Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Analyses Footballistiques

Explication du sursis à la suite d'un carton rouge : le cas de Djilobodji

Publié le 31 Octobre 2013 par TEAM FCN ANONYMOUS dans Suspension

Suite à la réunion de la commission de discipline de la LFP du mercredi 30 octobre 2013, il a été décidé que Djilobodji serait sanctionné de 2 matchs (dont 1 avec sursis).

Dans ce type de sanction le mot « sursis » signifie qu’il ne doit pas prendre de carton JAUNE pendant les 10 prochains matchs qui relèvent d’une compétition de la LFP. S’il prend ce carton jaune durant cette période, cela déclenche une suspension d’un match, une fois que la commission de discipline se sera de nouveau réunie (mercredi ou jeudi).

S’il prend un carton jaune à la journée J, il sera suspendu à la journée J + 2, les sanctions étant prononcées le mercredi ou le jeudi et actives le mardi suivant à minuit.


Un exemple concret : le cas du joueur Djilobodji

Le défenseur sénégalais a purgé son match de suspension contre Lorient (la coupe de la Ligue étant une compétition de la LFP). Il peut reprendre la compétition "Ligue 1" contre Montpellier (J12).

 

  • S’il prend un carton jaune contre Montpellier il pourra jouer le match suivant J + 1 contre Bordeaux (J13). En effet la commission se réunira en semaine et la suspension valable à partir du mardi suivant. Puisque le FCN joue Bordeaux le dimanche, le sénégalais est donc disponible. Il manquera donc le match en J + 2 contre Monaco (J14).

 

  • S’il ne prend pas de carton jaune contre Montpellier mais qu’il en prend un contre Bordeaux alors il sera suspendu pour Guingamp (J15).


Etc etc....

Cette épée de Damoclès sera présente au dessus de lui pendant 10 matchs à compter de la J11 contre Montpellier. Si on prend en compte le match des 8èmes de finale de coupe de la ligue qui aura lieu en décembre, le FCN étant qualifié Djilobodji est donc menacé de suspension jusqu’à la 20ème journée de Ligue 1 (FCN-Lorient).

Cette définition du sursis est donc très importante. Surtout quand un joueur tient une position « à risque » sur le terrain. Djilobodji avait déjà pris 2 cartons jaunes depuis le début de la saison (matchs contre Rennes J8 et Ajaccio J10). On le voit mal tenir 10 matchs sans être sanctionné, surtout vu le niveau de compétence de certains hommes en noir. Certains arbitres vont davantage le surveiller et lui réserver un traitement spécifique. Du classique. M. Bien l’a fait l’an dernier lors du match Angers 2-0 FCN où Djilobodji avait déjà vu rouge (encore une sanction injuste, merci au grand comédien El-Jadeyahoui).

Inconsciemment le sénégalais va peut être de son côté mettre le frein à main dans ses interventions. Surtout au vu du calendrier bien plus relevé en novembre et décembre (beaucoup d’affiches) de la période hivernale qui ne réussit pas souvent au FCN.

Le club se retrouve donc avec un joueur menacé jusqu’à la mi-janvier pour un carton rouge, fruit de 2 cartons jaunes dont le 1er est plus qu’injuste. C’est une situation très difficile à accepter. Surtout quand on se remémore la façon dont le joueur a accepté la décision au moment de l'expulsion. Il est sorti tel un gentleman, pas un mot, pas de geste d’humeur. Ce qu’on aimerait voir à chaque fois.

Si Djilobodji est sanctionné si sévèrement, cela signifie que dans son rapport d'après-match M. Castro n’aurait pas tenu compte de ce comportement exemplaire. Cela signifie que M. Castro ne se serait à aucun moment remis en cause à la suite de son arbitrage catastrophique. Il aurait plutôt fait le contraire : charger le joueur.

Mercredi, la commission de discipline de la LFP a examiné ce rapport. Et les faits ? Pas sûr. Elle ne semble pas vraiment avoir revu les scènes qui impliquent le joueur sénégalais. Si elle les a bien vus cela ne lui est pas passé par la tête de revenir sur le rapport et aborder les circonstances atténuantes (1er carton jaune injuste, expulsion du joueur sans remue-ménage malgré le contexte houleux). Voilà donc les gros problèmes de l’arbitrage : des arbitres qui ne font pas de mea culpa et une commission qui pourrait rectifier leurs erreurs à froid mais qui ne le fait pratiquement jamais.

 

Un début de solution : les excuses

On demande au monde du football d'accepter les erreurs d’arbitrage en rappelant régulièrement que les arbitres sont avant tout des êtres humains. Et bien si ce sont des êtres humains ils savent bien s’excuser, non ? Cela éviterait bien des polémiques d'entendre quelques mots de leur part qui vont dans ce sens. On arrêterait de focaliser tous les maux du football sur cette profession et on pourrait vraiment s'attarder sur d'autres sujets comme la mentalité de beaucoup de joueurs qui profitent des failles du système pour égratigner ce sport.

Ainsi les excuses d'un arbitre ne changeront certainement pas le score final mais cela permettrait de renouer un dialogue rompu depuis trop longtemps entre eux et les joueurs, et surtout entre eux et les supporters.

Explication du sursis à la suite d'un carton rouge : le cas de Djilobodji
Lire la suite

Alexandre Castro : la "Jeanne d’Arc du sifflet"

Publié le 31 Octobre 2013 par TEAM FCN ANONYMOUS dans Arbitrage

Comme nous le précisons régulièrement dans les articles abordant l’arbitrage, l'usage de la vidéo dans le football résoudra des situations conflictuelles mais elle ne résoudra pas tous les problèmes.

Elle permettra de régler pas mal de situations où les hommes en noir ne peuvent trancher correctement face à une action de jeu trop rapide, où l’œil humain est pris au dépourvu à vitesse réelle. Mais Il existe des situations où la vidéo ne pourra rien face au style d’une certaine catégorie d’arbitres qui souhaitent semble-t-il faire parler d’eux à chaque fin de rencontre.

De manière générale, un bon arbitre, c’est un arbitre qui ne fait pas parler de lui après le match, c’est de constater que le foot se joue bien à 11 contre 11 et non à 12 contre 11 sur certaines actions.

 

M. Castro : un arbitre « star » comme M. Chapron et M. Turpin

M. Castro donne l’impression de faire partie de ces arbitres "stars" qui veulent à tout prix marquer de leur empreinte un match quitte à le rendre imbuvable.

M. Castro, c’est l’arbitre de PSG-Valenciennes en 2013, l’arbitre qui expulse Thiago Silva qui l’aurait « poussé » volontairement, M. Castro ne voyant pas le joueur arrivé dans sa direction. Cette expulsion avait mis Leonardo hors de lui et il avait bousculé M. Castro dans les vestiaires pendant la mi-temps.

M. Castro c’est également l’arbitre de Nantes-Sedan en 2013, quelques jours après PSG-Valenciennes. La DNA, toujours aussi lucide, lui confie un match à enjeu (le FCN joue la montée sur ce match à guichets fermés) alors que la polémique enfle après les événements de PSG-VA. Choix judicieux ? Pas sûr quand on détaille sa performance lors de ce match : il oublie d’expulser le sedanais qui attrape le visage de Lucas Deaux avec sa main et il oublie un tirage de maillot grossier sur Gakpé qui valait un pénalty en 1ère mi-temps :

http://chroniquesdunanonymousdufoot.overblog.com/2013/10/fiche-arbitre-%C3%A0-la-sauce-fcn-anonymous-m.-castro.html

 

Les faits de jeu lors de la rencontre entre le FCN et le LOSC

Le but hors-jeu validé de Nolan Roux n'est rien à côté du sketch que les supporters ont vécu en tribunes ou devant leur téléviseur.

Si le FC Nantes a perdu vendredi avec le scénario que nous avons vu c'est bien à cause de l'arbitrage de M. Castro qui a perdu le fil du match et laissé les lillois installer un antijeu toute la 2ème mi-temps sans être sanctionnés.

Nous pouvons mettre en avant leur gardien de but qui prenait au moins 10 secondes pour faire ses dégagements dès la 55ème minute, un stade entier qui siffle le gardien et M. Castro qui ne bronche pas…ahurissant.

