Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Analyses Footballistiques

Avant-match Niort-FC Nantes : 34ème journée de Ligue 2

Publié le 26 Avril 2013

Mes chers anonymous, nous voici à la croisée des chemins, ou plutôt des deux Chèvres !

Une victoire en terre charentaise nous amènera un peu plus à l'extase de la Ligue 1 !

Un match nul n'aura rien de rageant face aux rois des nuls. Cependant une défaite pourrait entraîner une rupture du continuum espace-temps aboutissant à la destruction du club : en effet, les Canaris pourraient se retrouver 4ème avant de recevoir Clermont.

La panique entraînerait un nul contre Clermont suivie d'une défaite cinglante à Caen.

L'envahissement du terrain contre Sedan ne serait alors pas pour fêter la montée mais pour cracher la haine contre les dirigeants.

Les dirigeants prendraient alors peur et se sauveraient, laissant le club dans un déficit financier abyssal avec comme conséquences une rétrogradation en CFA !

Nom de Zeus !

Une mauvaise nouvelle : nous aurons l'arbitre Varela sur le terrain. Pour la petite histoire, il s'agit du même arbitre que contre l'équipe de Metz l'an dernier à la Beaujoire qui plus est une équipe spécialiste des matchs nuls : c'était un festival de coups de sifflets dès qu'un joueur messin tombait par terre.

Résultat : impossible de produire du beau jeu, et même du jeu tout court ce qui a donné ce score vierge (0-0). D'un autre côté, il fallait bien une quiche (Lorraine) pour arbitrer contre Metz !

L'autre mauvaise nouvelle est que Niort est aussi un spécialiste des matchs nuls que ce soit à domicile ou à l'extérieur : vous vous rappellez du match aller à la Beaujoire où les Chamois, telles des bêtes apeurées, s'étaient tous recroquevillés dans leur moitié de terrain pendant la totalité de la rencontre.

Avec l'aide de l'arbitrage pourri fait par un arbitre typique de Fédéral 1, Sébastien Moreira, Niort avait réalisé pour l'instant le seul et unique match nul sur un score vierge 0-0 des Canaris durant cette saison. Lors de match, Glombard aurait dû être expulsé à la 42ème minute pour un 2ème carton jaune sur une faute grossière sur Djordjevic qui avait toutes les raisons d'être à cran pour la suite du match vu le traitement infligé par ses adversaires qui restaient impunis.

A la fin du match, Filip Djordjevic s'était fait exclure pour avoir prononcé ces mots à l'arbitre : "et là tu la siffles pas la faute ? fils de p... !" Notons que notre serbe manie la langue de Molière avec brio !

Alors Filip, s'il te plaît, ne recommence pas demain soir ! Sinon ta saison est terminée...à moins que la défense Kita (celle de la mésentente au sein du couple) fasse encore plier de rire la Commission de Discipline ! Et nous avec...

D'un autre côté, vu la mémoire hyper sélective de certains membres de la Commission, ça pourrait passer ! Mais ne tentons pas le diable comme dirait l'autre !

Filip : fais appel à la force !

Si tu marques à Niort, encore en course pour le titre de meilleur buteur tu seras !

Si tu marques à Niort, les footix qui te reprochaient le pénalty manqué contre Auxerre, leur gueule, tu leur fermeras !

Si tu marques à Niort, décisif dans la course à la montée, peut-être tu seras !

Pour les Charentais, entre nous, ça porte la poisse de collectionner les matchs nuls : la saison dernière, les Messins avaient arraché la troisième place qualificative pour le championnat de National !

Et la météo dans tout ça ?

Une dépression, que nos amis allemands ont appelé RANDOLF, reléguera sur le banc de touche l'anticyclone PAULA qui nous avait apporté ce temps estival hier et avant-hier.

L'arme de la dépression, se présentant sous un front froid, donnera une vaste couverture nuageuse avec peut être quelques gouttes durant la première mi-temps, avant une seconde mi-temps voyant de rares éclaircies nocturnes.

Ça tombe bien ! Sur le terrain, la première mi-temps pourrait être complètement bouchée, hachée par une succession de fautes.

Et les rares éclaircies (opportunités, occasions) pourraient (ré)apparaître en seconde mi-temps.

La température devrait passer de 10°C (coup d'envoi) à 8°C (fin de match).

Pas de douche froide a priori à la fin du match !

En résumé : une victoire à Niort nous rapprochera un peu de la Ligue 1 et surtout nous vaccinera à vie contre l'arbitrage made in Ligue 1...et donc pourri.

Commenter cet article