Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Analyses Footballistiques

Articles avec #fcn manager catégorie

Un canari peut-il manger un lionceau ? Mode d'emploi. (J5-L1)

Publié le 12 Septembre 2013 par Charles Bézy dans FCN Manager

La trêve internationale terminée, le moment est venu de reparler concrètement du FCN et du match de samedi qui va opposer nos Canaris au FC Sochaux Montbéliard.


Sochaux est une commune de 4 000 habitants environ et le site industriel d'un des 2 plus grands constructeurs automobiles français. Mais côté football ça donne quoi ? Titré à 2 reprises Champion de France de D1 (1935 et 1938), autant de fois de D2 (1947 et 2001), vainqueur de 2 Coupes de France (1937 et 2007) et d'une Coupe de la Ligue (en 2004 on s'en souvient malheureusement tous, avec la panenka ratée de Micka).

Qu'en est-il aujourd'hui de l'équipe sochalienne, réponse ici :


Les Sochaliens ont effectué un match plutôt encourageant face à Ajaccio même si, comme le PSG, ils sont tombés sur un Ochoa des grands soirs (comme à son habitude en ce début de saison) et sur une défense très solide (Ravanelli et le goût du beau jeu …).

Mais nous ne sommes pas là pour parler d’Ajaccio, mais bien de Sochaux. Cette équipe n’a pas été très active durant le mercato, réussissant à garder Corchia (qui aurait été très bon à l’OL) tout en signant Faussurier en défense, ou encore Razak Boukari en attaque. Mais l’équipe sochalienne va surtout se baser sur une grosse ossature qu’Hély a mise en place depuis le début de la saison.

L’équipe qui va probablement débuter selon moi :

Pouplin ; Faussurier- Kanté (après sa suspension face à Montpellier) – Carlao – Corchia ; Doubaï – Eickmayer ; Roudet (ou Nogueira) – Nogueira (ou Roudet) – Contout ; Bakambu.

Cette équipe est toujours aussi solide à l’extérieur qu’à la maison (3 buts encaissés à domicile et à l’extérieur cette saison) cependant, en ce début de saison, l’équipe sochalienne est moins médiocre à l’extérieur qu’à domicile (2 buts chez ses voisins pour 1 but au stade Auguste Bonal). Il faudra faire attention à cette équipe, redoutable en contre (comme à son habitude).

Du côté de nos petits canaris, le point rapporté de Champagne est porteur d’espoir car nous avons pu voir notre équipe nantaise faire le jeu face à une équipe qui joue le maintien. Pour ma part, il va falloir qu’on garde le même état d’esprit qu‘au Stade Auguste Delaune, c’est-à-dire essayer de prendre la possession (le FCN a eu la meilleure possession de sa saison, avec 44%) et de dépasser le seuil des 50%. De plus, à domicile, les nantais pourront compter sur leurs deux nouvelles recrues (Audel et Nicolita) en tant que jokers, même si le premier doit encore affiner sa préparation.

Selon moi, voici l’équipe qui sera à la Beaujoire* :

Riou ; Veigneau ou Cissokho – Vizcarrondo – Djilobodji – Cichero ou Veigneau ; Deaux – Veretout ; Bedoya (énorme depuis son arrivée) – Bessat ou Nicolita (en fonction de leur forme, même si ce dernier a été très bon lors du match ASSE-Bordeaux) ; Djordjevic – Gakpé (Sochaux a du mal face aux attaquants remuant, de plus Gakpé sera moins fatigué qu’Aristeguieta après sa semaine internationale).

Pour finir, après notre dernier match à domicile (face au PSG, le 24 août) très encourageant, les nantais peuvent espérer une victoire sur la lancée du match en Champagne et compter sur le soutien de 20 000 à 25 000 personnes dans un match crucial pour le maintien. On compte sur vous pour donner de la voix !!

*Concernant la compo de nos canaris nous tenons à préciser que le texte a été écrit il y a plus d'une semaine.

 

Un canari peut-il manger un lionceau ? Mode d'emploi. (J5-L1)
Lire la suite

FC Nantes-PSG (J3-L1) : l'argent fait-il le bonheur ?

Publié le 21 Août 2013 par Charles Bézy dans FCN Manager

Voici LE match que tout supporter nantais rêvait d’aller voir depuis 2011 et l’arrivée des qataris à la tête du club.

On peut s'attendre à un match déséquilibré voire perdu d’avance pour la plupart d’entre nous quand on voit de nombreuses stars dans l'équipe adverse (il y en a trop pour toutes les citer).

Cependant à la maison, les canaris peuvent tenter, voire même réussir quelque chose (comme nous l’a montré Evian en coupe et Reims en championnat la saison passée ou plus récemment Ajaccio au parc dimanche dernier).