Pendant les arrêts de jeu, M. Castro se laisse aussi berner par une simulation de blessure du lillois Souaré qui semble souffrir le martyr mais qui fait tout pour rester dans les limites du terrain et arrêter le jeu. M. Castro gère très mal cette séquence qui se transforme en début d’échauffourée entre des nantais qui veulent reprendre le jeu et des lillois qui protègent leur joueur à terre. Le jeu reprend finalement sans Souaré, qui malgré la venue des soigneurs lillois se relève très vite pour pouvoir rejoindre ses coéquipiers à 10. Il se met à courir le long du terrain devant le public nantais qui le hue voyant le joueur courir. M. Castro refuse dans un premier temps que Souaré fasse son entrée et ceci malgré un arrêt de jeu. M. Castro semble « punir » le joueur de cette blessure imaginaire.

Sur ce fait de jeu,  nous pouvons citer le site horsjeu.net et plus particulièrement sa « canaris académie » qui décrit « des lillois qui cherchaient à gagner du temps par tous les moyens, Souaré et ses multiples fractures-mais-en-fait-non-ouf-j’ai-eu-peur-tiens-si-je-lui-mettais-un-taquet-au-mec-en-jaune en tête ». Tout est dit.

Souaré est donc interdit de rentrer sur la pelouse mais Mavuba demande quand même à son équipier de rentrer. Celui-ci se retient et nous voyons donc le capitaine lillois venir chercher son partenaire et le tirer par le bras pour qu’il rentre. M. Castro voit la scène, arrête le jeu et donne un carton jaune à…Souaré ! Et Mavuba non sanctionné. Aucun doute c’était bien Rio le véritable arbitre de ce match.

Nous avons également vu un auto-arbitrage lillois. M. Castro est un arbitre qui « entend » des fautes mais qui ne les voit pas. D'où la comparaison avec Jeanne d'Arc. Sur le 1er carton jaune de Djilobodji c’est bien Mavuba qui pousse M. Castro à sortir le carton jaune. Il n’y pas faute sur le duel aérien qui l’opposait à Rodelin, très bon comédien du haut de son 1m92 (1m93 pour Djilobodji). Cela coûtera cher en fin de match car Djilobodji recevra un second carton (plus logique) même si la manière dont le sort M. Castro laisse à penser qu’il n’attendait que cela : expulser le sénégalais.

Des joueurs lillois étaient également méconnaissables en termes d’état d’esprit. Nous pouvons citer l’ex-nantais Ronny Rodelin. Il a représenté l’état d’esprit lillois envers le corps arbitral. Se jouer de l’arbitre central en amplifiant les « fautes » nantaises. Comme l’a si bien dit Lucas Deaux le lendemain du match : « on nous les décrit comme des mecs qui vont au combat mais ce sont les premiers à pleurer ». Lucas Deaux qui est allé plus loin avec son "franc-parler" comme il l’avait fait après OL-FCN (défaite 3-1 avec un but refusé à Djordjevic après 4 min de jeu on se demande encore pourquoi) en s’en prenant à Mavuba qui passait son temps à seconder l'arbitre dans ses décisions.

Dans cette liste non exhaustive nous pouvons aussi discuter de la sortie de Kalou où ce dernier faisait semblant de ne pas avoir entendu son nom au moment du changement…

 

Comment parler de « défaite logique » ?

Le FCN ne méritait pas de gagner c'est certain, trop de déchets techniques et trop de « timidité », mais la défaite est loin d’être logique. Lille avait beau être un peu plus solide et mieux en place que Nantes, en attaque cela manquait clairement de créativité. Ce n’est pas en construisant un mur défensif qu’on marque des buts.

La défaite reste illogique puisque le seul but de la rencontre n’est pas valable d’après les lois de l’arbitrage. Der Zakarian le rappelle ici :

http://www.newsring.fr/sport/football/4387/71343-rlc-fc-nantes-pour-michel-der-zakarian-la-defaite-face-a-lille-est-illogique

 

La défaite aurait pu être qualifiée de « logique » si le FCN avait encaissé au moins 2 buts dont un non valable.

Le football, ce n’est pas de la boxe. La victoire aux points n’existe pas. On peut mal jouer et ne pas perdre. On peut perdre la bataille du milieu de terrain sans perdre automatiquement.

De plus, prendre un but avant la mi-temps modifie le comportement des 2 équipes. Il modifie le scénario de la 2ème mi-temps. Nous appelons cela un match faussé. On ne sait pas ce qui se serait passé à 0-0 au retour des vestiaires. Lille n’aurait peut être pas autant attendu le FC Nantes, il n’y aurait peut être pas eu cet antijeu constant, le FC Nantes aurait peut être profité des attaques lilloises pour mieux contrer. Qui peut prétendre connaître l’issue du match et le score final de cet « autre » match ?

Les décisions du corps arbitral ont cristallisé une frustration dans le stade. L’ambiance en Tribune Loire était une nouvelle fois au rendez-vous mais en deçà des derniers matchs à domicile (« même contre Evian elle était bien meilleure » dixit un carté en Tribune Loire). Les raisons de cette « baisse » d’ambiance venaient certainement de la prestation des canaris qui était moins belle que les dernières sorties (malheureusement le supporter a tendance à chanter si le jeu s’emballe et non l’inverse…). De plus, les coups de sifflet à répétition et l’antijeu lillois faisaient sortir beaucoup de supporters du rythme des chants. Ce qui se passait sur le terrain prenait le dessus. Et c’était très souvent de l’énervement. Les chants d’encouragement se transformaient en huées envers certains joueurs lillois et l’arbitre central qui a eu le droit à des chants bien personnels. Il est à noter que la tribune Erdre a également été « dérangée » par l’antijeu des nordistes et a pris le gardien lillois à parti à chaque fois qu’il touchait le ballon.

On se demande encore comment M. Castro a pu laisser un gardien de but gagner du temps à partir de la 55ème minute sans le sanctionner d’un carton jaune. Cela aurait sûrement calmé les supporters. En ne le sanctionnant pas, il a contribué à détériorer l’ambiance dans le stade.

Sur ce match nous avons donc pu voir 2 grandes tares de l’arbitrage français actuel (avec M. Turpin on en avait vu 4 d’un coup lors de FC Nantes-SC Bastia) :

  1. Un manque de psychologie et de recul
  2. La capacité à se laisser influencer par l’auto-arbitrage des joueurs

 

A Nantes, la honte de dénoncer les erreurs d’arbitrage du côté de certains supporters

Les erreurs d’arbitrage c’est pour tout le monde pareil...il paraît. Ceux qui se contentent de répéter cet adage et de s’en prendre aux supporters qui montrent les erreurs, n’ont sûrement pas suivi le début de saison du FC Nantes. Sur les 11 matchs joués en L1, nous aimerions qu’ils nous disent sur quelles phases décisives ils ont vu le FCN avantagé. Combien de buts nous ont été accordés de manière injuste ? Combien d’expulsions d’adversaires ont été injustifiées ?

Ces supporters sont ceux qui se rassurent peut être en se disant que c’est normal de perdre contre une grande équipe comme Lille. Mais contre une équipe plus faible et avec un arbitrage aussi défavorable, les victoires ne seront pas si faciles. Nous l’a bien vu en L2 l’année dernière. Tous les points comptent même ceux pris contre les « gros ».

Quand le PSG ou l’OM subit une erreur majeure d’arbitrage, les médias nationaux s’emparent de l’affaire et ne dénoncent pas forcément les vrais problèmes. Par contre si le FCN subit la même erreur majeure d’arbitrage, les médias nationaux s’en moquent complètement et la plupart des médias locaux minimisent la conséquence de cette erreur sur le match. Certains ont par exemple banalisé le but encaissé sur hors-jeu en expliquant que ce n’était pas M. Castro le responsable. C’est son assistant le responsable en effet et alors ? Cela reste une erreur majeure d’arbitrage non ?

Sans compter que la plupart n’ont même pas abordé l’expulsion injuste de Djilobodji.

