendu) accompagné d’un milieu défensif (soit Touré, soit Deaux, la suspension de Veretout m'oblige à aligner les deux). Pour ma part, une attaque Djordjevic-Aristeguieta ferait amplement l’affaire et permettrait de positionner Gakpé à droite, où il pourrait user de sa vitesse et de sa technique pour provoquer Guerreiro, et en général la défense lorientaise.

 

Pour ce match, la composition la plus probable du côté des nantais serait celle-ci : Riou ; Alhadur (il permettrait de faire tourner et de faire respirer Cissokho avant le match du PSG)-Djilobodji-Cichero-Veigneau ; Touré-Deaux ; Gakpé-Bessat ; Aristeguieta-Djordjevic.

 

Pour le premier match à l’extérieur, il faudrait que votre ferveur de supporters du FC Nantes arrive jusqu’au Moustoir, ce qui permettrait d’être un peu chez nous à l’extérieur. Donc bonne chance à notre club de cœur en espérant faire le plein de confiance pour le début de saison. Sur ce, vive le FCN !!!!

Lire la suite

Afficher plus d'articles