Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Analyses Footballistiques

L’enfer de la montée

Publié le 4 Mai 2013

Le favori : Nantes

Avec 62 points au compteur à quatre journées de la fin et avec 6 pts d’avance sur le 4ème, on voit difficilement le FCN ne pas accéder à l’élite, les canaris ont été réguliers toute la saison, ne quittant pas le podium depuis la 11ème journée de championnat (soit 23 matchs). Les principales qualités de cette équipe nantaise résident notamment défensivement, avec 26 buts encaissés, le FC Nantes est la 2ème meilleure défense du championnat. Cette force est due notamment à la charnière centrale (Papy Djilobodji – Gabriel Cichero), le Sénégalais et le Vénézuélien sont certainement le meilleur duo défensif de cette Ligue 2, si bien qu’ils attirent les convoitises. Un autre élément important qui place les hommes de Michel Der Zakarian favori pour une place sur le podium : la régularité, à domicile comme à l’extérieur, les Nantais ont pris 34 points sur 51 possibles à domicile et 28 pts sur 51 à l’extérieur. Une équipe monte quand elle est bonne chez elle, mais aussi en déplacement. Offensivement, ce n’est pas mal non plus, le duo Djordjevic – Aristeguieta mis en place il y a seulement 2 mois commence à faire des ravages, à eux deux, ils possèdent la moitié des but du club (25 réalisations sur les 50 nantaises). Le Serbe se bat pour le classement de meilleur buteur, le Vénézuélien avec une saison complète (il est arrivé en janvier) ne serait certainement pas loin de la tête.

Les outsiders : Angers et Caen

Docteur Jekyll et Mister Hyde, capable du meilleur comme du pire depuis le début de saison. Les Angevins sont un peu l’équipe qui rate toujours la dernière marche, sur les 5 dernières saisons, le SCO a terminé 3 fois dans le top 8 de la L2, flirtant toujours avec le podium. Cette saison, c’est la même chose, néanmoins les coéquipiers de Claudiu Keseru ( 17 buts ) qui lui aussi revient à son meilleur niveau, ont appris de leurs erreurs passées. On sent une équipe beaucoup plus saignante et plus mordante sur cet exercice 2012-2013. Et si Angers était la surprise? Un peu à l’image de Troyes la saison dernière? Pourquoi pas, il ne l’aurait certainement pas volé. Côté Caennais, c’est un peu les montagnes russes depuis plusieurs saisons, passant de l’élite à l’étage en dessous fréquemment. Le Stade Malherbe connaît la formule pour remonter, mais ça sera très compliqué cette année. Car on sent une équipe pas vraiment faite pour venir titiller Nantes ou Guingamp, le SMC n’a pas vraiment convaincu les observateurs, Mathieu Duhamel et ses 13 buts au compteur sont un peut l’arbre qui cache la forêt. Autant dire un manque cruel d’efficacité, qui a coûté des points. Jouant encore Monaco et Nantes, on voit mal les Caennais accéder au podium avant la fin du championnat.

<h2 justify;\"="" style="margin-top: 25px; margin-bottom: 5px; vertical-align: baseline; clear: both; font-weight: normal; color: rgb(102, 102, 102); font-family: Arial, Helvetica, serif; line-height: 17.98611068725586px;">Les inconnus : Nîmes et Dijon

Disposant respectivement de 55 et 53 points, Crocos et Dijonnais sont un peu les équipes surprises de cette fin de saison, les invités qu’on attendait vraiment pas. Le Nîmes Olympique c’est un peu la grosse côte pour la montée, une formation Gardoise qui sur le papier à un effectif plus pour jouer le milieu de tableau que l’accession en L1, mais les crocodiles sur ce championnat ont montré qu’ils n’avaient rien à envier au top 5. Allant même jusqu’à battre Nantes ou Angers. Avec un Vincent Gragnic en pleine explosion ( 17 buts ) et un Nicolas Bénezet virevoltant ( 9 buts / 8 passes ) les Nîmois démontrent qu’ils n’ont rien à envier aux cadors de cette Ligue 2. Le DFCO quant à lui, après la descente, on s’attendait à voir une équipe jouer tout de suite les premiers rôles et bien oui, rapidement leader, les joueurs de Bourgogne démontraient qu’ils ne souhaitaient pas rester en L2. Mais à partir d’octobre, suite à des nuls et des défaites face aux gros de ce championnat, les coéquipiers de Julio Tavares ( 10 buts pour le joueur originaire du Cap Vert ) se retrouvaient coincés, passant de la 6ème à la 8ème place. Sans jamais vraiment revenir dans la course, mais au fil du temps et suite aux contre-performances des équipes de devant. Dijon a su revenir, si bien qu’à 4 journées du terme, le DFCO ne possède que 5 points de retard sur le 3ème, un écart qui paraît certes conséquent, mais pas insurmontable.

Le pronostic de la TEAM Au Premier Poteau : Nantes et Guingamp en Ligue 1 avec Monaco

Cette fin de saison s’annonce chaude et intense, qui accompagnera l’AS Monaco à l’échelon supérieur ? Qui restera sur le carreau ? Des joies mais aussi des peines, non ce n’est pas une bande-annonce d’un film, c’est la Ligue 2.

Commenter cet article