Pourquoi ces fausses excuses et ces oublis à chaque rencontre ? Il ne faut pas oublier que le support d’après-match des médias comme souvent c’est le résumé officiel de match de la LFP et comme celui-ci est léger et montre rarement les actions liées aux erreurs majeures d’arbitrage, on n’en parle pas.

Cela ressemble à une manipulation des images. On force le supporter à oublier les erreurs pour qu’ils ne retiennent que la timidité et le déchet technique de ses joueurs lui permettant de conclure « défaite logique ». Dans 1 mois la plupart auront oublié l’antijeu lillois de 40 minutes, fruit d’une ouverture du score injuste à la 41ème minute de jeu.

De plus le résumé officiel de FCN-LOSC était disponible 3 jours après la rencontre, les supporters étaient déjà tournés vers le match de coupe de la ligue de mardi, voire le match contre Montpellier le weekend suivant. Et si quelqu’un veut reparler de ce match et de l’absence d’images pour l’expulsion injuste de Djilobodji par exemple, il aura le droit à la fameuse réplique « c’est le passé il faut aller de l’avant ! ».

En se comportant ainsi-politique de l’autruche-on peut continuer de subir des erreurs d’arbitrage à chaque saison, sans que cela s’équilibre.

Lire la suite

Les notes du match Nantes - Lille (J11-L1)

Publié le 27 Octobre 2013 par TEAM FCN ANONYMOUS

"Djilo dans les pas de Thiago Silva"

Pour cette série, huit membres ont livré leurs impressions, aboutissant aux moyennes suivantes qui suivent.

Nantes : 5,4. On jouait un vendredi soir. Qui joue le vendredi soir ? Les équipes de Ligue 2. Le FCN s'est mis au niveau et on a retrouvé le jeu du FCN qu'il pratiquait en Ligue 2. On peut quand même relever qu'on n'a pas encaissé de but (valable) à domicile depuis la venue du PSG !

Lille : 5,7. Un collectif au même niveau que le FCN mais des individualités capables de faire la différence seule par leur technique (Kalou, Mavuba) ou leur roublardise (les 9 autres rapetous). On ne peut pas leur mettre davantage ils ont été solides mais leur légère supériorité n'aurait jamais été récompensée avec un arbitrage neutre sur ce match et ce scénario.

MdZ : 5,7. Pas dans un grand soir comme son équipe. La rentrée de Fernando est surprenante. Djordjevic ne touchait pas un ballon offensif. On s'attendait davantage à la rentrée d'un créateur comme Bedoya. N'a pas été aidé par la blessure d'Alhadur qui lui a fait utiliser un joker bien trop tôt.. Un coaching que certains peuvent contester (pourquoi sortir Touré, laisser Bessat,...) mais qui aurait dû rapporter un point contre Lille si l'arbitrage avait été correct.

Castro : 1,1. A chaud c'était zéro. A froid on se dit que cela peut toujours être pire donc si on lui met 0 on devrait mettre une note négative d'ici les 27 journées restantes car oui l'arbitrage pourrait être pire. C’est tout de même La STAR du match, tout le monde ne parlait que de lui en sortant ! Une étoile est née, un éternel incompris, le Jeanne d'Arc du sifflet, il "entend" des fautes mais ne les voit pas... Platini nous a bien fait comprendre que la vidéo, on ne l'aura pas ! Nous vous proposons donc de lutter pour autre chose : l'auto-arbitrage ! Ce sera toujours mieux que le simulacre de l'homme en noir hier ! Puis, vers la fin du match, on a compris : en réalité, l'arbitre s'appelait Rio Mavuba, toujours là, à faire pression sur Castro, (ce qui a contribué à mettre un jaune à Djilobodji) à faire rentrer un joueur sorti sur blessure…

Riou : 5,3. Peu d'arrêts à faire ; dur psychologiquement de se prendre un but de la part d'un Roux. Sa défense lui laisse tout de même un joli duel contre Nolan Roux, qu'il perd. Le lillois croise trop sa frappe derrière donc sans conséquence.

Cissokho : 6,3. Toujours omniprésent sur le terrain autant en défense qu'au milieu et avec ses pointes jusqu'en attaque.

Vizca : 5,5. Placement rassurant mais va falloir lui faire faire du fractionné pour qu'il gagne en vitesse de pointe car il nous a fait peur plusieurs fois.

Djilo : 5,9. Premier jaune immérité à 100%, le deuxième plus que discutable. Il n'a cependant pas été dans un grand soir, Kalou lui a fait du mal. Sa sortie sur son expulsion est à mettre dans toutes les écoles de football : exemplaire !

Alhadur : 4,8. Il n'a joué que la mi-temps pourrie du FCN donc il n'a pas été au top non plus. La peur d'aller de l'avant ? Ça arrive pour un joueur qui est en devenir. Remplacé par Veigneau à la pause, en dessous de la moyenne ; relances hasardeuses, n'est pas en soutien de Cissokho qui monte aux avants postes de son côté.

Deaux : 4,9. L'homme invisible. Parfois il a essayé mais souvent il est passé au travers. Son plus mauvais match de la saison mais l’envie va l'aider à reprendre le dessus.

Touré : 5,2. Première partie de match difficile puis très solide, de mieux en mieux. Il a intercepté un grand nombre de ballons, jusqu'à ce que le coach décide de le sortir.

Veretout : 4,8. Offensif en première période, plus défensif après la sortie de Touré, il fait du pressing durant tout le match. Si l'asiatique à côté de chez nous était aussi efficace au pressing, on n’attendrait pas cinq jours pour récupérer nos couettes !

Bessat : 4,2. Pas top mais pas top du tout. Pas complémentaire avec Alhadur offensivement et ne redescendait pas suffisamment en défense. On n'a pas franchement vu sa complémentarité avec Veigneau non plus. Dommage.

Gakpé : 4,2. Pas aussi percutant qu'habituellement. Au niveau de l'équipe mais bien au-dessus du niveau de l'arbitre !

Djordjevic : 5,1. Un match sans. Il n'a pas reçu beaucoup de ballons mais il n'a pas été très disponible non plus. La rentrée d'Aristeguieta a fait du bien. Mais sans plus.

Les notes du match Nantes - Lille (J11-L1)
Lire la suite

Fiche arbitre à la sauce FCN Anonymous : M. Castro

Publié le 24 Octobre 2013 par TEAM FCN ANONYMOUS dans Arbitrage

Nous essayerons à chaque match de vous présenter l'homme en noir qui arbitrera les rencontres de notre club de cœur. Vous retrouverez les présentations sur ce blog.
La présentation est assez classique, basée sur des statistiques diverses et variées portant sur les cartons. Mais nous nous attarderons aussi sur les derniers matchs officiels et sur les derniers matchs du FC Nantes qu'il a arbitré.
 
J11: FC Nantes -  Lille OSC

Arbitre central désigné : Alexandre Castro .
Age : 33 ans (10 décembre 1979).
Catégorie d'arbitrage : Fédéral 1.
Région : Rhône-Alpes .
 
Statistiques des cartons jaunes (CJ) et rouges (CR)


Moyenne générale : 5,18 CJ / 0,52 CR
Moyenne pour l'équipe jouant à domicile : 2.47 CJ/ 0,19 CR
Moyenne pour l'équipe jouant à l'extérieur : 2,71 CJ / 0,33 CR

 

Derniers matchs officiels arbitrés


05/10/2013  L1   Toulouse 1-0 Nice
25/09/2013  L1    Bordeaux 0-0 Reims
15/09/2013  L1    Monaco 1-0 Lorient

 

M. Castro a pour l'instant arbitré 8 fois le FCN en match officiel :

17/05/2013   L2     Nantes 1-0 Sedan                       1CR Nantes / 2 CJ Sedan        
15/04/2013   L2     Châteauroux 0-4 Nantes      3CJ+1CR Châteauroux / 1CJ Nantes


 07/12/2009  L2      Nantes 1-0 Arles-Avignon                   1CJ Arles


03/05/2009   L1      Nantes 1-2 Le Havre                        aucun carton
07/02/2009   L1     Nantes 1-4 Paris SG                          aucun carton
29/11/2008   L1     Le Havre 0-2 Nantes               2 CJ Le Havre / 1 CJ Nantes
27/09/2008   L1     Caen 3-0 Nantes                          2 CJ Caen / 3 CJ Nantes


09/11/2007   L2     Nantes 1-1 Angers                    3 CJ Nantes / 2 CJ Angers

 

Code couleur
Vert : arbitrage qui n'a pas influencé le scénario ni l'issue finale de la rencontre.
Orange : quelques décisions contestables n'ayant pas influencé l'issue finale de la rencontre.
Rouge : arbitrage contestable qui a influencé le scénario du match et conditionné l'issue finale de la rencontre.
Noir : non analysé (non suivi).
 