 

Tout d’abord, il est impossible de parler des parisiens sans parler du mercato, qui fut comme la saison dernière, à la hauteur des ambitions des investisseurs qataris. La preuve avec le recrutement de Cavani pour 63 millions d’euros, ou encore celui de Marquinhos pour 35 millions, le club de la capitale a frappé un grand coup et à rattraper Monaco dans le match qui oppose les deux richissimes clubs de la Ligue 1 durant le marché des transferts. Ils ont même acheté en France, ce que les présidents de Ligue 1 leur reprochaient depuis 2011, avec la signature de Digne pour 15 millions.

 

Sinon à part ça, la tactique du PSG sera sensiblement la même que celle posée sous l’ère Ancelotti, c’est-à-dire un 4-4-2 avec comme base de jeu un quatuor d’attaque de feu (Lucas-Lavezzi-Cavani-Ibrahimovic) et une base défensive forte (Marquinhos-Thiago Silva). Le jeu des parisiens sera basé sur la vitesse de cette attaque pour placer des contres grâce à la meilleure défense de Ligue 1 selon moi (le PSG possède Thiago Silva, le meilleur défenseur du monde) qui inhibera les attaques nantaises durant la majeure partie du temps. Cette tactique est la plus plausible car la patte de Blanc ne sera pas encore en place pour le troisième match de Ligue 1 . Dans ces équipes qui possèdent de tels effectifs, la mayonnaise ne prend qu’à partir d’un certains nombre de matchs joués ensemble et donc heureusement pour nous les automatismes ne seront pas encore présents.

 

Pour ma part, l’équipe la plus probable serait celle-ci : Sirigu ; Jallet-Marquinhos-Silva-Maxwell ou Digne (en fonction de leur état de forme, mais dans les deux cas le côté gauche sera bien gardé) ; Matuidi-Motta (s’ils ne sont blessés ou si aucune recrue arrive à leur poste) ; Lucas ou Pastore-Lavezzi ; Ibrahimovic-Cavani.

 

Face à une telle équipe, il faudra jouer la carte de la prudence, et donc ne pas trop se projeter vers l’avant, car certaines équipes en ont fait les frais durant la saison 2012-2013 (comme le LOSC en août 2012, se soldant par une défaite 2-1, ou encore Valenciennes au cours de la 17ème journée, car les nordistes avaient reçu un 4-0, où les parisiens avaient montré un visage conquérant). Selon moi, le 5-3-2 n’est pas une option à envisager, je pencherai donc plus pour le 4-4-2 qui nous a fait tant gagner la saison passée avec Djilobodji-Cichero en charnière, et même Djilobodji dans un rôle à la Bayall Sall (lors de la victoire de Saint-Etienne au Parc des Princes, le défenseur avait harcelé Ibrahimovic, ce qui avait amené, en partie, le geste face à Ruffier), et une attaque Gakpé-Aristeguieta, afin de profiter de la vitesse du togolais pour marquer en contre-attaque. De plus, je vois un milieu très serré et qui presse haut (un Deaux-Touré ferait parfaitement l’affaire). Mais il ne faut pas oublier l’aspect mental, car le PSG avait flanché dans ce secteur lors des derniers matchs de Ligue 1, c’est-à-dire au moment de conclure la domination au classement, la saison dernière (Evian-PSG à Annecy avait fini très mal avec beaucoup de cartons, rouges notamment, et des insultes à répétition après le coup de sifflet final).


Les Jaune et Vert devront être solides dans ce secteur et ils devront aussi arriver à mettre les parisiens dans le doute par le biais d’attaques dangereuses et aussi par le biais d’une défense ne laissant rien passer, car le club de la capitale possède des joueurs à grand caractère (Ibrahimovic, Cavani ou encore Lavezzi) pouvant s’énerver à partir du moment où la difficulté face à des « petites équipes » (ce que nous sommes vu que nous sommes promu) se présente. La pression est d’autant plus grande cette saison avec la présence de l’AS Monaco, ce qui ajoute un poids psychologique dans la tête des joueurs de la capitale. Certes, Nantes n’est ni le Barça ni le Bayern, mais notre équipe possède des atouts non négligeables surtout face à des équipes comme le PSG.
Sur ce, l’équipe nantaise la plus probable, pour ma part, serait celle-ci : Riou ; Cissokho-Cichero-Djilobodji-Veigneau ; Touré-Deaux ; Eudeline-Bessat ; Gakpé-Aristeguieta.

 

Même si le match est perdu d’avance pour certains, il faut que tout le monde soit là pour supporter notre club de cœur afin d’aider nos joueurs préférés à réaliser ce miracle (car, oui, face au PSG, un autre résultat qu’une défaite serait une très bonne chose pour les matchs suivants).

Bon match à tous, surtout pour ceux qui auront la chance d’aller à la Beaujoire, et comme on dit en Loire : « Allez les Jaune et Verts!!!!!», et …. j’allais oublier, bonne chance au FCN !

FC Nantes-PSG (J3-L1) : l'argent fait-il le bonheur ?
Lire la suite