Bilan sur ces 8 matchs (4 V, 1 N, 3 D) : 5 matchs à domicile (2 V, 1N, 2D), 3 matchs à l'extérieur (2V, 1D). Le FCN a reçu 8 cartons jaunes et 1 carton rouge en 8 matchs.

 

Focus sur le match Nantes-Sedan match de la remontée en L1 :

* 1er fait majeur : En cas de victoire le FCN est assuré de retrouver l'élite à la suite de l'exercice 2012-2013. Les joueurs sont tendus. L'un l'est deux fois plus que les autres. En tant que ex-rémois Lucas Deaux retrouve l'ennemi juré sedanais. Son pétage de plomb est rapide. A la suite d'une faute (très grossière) de Pinteaux sur Deaux, ce dernier se relève et s'en prend au sedanais qui le provoque davantage. Deaux fonce sur lui en commençant le geste d'un coup de tête, sans vouloir frapper (mais le geste d'humeur est bien là). Pinteaux a bien le temps d'éviter le geste et riposte en attrapant le visage de Deaux et en l'écartant. M. Castro ne voit sûrement que la fin de l'altercation et donne LOGIQUEMENT un carton rouge pour Pinteaux (il est interdit de frapper/toucher un joueur au visage avec un geste de la main ou autre partie du corps). Les sedanais sont surpris de voir que Deaux n'est pas sanctionné et vont discuter avec l'arbitre assistant qui a vu des choses. Celui-ci explique toute l'action et là coup de théâtre : Deaux prend un carton rouge (logique) mais M. Castro annule le carton rouge de Pinteaux et ne lui donne qu'un carton jaune.

Les 2 équipes auraient dû être réduites à 10 après 5 minutes de jeu.

* 2ème fait majeur : un pénalty non sifflé sur un tirage de maillot grotesque sur Gakpé dans la surface lors d'un coup franc en 1ère mi-temps.

 

http://www.dailymotion.com/video/x100chj_fc-nantes-fcn-cs-sedan-cssa-le-resume-du-match-37eme-journee-saison-2012-2013_sport

 

PS : avant d'arbitrer Nantes-Sedan, M. Castro avait la semaine précédente créé la polémique en expulsant Thiago Silva (PSG), coupable d'avoir "bousculé" l'arbitre. Leonardo, furieux contre cette décision, l'avait ensuite bousculé dans les couloirs ce qui lui avait valu dans un premier temps une lourde suspension.

 

Fiche arbitre à la sauce FCN Anonymous : M. Castro
Lire la suite

Les notes du match Ajaccio - Nantes (J10-L1)

Publié le 21 Octobre 2013 par TEAM FCN ANONYMOUS dans Notes

Pour illustrer les notes du match #ACAFCN concoctées par 9 des membres de notre comité, voici une petite illustration d'un twittos supporter du FCN : @sylvain_G85.

On la trouve superbe et on la partage avec vous ! Merci à lui et n'hésitez pas à le suivre

Cette photo est d'actualité car elle rappelle les campagnes de recrutement de l'armée aux Etats-Unis, et oui un petit clin d'oeil à la nationalité de notre buteur face à Ajaccio


Nantes : 7,6. Match moins maîtrisé que contre Rennes mais ceux-là, y a deux ans, on SAVAIT qu’on allait les perdre si on ne marquait pas en première mi-temps. Là, sans se presser, on marque à la 87ème. Un début de deuxième mi-temps pas terrible cependant.

Ajaccio : 3,5. Pas un super jeu mais ils auraient pu s’écrouler et ont redressé un peu la barre en seconde mi-temps. Ils jouaient à l extérieur sur le plan du jeu en 1ère mi temps. Ce n’est pas beau à voir, ça donne quelques coups et ça tombe mais on a vu tellement pire avec des équipes corses qu’on peut les mettre au même niveau que l’OL au niveau l’anti-jeu cette année, ce qui n’est pas terrible mais pas au niveau corse habituel !

Arbitre: 5,5. Ça aurait pu être plus élevé mais si le FCN n avait pas gagné on aurait reparlé de la faute de Pedretti sur Djilobodji qui valait un penalty après 2'30 de jeu. Le manque de réalisme n a pas aidé mais encore une fois les hommes en noir ne nous aident pas en début de match (Lyon). Pendant ce temps là Falcao et Cavani ont des pénos à n'importe quelle minute de jeu. Millot aurait pu siffler un peu moins de tromperies corses, de vraies danseuses. Il aurait pu être plus sévère sur certaines décisions (1 ou 2 jaunes de plus pour les corses sur des fautes grossières classiques).

MdZ: 9. Encore un coaching parfait en faisant rentrer Bedoya buteur décisif.

Riou: 6,4. Il ne prend pas de but, c’est pas mal. Il fait quelques arrêts et il avait vraiment l’air content d’avoir joué avec ses copains pour une fois… D’habitude Djilo et Vizca ne laissent pas le ballon arriver jusqu’à lui.

Cissokho: 6. Toujours très actif sur son côté, il a pris plusieurs fois à mal l'arrière-garde corse, son repli défensif est en pleine progression, il défend mieux.

Vizcarrondo: 6,4. Un roc, une muraille, toujours présent. Costaud dans les duels, défensivement il tiendrait la baraque à lui tout seul, match solide.

Djilobodji: 6,4. Défend proprement, pris parfois de vitesse mais très bon dans le domaine aérien, ce qui compense le manque de rapidité.

Alhadur: 5,7. Peut-être en deçà de ses capacités qu'on lui connaît, sans doute le fait que c'était une rencontre difficile ? Ca tient quand même la route.

Deaux: 6,4. Volontaire. En corse, ça compte. Il était tellement volontaire, qu’on avait peur qu’il se fasse embarquer dans le maquis !

Touré: 6,8. Dommage que sa frappe termine pas dans le but, un assez bon match

Veretout: 5,4. Un peu à court de rythme physique peut être...mais il a fait son taf.

Nicolita: 5,3. De bonnes percées. Bientôt décisives ?

Gakpé: 5,9. Quel dribbleur à gauche. Il mérite bien 5 étoiles en gestes techniques sur FIFA 15, non ?

Djordjevic: 6,7. Un ciseau magnifiquement exécuté qui ne trouve pas le cadre. Une passe décisive pour Bedoya. Pas son meilleur match non plus mais encore décisif.

Les notes du match Ajaccio - Nantes (J10-L1)
Lire la suite

Cichero ne passera plus ses vacances sur l’île de Beauté. Et pour un match de football officiel ?

Publié le 18 Octobre 2013 par TEAM FCN ANONYMOUS dans Joueur

Gabriel Cichero ne sera pas du voyage en Corse. Et c’était prévisible. Il avait déjà fait le coup l’an dernier pour le déplacement à Ajaccio contre le Gazélec en octobre 2012 (défaite 3 buts à 1 des canaris).

A l’époque nous étions déconcertés par cette décision, prise par le joueur et non le club.

 

Pourquoi Cichero refuse d’aller en Corse : rappel des faits

En 2011, lors d’un déplacement à Bastia avec son club le RC Lens il a clairement pété un plomb sur le terrain…et aussi pété la figure à un dirigeant bastiais (fracture du nez et déplacement de mâchoire) dans le tunnel, un dirigeant qui devait sûrement lui dire des mots d’amour après son expulsion. Il avait pris 10 mois de suspension (dont 5 avec sursis) par la commission de discipline de la LFP et également 5 mois de prison avec sursis. Sa carrière en prenait un coup. Heureusement que le FCN s’est intéressé à ce joueur et se l’est fait prêter pour la saison 2012-2013. Vrai souci sportif : son sursis de 5 mois. Il y a de quoi avoir peur. A la moindre participation à une bagarre il reprenait au moins 5 mois de suspension (équivalent à une demi-saison). En 2012, Cichero est une véritable tour de contrôle en défense, se passer de lui 5 mois est impossible.

On aurait pu donc penser dans un premier temps que le club avait décidé de ne pas l’emmener en Corse à cause de cette épée de Damoclès. Mais voilà, les interviews d’avant-match ont montré que ce n’était pas le cas. La bagarre à Bastia a marqué Cichero au point où lorsque Der Zakarian est venu le voir pour constituer le groupe qui jouait le match contre le Gazélec, il a souhaité ne pas être dedans à cause des faits de 2011 (Der Zakarian : « il (Gabi) ne se sentait pas d’y aller »).

 

Le contexte de l’époque pas favorable à une absence d’un joueur-clé

Cette décision prise par le joueur semblait pourtant contestable pour plusieurs raisons :

1) Les incidents ont eu lieu à Bastia en 2011. Le match contre le Gazélec se jouait à Ajaccio, ville située à 150 km de Bastia. Et un an plus tard de surcroît. De plus, Ajacciens et Bastiais sont connus pour ne pas s’apprécier. Que craint-il alors ? Il alimente en attendant le « cliché corse » en quelque sorte, la Vendetta. Il s’imagine qu’une poignée de « supporters » bastiais vont faire exprès le déplacement à Ajaccio (300 km aller-retour) pour venir le frapper ? Et à quel moment ?

Ce qui était intéressant de voir à cette époque sur les forums dédiés au Gazélec, c’est que les supporters du club corse n’abordaient pas vraiment les faits de Bastia-Lens. Les supporters ajacciens étaient surtout ravis de voir que Cichero, pièce maîtresse de la défense nantaise, ne viendrait pas.

2) Juste avant le déplacement, le club avait subi une hécatombe en défense. Après la blessure de Cissokho en fin de match contre Lens (4-0), Djidji, appelé à être dans le groupe, se blessait quelques jours avant le match. Der Zakarian devait faire appel à des jeunes de CFA 2 : Alcibiade, Wroblewski. Pourquoi Cichero n’est-il pas revenu sur sa décision ? Ne culpabilisait-t-il pas à l’idée de « griller » la carrière de nos jeunes qui allaient jouer leur premier match pro en Corse, pas vraiment l’endroit idéal non?

3) Contre Lens, Cichero avait pris son 3ème carton jaune en moins de 10 matchs. Cichero était donc suspendu pour le match contre Dijon, match suivant après celui du Gazélec. Pourquoi ne pas profiter de jouer en Corse avant d’être suspendu ?

4) Le match contre le Gazélec ressemblait à un tournant dans la saison. En effet, il était programmé juste avant une trêve internationale. En cas de victoire, le FCN pouvait être sur le podium et passer les 2 semaines en toute tranquillité. Le club avait besoin de toutes ses forces en présence. Comment un joueur non blessé peut-il se permettre de ne pas jouer ce genre de match ? Avec la trêve et la suspension contre Dijon, Cichero ne jouait pas pour le FCN en match officiel pendant 1 mois minimum : le match contre Lens était le samedi 29 septembre, le match contre Monaco était prévu le 27 octobre. Revenir contre Monaco, le leader, après 1 mois sans jouer en L2…décision pertinente ?

Gabi n’a pas forcément pris la bonne décision (sur le plan professionnel et collectif) car on se souvient de ce qui s’est passé contre le Gazélec, le FC Nantes a pris l’eau…ou ça ? En défense ! On ne saura jamais si avec Cichero cela aurait été moins pire mais on sait que sans lui, cela a été un calvaire.

Son absence permettait à un certain Madouni d'être titulaire…Et pour ne rien arranger Alcibiade s’était blessé après 12 minutes de jeu, remplacé par Wroblewski.

 

Son absence contre l’AC Ajaccio : moins préjudiciable que l’an dernier

Comme l’année dernière, l'absence de Cichero dans le groupe est un choix personnel. Der Zakarian interviewé sur le sujet cette semaine a réagi : "il ne veut plus jamais mettre les pieds en Corse". Du côté de la capitale, le président Kita confirme que le club n'est pas concerné dans cette décision. Invité de l'émission "20h foot" chez Pascal Praud son ex-directeur de la communication au FCN, il a évoqué le professionnalisme montrant qu'un tel choix n'était pas justement professionnel, sans pour autant vouloir démarrer une polémique.

Contrairement à la saison dernière où le contexte ne plaidait pas en la faveur du joueur vénézuélien, son absence pourrait passer davantage inaperçu cette saison. Il est en effet le choix N°3 sur le poste actuellement. De plus dans les couloirs, poste où il peut dépanner, Cissokho et Alhadur sont actuellement incontestables. Et il y a Veigneau qui est disponible.

Il est légitime de se demander pendant combien de temps cette « allergie » à l’île de Beauté va durer. S'il a peur de finir en prison (son sursis sportif de 5 mois est normalement terminé) il suffit de ne pas se battre, non ? Il n'a aucune chance de se retrouver délibérément seul avec des supporters du SC Bastia lors d'un déplacement officiel à Ajaccio. Arrêtons tout ce cinéma autour de la Corse elle n'en a pas besoin.

Mais apparemment le joueur est bien décidé à ne plus jamais aller en Corse. Rappelons que Cichero manquera donc le dernier match de la saison à Bastia. Il jouera donc potentiellement au maximum 36 matchs de L1 cette saison (hors blessures/suspensions/choix du coach). Question bête : son salaire tient-il compte de ces "libertés" fixées dès le début de chaque saison ?

Revenons-en au match et ne jouons pas les oiseaux (canaris) de mauvaise augure : seule une blessure (ou une expulsion !) au cours du match de Djilobodji ou de Vizcarrondo nous rappellera que Cichero n’a pas pris une nouvelle fois une décision qui va dans le sens du collectif. Nous pouvons bien sûr faire confiance au coach qui réarrangera son équipe (Lucas Deaux en défense centrale etc) mais il n'aura pas profité de la totalité de son effectif disponible. Un comble pour un club qui n'a pas la prétention d'avoir les mêmes problèmes de riches que le PSG et Monaco.

Cichero ne passera plus ses vacances sur l’île de Beauté. Et pour un match de football officiel ?
Lire la suite

Fiche arbitre à la sauce FCN Anonymous : M. Millot

Publié le 18 Octobre 2013 par TEAM FCN ANONYMOUS dans Arbitrage

Nous essayerons à chaque match de vous présenter l'homme en noir qui arbitrera les rencontres de notre club de cœur. Vous retrouverez les présentations sur ce blog.
La présentation est assez classique, basée sur des statistiques diverses et variées portant sur les cartons. Mais nous nous attarderons aussi sur les derniers matchs officiels et sur les derniers matchs du FC Nantes qu'il a arbitrés.

 

J10: AC Ajaccio-FC Nantes

Arbitre central désigné : Benoît Millot .
Age : 31 ans (10 janvier 1982).
Catégorie d'arbitrage : Fédéral 1.
Région : Ile-de-France .

 

Statistiques des cartons jaunes (CJ) et rouges (CR)

Moyenne générale : 4,54 CJ / 0,32 CR
Moyenne pour l'équipe jouant à domicile : 2.24 CJ/ 0,14 CR
Moyenne pour l'équipe jouant à l'extérieur : 2,31 CJ / 0,19 CR


Derniers matchs officiels arbitrés

28/09/2013 : Nice 1-0 Guingamp .
24/09/2013 : Metz 3-0 Nancy .
21/09/2013 : Sochaux 0-2 Lille .


M. Millot a pour l'instant arbitré 2 fois le FCN en match officiel :


24/11/2012   L2     Auxerre 0-2 Nantes                1CJ Auxerre / 2 CJ Nantes       

29/10/2010   L2     Dijon 0-0 Nantes                      1 CJ Dijon / 3 CJ Nantes

 

Code couleur
Vert : arbitrage qui n'a pas influencé le scénario ni l'issue finale de la rencontre.
Orange : quelques décisions contestables n'ayant pas influencé l'issue finale de la rencontre.
Rouge : arbitrage contestable qui a influencé le scénario du match et conditionné l'issue finale de la rencontre.
Noir : non analysé (non suivi).

 

Bilan sur ces 2 matchs(1 V, 1 N) :
M.Millot a arbitré 2 fois le FCN, c'était à l'extérieur. Il a distribué 2,5 cartons jaune/match (aucun carton rouge) pour le FC Nantes.
Il n'a pas encore une grosse carrière, encore assez jeune, M.Millot n'a pas encore de réelle réputation . Pas un grand donneur de carton rouge, le FC Nantes n'a pour l'instant perdu aucun match avec lui .

Il n'y a pas vraiment d'écart entre les cartons qu'ils donnent à domicile et à l'extérieur.

Focus sur le match : Auxerre 0-2 Nantes

  • Faute de Cichero sur un auxerrois dans la surface à la 16ème minute : l’arbitre ne siffle pas de pénalty mais donne un carton jaune à Cichero. Aucun média n’a pris le temps de comprendre cette action. Le jaune était mérité pour la faute en cas de pénalty.
  • 6 hors-jeux sifflés contre le FCN dont la moitié injustifiés. Ralentis de BeIn à l’appui. Cela a haché le match. Djordjevic s’est vu priver de plusieurs faces-à-faces.
  • Arbitrage favorisant l'antijeu en 2ème mi-temps. M. Millot sifflait le moindre contact et tombait dans le piège de la simulation auxerroise.
  • Un exemple : il a sifflé à la 80ème minute un coup franc dangereux dans l’axe à 20 m après une simulation de Kapo. Il simule un pied haut dans sa figure. Le pied de Lucas Deaux était à 20 cm au moins du visage de Kapo (aucun contact) et c’est l'auxerrois qui baisse la tête (tête vers le ballon), la faute de Deaux n'est pas un "pied haut". M. Millot influencé par l'auto-arbitrage du joueur.

 

Sur ses 14 derniers matchs arbitrés ,seulement 4 équipes l'ont emporté à l'extérieur. Les 10 autres matchs se sont soldés par une victoire de l'équipe à domicile. Il n'y a donc pas eu de match nul.  Un signe pour samedi soir ?

Fiche arbitre à la sauce FCN Anonymous : M. Millot
Lire la suite

John redonnera-t-il du "s'Miles" aux supporters à la Beaujoire ?

Publié le 16 Octobre 2013 par TEAM FCN ANONYMOUS dans Musique d'entrée

Vous l’entendez ? Cette clameur provenant de la Tribune Loire ! Des milliers de supporters qui chantent à la gloire de leur équipe à en perdre leur voix, que cela soit avant le coup d’envoi, pendant le match ou après le coup de sifflet final.

Il existe cependant des moments où ces clameurs se font un peu moins entendre. Par exemple lors de la rentrée des joueurs, la Brigade Loire, chef d’orchestre de la tribune Loire et du reste du stade, se prépare à dresser son/ses tifo(s) de manière à être synchrone avec cette entrée. Si vous êtes déjà allés dans cette tribune vous savez que ses membres sont concentrés pour que tout se passe bien. Une véritable organisation !

Quoi de mieux que de couvrir cette préparation avec une musique d’entrée qui permet d’occuper le spectateur, même assis dans une autre tribune ? Cette musique d’entrée est symbolique pour chaque club. Surtout si on parle des plus grands clubs anglais et espagnols par exemple. Elle traverse les générations de supporters.

 

Etat de l’art des musiques d’entrée de joueurs en France : le cas du FC Nantes et John Miles

En France les deux clubs les plus populaires ne dérogent pas à cette règle et ont la même musique d’entrée depuis des dizaines d’années. Phil Collins (PSG) et Van Halen (OM) tiennent la dragée haute à toute demande de changement !

Et le FC Nantes dans tout ça ? Et bien cela fait plusieurs années (depuis 2008) que le club a perdu sa musique d’entrée fétiche : « Music » de John Miles (à parti de 3’38 de vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=t2Wj6bdEozo). Chanson que la majorité de supporters nantais peuvent citer sans réfléchir trop longtemps.

John Miles a donc été supprimé. On ne sait pas trop pourquoi d’ailleurs. Trop nostalgique peut être ? Parce que c’est un « vieux » son des années 1970 et qu’il faut vivre avec son temps ? En attendant les clubs qui ont changé de musique d’entrée pour se donner un coup de jeune n’arrivent pas à imposer une musique qui rassemble un maximum de supporters. Et certains choix de nouvelles musiques restent très loufoques : si vous allez au stade du Hainaut à Valenciennes vous entendrez ainsi « Little Bad Girl » qui n’est objectivement pas la chanson la plus célèbre de David Guetta. Il y a d’autres choix remarquables qui vous sont listés dans le tableau en fin d’article. On vous laisse prendre note des différentes années de sortie des chansons pour voir que John Miles est loin d’être le tube le plus poussiéreux !

John Miles a donc été remplacé et aucun des nouveaux morceaux choisis ne s’est imposé depuis. Ces dernières années le FCN a eu le droit à du Lenny Kravitz (qui était la musique d’entrée de 2-3 autres clubs de L1, pas très original donc), du Beyoncé et plus récemment du Rick Ross ainsi que du Wiz Khalifa (contre le PSG).

Aucun de ces nouveaux morceaux n’a pu faire oublier John Miles qui donne des frissons à beaucoup de supporters nantais et ceci peu importe leur âge, si on en croît les messages laissés sur le web et sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Ce qui est intéressant de voir c’est que si on se balade sur la toile et qu’on cherche des informations sur les musiques d’entrée des clubs on voit que pour le FC Nantes, les articles mentionnent bien John Miles jusqu’en 2007 mais que pour les articles plus récents ils ne mentionnent rien. Pire, ils mentionnent encore John Miles, comme s’il était toujours en place, indétrônable, irremplaçable.

Il est normal de ressentir de la nostalgie et de conserver certaines choses du passé. Quand plusieurs supporters se sont mobilisés pour que l’hymne nantais revienne à la Beaujoire, l’opposition a été très faible, personne n’a demandé qu’une version remasterisée soit faite (par Bob Sinclar ou Martin Solveig) car la musique commencerait à être ringarde. Quand on voit l’engouement au moment du karaoké géant en tribunes au moment où l’hymne est diffusé on se dit que cela a du bon d’être nostalgique.

Le président Waldemar Kita a remis cet hymne sous sa direction, pourquoi pas John Miles ? En tout cas la question lui a bien été posée lors du chat du jeudi 10 octobre sur l’Equipe :

http://video.lequipe.fr/video/football/foot-l1-fcn-chat-video-waldemar-kita/recentes/page/1/?sig=d3d56c88670s

 

Le rôle des joueurs dans ce choix. Droit de vote des supporters ?

Si nous regardons de plus près les derniers articles et réactions de joueurs (sources : Pancrate sur #Canariplay : http://www.dailymotion.com/video/x15y0q4_canariplay-avec-fabrice-pancrate_sport ou encore David Phelippeau: http://www.20minutes.fr/sport/football/1236363-20131014-ligue-1-musique-discorde-fc-nantes) on constate qu’ils ne décident pas de manière massive et unilatérale. Les joueurs sont plutôt « consultés » pour le choix de la musique. Lors de cette consultation il y a une partie des joueurs qui n’a vraisemblablement aucune opinion sur le choix de la musique et qui laisse donc les plus intéressés proposer (ou valider ?) des morceaux. Cela ne semble pas une décision de groupe dans le sens où chaque joueur a proposé/validé une chanson qu’il voulait vraiment.

C’est donc une poignée de joueurs qui a décidé pour des dizaines de milliers de supporters. Certains supporters trouvent logique que les joueurs décident de la musique d’entrée car cette musique peut être source de motivation avant de rentrer sur le terrain. Mais quand nous lisons les réactions de certains joueurs sur le sujet cette remarque devient plutôt une idée reçue (article 20 Minutes du 15 octobre 2013). Nous voyons que plusieurs joueurs ne font pas du tout attention à la musique car ils sont dans leur match, dans leur bulle. La concentration les rend insensible. On ne peut pas en dire autant des supporters en tribunes qui eux entendent bien cette musique jusqu’à ce que la tribune Loire reprenne ses chants.

Parmi les joueurs qui trouvent que le choix de John Miles serait un retour au passé pas forcément idéal sur le plan musical, il y a Fabrice Pancrate qui a comparé sur #Canariplay cette musique à un générique d’une émission de Patrick Sabatier ! Cependant il précise que le rap US n’est pas adapté à une entrée de joueurs et il est d’accord pour changer, changement qui se ferait avec les supporters qui ont leur mot à dire.

Il rajoute aussi que pour l’échauffement il ne veut SURTOUT PAS qu’on touche au morceau actuel (Jay-Z feat. Kanye West-« Niggas in Paris »). Et on ne peut que le rejoindre. Pendant l’échauffement le stade se remplit les supporters ne sont pas vraiment attentifs au terrain. Ils circulent dans les rangs, se placent et discutent entre eux. Les joueurs semblent davantage concernés pour la sono.

Il y a également des joueurs qui valident le retour d’une entrée plutôt rock et donc souhaitent le retour de John Miles par exemple. On peut citer Issa Cissokho qui sur son compte Twitter a proposé Genesis ou John Miles à ses suiveurs. Le rock semble le style qui permettrait de toucher un maximum de supporters de toute génération. Il est difficile de taper dans ses mains en rythme sur du rap par exemple…

Sur le choix de la musique d’entrée il est légitime de dire que les supporters ont une parole à faire entendre. Il est dit que les joueurs choisissent mais ils font partie de ceux qui ont « l’espérance de vie » la plus courte dans un club. Est-ce logique de laisser les joueurs choisir le morceau alors que dans quelques années ils ne seront sûrement plus là ? On est donc obligés de changer régulièrement et donc de ne pas s’attacher à une chanson.

Les supporters eux seront là dans 5 ans, 10 ans, 20 ans et plus encore. Les supporters font leur boulot de supporters. Ils vont au stade, encouragent leur équipe et font du bruit. On ne leur demande pas de faire la compo, de gérer les finances du club. N’ont-ils pas le droit de demander de participer au choix d’une musique d’entrée qu’ils écoutent en masse et à laquelle ils font vraiment attention ? La musique d’entrée ne correspond-elle pas au seul moment où tout le stade se met naturellement à l’unisson sans que la tribune Loire ne leur demande ?

 

En tout cas le club des Girondins de Bordeaux est allé dans ce sens et a donc confié à ses supporters depuis 2 ans le choix de la DEUXIEME musique diffusée avant le coup d’envoi (http://www.girondins.com/stade-choisissez-musique-dambiance.html).

Leur musique d’entrée reste l’incontournable « Narcotic » du groupe Liquido : http://www.youtube.com/watch?v=Jsj-37UrxeM

Cela ne peut pas bouger. Les dirigeants ont donc proposé aux supporters de voter pour une 2ème musique qui elle peut être choisie parmi des chansons plus récentes, plus à la mode. En 2012 les supporters ont ainsi choisi « Party Rock Anthem » de LMFAO. Cette année ils avaient le choix entre :

  • ACDC – Highway To Hell
  • KAVINSKY – Road Game
  • CALVIN HARRIS – Feel So Close
  • AVICII – Wake Me Up

 

Ce choix proposait donc du rock, de l’électro et de la house. Pourquoi ne pas en faire de même au FC Nantes ? Un bon C2C dans cette liste plairait à beaucoup de fans et de supporters fiers de ce groupe nantais par exemple.

Le problème avec le FCN c’est que la 1ère musique est en quelque sorte l’hymne nantais qui est IRREMPLACABLE. Il faudrait donc diffuser cette musique avant l’hymne nantais et donc revoir la programmation. Compliqué à mettre en place? A voir.

Il y a aussi une autre possibilité que le FCN n’a pas exploité mais qui se fait dans plusieurs stades de France. Le meilleur moyen de faire plaisir à tout le monde si on rétablit une musique de « vieux » comme musique d’entrée, c’est de proposer une musique de « djeunes » à chaque but nantais. Chaque but est célébré par le speaker mais il pourrait également être accompagné d’un son entraînant qui serait choisi par ceux qui veulent du changement (un son rap, électro…). Certains stades annoncent les buts avec du P.Diddy (« come on with me ») par exemple.

On peut aussi penser à une playlist spéciale pour la mi-temps (une chanson voulue par les supporters juste avant la reprise de la seconde mi-temps) et/ou pour après le coup de sifflet final. Le stade se vide tellement vite cela permettrait au moins de profiter d’une dernière chanson choisie pour les plus accrocs.

En conclusion, on dit souvent qu’il y a autant de sélectionneurs que de supporters. On pourrait aussi dire qu’il y a autant de mélomanes que de supporters. Nous avons tous nos propres goûts musicaux. Certains vibrent sur du rock, d’autres « kiffent » le rap. Certains seront plus électro. D’autres encore préféreront une musique traditionnelle, pourquoi pas bretonne. Ce qui est certain, c’est que les supporters devraient pouvoir choisir ce morceau. Le voisin bordelais l’a fait, il a mis en place ce fameux vote et l’a déjà renouvelé.

Un vote des supporters nantais permettrait de dégager une tendance. On ne satisfera jamais 100% des supporters mais on peut satisfaire la majorité d’entre eux et trouver des compromis, présentés dans cet article, pour ceux qui n’auraient pas été écoutés.

 

Bonus 

1) Un exemple de scénario envisageable les soirs de match à la Beaujoire :

-Musique d’échauffement : les joueurs choisissent (Jay-Z et Kanye West morceau conservé).

-Musique avant entrée des joueurs :

 1ère chanson : un vote « à la bordelaise » sur 4-5 chansons de différents genres (rock, rap, électro…).

2ème chanson : l’hymne nantais.

-Musique d’entrée des joueurs : « Music » de John Miles.

 

Les créneaux « mi-temps » et « après-match » pourraient être utilisés aussi de même que les instants « but nantais ».

2) France 3 Pays de la Loire a lancé un sondage sur son site à propos de la musique d’entrée à la suite de la venue de Fabrice Pancrate sur le plateau de #CanariPlay du lundi 14 octobre.

Allez jeter un coup d’œil pour voter et surtout voir qu’ils ont indiqué Jay-Z dans les propositions alors qu’il n’est actuellement pas utilisé comme « musique d’entrée ».

http://pays-de-la-loire.france3.fr/2013/10/15/fc-nantes-et-vous-vous-souhaitez-quelle-musique-pour-lentree-des-canaris-la-beaujoire-338681.html

Cela confirme cette confusion autour de la musique d’entrée. C’est un sujet qui n’intéresse pas vraiment les journalistes ni les joueurs, cela tient surtout à cœur aux supporters qui ont envie de s’impliquer dans la vie au stade. On peut chanter, crier, sauter et choisir une chanson d’entrée sans que cela change les (bonnes) habitudes.

3) La chanson « Music » de John Miles n’est plus utilisée dans les stades de Ligue 1 actuellement, l’occasion pour le FCN de se différencier des autres.

Clubs

Titre

Artiste

Année de sortie

PSG

Who said I would ?

Phil Collins

1990

Marseille

Jump

Van Halen

1984

Lorient

Debout Lorient

Soldat Louis

2011

Bordeaux

Narcotic

Liquido

2004

Valenciennes

Little Bad Girl

David Guetta feat. Taio Cruz

2011

Evian TG

Pirates of the Caribbean

Scotty

2008

Nice

Nissa la bella

 

1903

Montpellier, Guingamp

Where the streets have no name

U2

1987

Sochaux

Posthumus Zone

E. S. Posthumus

2008

Toulouse

Se Canto

 

Poème du 14ème siècle

Lyon

Midnight City

M83

2011

Saint Etienne

Carmina Burana-O fortuna

 

Carl Orff

 

1935-1936

Allez Les Verts !

Monty

1976

ACA

Voce d’oghje e di dumane

Vaghjime

2009

Bastia

So Elli

L’Arcusgi

1993

Lille

We Can Make The World Stop

The Glitch Mob

2011

Reims

Hymne du Stade de Reims

Tree Kong

2008

Rennes

Keltia

EV

1994

Nantes

Blowin’Money Fast

Rick Ross

2010

Work Hard Play Hard (1)

Wiz Khalifa

2012

Monaco

Right Here, Right Now

Fatboy Slim

1999

Supremacy(2)

Muse

2012

Ex-Nantes*

Music

John Miles

1976

Ex-Valenciennes*, Ex-Montpellier*

Thunderstruck

ACDC

1990

Ex-Rennes*, ex-Nantes*

Go West

Pet Shop Boys

1993

* : anciennes chansons d’entrée de ces clubs

(1) : utilisée seulement lors de la réception du PSG.

(2) : utilisée récemment.

Données 2013.

 

Lire la suite

Les notes du match FC Nantes - Evian TG (J9-L1)

Publié le 11 Octobre 2013 par TEAM FCN ANONYMOUS

Vous les attendiez, les voici : les notes du comité Anonymous ! C’est plutôt pas mal cette fois-ci ! Pour cette série, huit membres ont livré leurs impressions, aboutissant au résultat qui suit.

Note collective: 7.3. Match géré à la perfection, réalisme impressionnant, collectivement et tactiquement encore solide. Certains joueurs progressent à pas de géant, c'est vraiment très bien ! A l'image de Filip, Issa, Lucas. La rencontre était tout de même moins maîtrisée que contre Rennes.

Evian Thonon Gaillard: 4.5. Première équipe depuis Paris à cadrer un tir à la Beaujoire, ça vaut bien la moyenne. Cela confirme tout de même leur statut de pire défense du championnat.

MDZ: 7.8. On ne change pas une équipe qui gagne, surtout une étoile montante : Chaker Alhadhur.

Duhamel: 7. Peut-être le seul arbitre avec Lannoy à faire son rôle...d'arbitre.

Riou: 6.6. Pas grand chose à faire mais il le fait !

Cissokho: 7.3. Vrooooooum. Sans maîtrise la puissance n'est rien et il maîtrise.

Djilobodji : 7.7. En deux briques ? Solide. Roc ? Buteur. Djilobodji !

Vizcarrondo : 6.3. En un parpaing ? Rassurant derrière mais quelques relances hasardeuse.

Alhadur : 6.5. Un peu crispé sur certaines actions, il ne démérite pas. Soulignons qu'il colle un international sur le banc (Cichero).

Deaux: 6.7. Mort de faim, gagneur, au four et au moulin. Un match encore une fois d'une très bonne qualité, même si parfois il fait les mauvais choix (surtout offensivement), il reste un récupérateur de ballons hors-pair.

Touré: 5.3. Moyen ! Moyen ! Bien qu'il récupère un nombre de ballons, souvent, il ne sait pas quoi en faire et c'est fort dommage !

Veretout: 6.4. Dans la continuité de Nice et Rennes, impeccable pour distribuer le jeu en avant.

Nicolita: 5.7. Continue son adaptation au jeu nantais ; prestation fort honorable pour un joueur à la fois titulaire et revenant de blessures ; a tenu quasiment tout le match.

Gakpé: 6.5. Moins en vue qu'à Rennes et que contre Nice ; mais a fait parfaitement son taf sur son aile.

Djordjevic : 8.4. La meilleure note pour Filip. Il a mis un doublé mais surtout qu'il a couru pendant toute la rencontre, harceleur de défense. Gagnant chaque duel, pressing incessant. Le brassard de capitaine lui a fait prendre une autre ampleur.

Voici maintenant notre vidéo de ce match. Comme d’hab, on a tenté de faire plus fort que Canal+ et BeIn réunis, encore mieux que RMC et Europe 1… Notre caméraman maison était à la Beaujoire samedi pour saisir l’ambiance, notre monteur s’active depuis samedi, le tout orchestré par l’excellent Anthony Marsais de Radio Côte d’Amour, LA voix des Anonymous ;-)

Bonne séance à tous et on attend vos commentaires et vos nombreux partages bien sûr !

http://www.youtube.com/watch?v=AS8SkeXJjJs

Les notes du match FC Nantes - Evian TG (J9-L1)
Lire la suite

Fiche arbitre à la sauce FCN Anonymous : M. Duhamel

Publié le 4 Octobre 2013 par TEAM FCN ANONYMOUS dans Arbitrage

Nous essayerons à chaque match de vous présenter l'homme en noir qui arbitrera les rencontres de notre club de cœur. Vous retrouverez les présentations sur ce blog.

La présentation est assez classique, basée sur des statistiques diverses et variées portant sur les cartons. Mais nous nous attarderons aussi sur les derniers matchs officiels et sur les derniers matchs du FC Nantes qu'il a arbitrés.

 

J9: FC Nantes – Evian Thonon Gaillard FC

Arbitre central désigné : Laurent Duhamel

Age :45 ans (10 octobre 1968)

Catégorie d'arbitrage : Fédéral 1

Région : Normandie

 

Statistiques des cartons jaunes (CJ) et rouges (CR)


Moyenne générale : 3,93 CJ / 0,20 CR
Moyenne pour l'équipe jouant à domicile 1,86 CJ / 0,07 CR
Moyenne pour l'équipe jouant à l'extérieur 2,07 CJ / 0,13 CR

 

Derniers matchs officiels arbitrés

 

21/09/13  L1     Bastia 0-0 Marseille

15/09/13  L2     Lyon 0-0 Rennes

25/08/13  L1     Ajaccio 0-0 Nice

 

Depuis la saison 2006-2007, M. Duhamel a arbitré 5 fois le FCN en match officiel :

 

13/05/13 L2 Caen 0-1 Nantes                             3 CJ Caen/ 1CJ Nantes 

01/10/10 L2 Ajaccio 2-3 Nantes                      3 CJ Ajaccio / 3 CJ Nantes                       

30/05/09 L1 Nantes 2-1 Auxerre                               1 CJ Auxerre             

25/02/08 L2 Sedan 1-2 Nantes                         1 CJ Sedan / 2 CJ Nantes

31/08/07 L2 Bastia 0-1 Nantes                                 Pas de carton

 

Code couleur

Vert : arbitrage qui n'a pas influencé le scénario ni l'issue finale de la rencontre.

Orange : quelques décisions contestables n'ayant pas influencé l'issue finale de la rencontre.

Rouge : arbitrage contestable qui a influencé le scénario du match et conditionné l'issue finale de la rencontre.

Noir : non analysé (non suivi).

 

Bilan sur ces 5 matchs (5 V) :

Depuis 2007, il a arbitré 1 fois le FCN à domicile et 4 fois à l'extérieur. Il a distribué 0,8 carton jaune/match (pas de carton rouge) pour le FC Nantes.

Bien que M. Duhamel n'ait pas une réputation exceptionnelle auprès de la plupart des clubs, le FCN s'en sort très bien avec cet arbitre. Depuis 2007 le FCN a toujours gagné quand il a arbitré les canaris.

Il faut cependant remarquer une chose importante : il sanctionne autant les équipes qui jouent à domicile qu'à l'extérieur. Cela peut expliquer pourquoi le bilan du FCN à l'extérieur est positif sous son sifflet. Absence d'arbitrage maison. Tout est possible avec lui.

Et si on regarde ses derniers matchs depuis avril 2013 (12 matchs arbitrés), on ne voit qu'une seule victoire à domicile, celle de Lens contre le CA Bastia (1-0 sur pénalty). Le reste : 5 nuls et 6 victoires à l'extérieur...

Espérons que la réception d'Evian n'ira pas dans le sens des statistiques de M. Duhamel...espérons que le FCN continue à être une exception avec lui !

 

Fiche arbitre à la sauce FCN Anonymous : M. Duhamel
Lire la suite