Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Analyses Footballistiques

19ème journée de Ligue 2 : Sedan 0-0 Nantes

Publié le 11 Janvier 2013 par FCN Anonymous in Arbitrage

Publié le 11 janvier 2013, modifié le 21 février 2014.

 

Préambule : cela devient une habitude. JNous rappelons que ce genre d'article n’a pas pour but de s’en prendre à une seule personne ou à un corps arbitral désigné pour un match. Ce genre d’article sert à montrer que la DNA (Direction Nationale de l’Arbitrage) ne donne pas les moyens à ses arbitres de lutter contre les erreurs d’arbitrage, les joueurs « tricheurs » et l’anti-jeu qui pourrit la plupart des matchs en France. Avec l’arbitrage vidéo utilisé de manière judicieuse et non abusive et une application stricte des lois de l’arbitrage, le scénario de la 2ème mi-temps du match entre Sedan et Nantes n’aurait plus rien à voir avec ce qui s’est passé.

 

Il y a des matchs qui se finissent sur un score nul et vierge et qui reflètent un match insipide, sans rythme, sans action dangereuse. Et il y a des matchs qui se finissent sur le même score mais on se demande encore comment cela est possible.

Prenons par exemple ce match entre Nantes et Sedan. Une analyse (trop) rapide du match comme cela a été décrit dans plusieurs journaux (L’Equipe, Ouest France…) résume ce match à une seule action sedanaise : une frappe sur un montant. et un ballon qui longe ensuite la ligne de but de Riou sans rentrer. Surprenant de voir que seul ce fait de jeu avait retenu l’attention des journalistes en 90 minutes et leur suffisait donc pour conclure : « le FCN ne méritait pas mieux ».

Ayant suivi le match attentivement (diffusion sur Eurosport), nous pouvions être déçus de voir que la tête de Djilobodji qui a terminé sa course sur la barre transversale sur un coup franc antérieur à l’action sedanaise n’avait pas retenu l’attention des journalistes.

Concernant cette fameuse action dangereuse sedanaise qui termine sur le poteau, elle est la conséquence de plusieurs contres favorables à la suite de dégagements nantais très brouillons. L’un des contres a été effectué du bras sur un dégagement de Cichero (action visible au ralenti sur le résumé vidéo du match disponible sur le site officiel du FCN : http://www.fcnantes.com/articles/TV.php?num=7174, au bout de 1’20 de vidéo). Difficile de juger de l'intention mais le sedanais se crée une belle occasion grâce à son bras...

Le vrai tournant du match va se jouer en début de 2ème mi-tempsEn l'espace de 5 minutes de jeu, 3 faits de jeu majeurs, défavorables au FCN, vont clairement entériner le score nul et vierge. Ces faits de jeu sont très souvent "zappés" par les supporters alors qu’ils déterminent en majeure partie le score final d’un match serré. Ils sont oubliés car ils n’apparaissent pas dans les résumés vidéo. Pour les repérer il faut suivre le match devant un écran de télévision et profiter de quelques ralentis judicieux. La diffusion sur Eurosport permet de bien analyser ces faits de jeu grâce à leur réalisation de qualité.

Voici donc les 3 faits de jeu qui se sont déroulés au retour des vestiaires :

1)      49ème min (http://www.lequipe.fr/Football/match/266941) : Balle en profondeur plein axe pour Djordjevic qui se présente seul face au gardien qui est sorti pour capter le ballon en hauteur. Le gardien est seul, dernier rempart. Au moment de son extension pour saisir le ballon, le gardien est encore dans sa surface de réparation. Au moment de la retombée, il est en dehors à cause de son élan. Avec le ballon dans les mains. L’arbitre assistant et l’arbitre central ne voient rien. Pas de coup franc et surtout pas de carton rouge indiscutable.

2)      51ème min  (http://www.lequipe.fr/Football/match/266941) : Dans la surface de réparation, Djordjevic court en direction du but pour reprendre un centre. Derrière lui, un sedanais se jette pour l’empêcher de frapper et prend la jambe du joueur le faisant tomber. Il ne touche pas le ballon. L’arbitre est très proche de l’action et ne siffle rien, pas même une simulation.

Traitement dans les médias locaux : analyse de Ouest France (journaliste  Alan de Silvestri) : « l’écroulement de Djordjevic dont la malice n’a pas fonctionné dans la surface (...) ». Dans le texte où la note du match de Filip est commentée il est écrit : « action litigieuse dans la surface où il a voulu jouer de roublardise ». Par deux fois, on parle de ruse alors qu'il est taclé par derrière. Où est la roublardise ? « Roublard » n’est pas adapté à un attaquant qui subit autant de fautes grossières qui restent impunies.

3)      53ème min : Faute grossière de Traoré sur un nantais mais l’action se poursuit car l’arbitre laisse dans un premier temps l’avantage. Djordjevic reçoit un ballon en bonne position d’attaque. Soudain, coup de sifflet de M. Turpin qui revient à la faute. Le sedanais reçoit un carton jaune qui aurait pu être distribué à la fin de l'action dangereuse...

En plus de ces faits majeurs, il y a eu des faits d’anti-jeu sedanais qui auraient pu nuire au FCN si M. Turpin était tombé dans le piège. Félicitations à lui, il n’est pas tombé dedans. Mais pour empêcher que cela se reproduise il aurait pu sortir des cartons jaunes pour simulation. Cette règle est appliquée trop rarement.

Durant le match il y eu par exemple cette action de jeu qui se déroule à quelques secondes de la mi-temps :

Excellent tacle de Djilobodji sur le sedanais Pinteaux qui débordait le long de la touche. L’arbitre ne siffle rien. A raison, Djilobodji n’a pas touché le joueur et lui a retiré le ballon d’une belle manière. Les ralentis multiples d’Eurosport en témoignent. Malheureusement le joueur sedanais se met en tête qu’il va (essayer d') abuser de l’arbitre, il se tord de douleur et frappe le sol du poing comme si on lui avait cassé la jambe ou le pied. L’image est impressionnante. On y croît. Ne voyant pas l’arbitre rentrer dans son jeu (M. Turpin sifflera même la mi-temps sur cette touche), Pinteaux se relève (sans boiter) et râle comme quoi c’était dangereux. Etonnant donc de ne pas voir le carton jaune de sorti pour cette simulation. Il faut les empêcher de tricher ! Sans sanction ces joueurs continueront de vouloir abuser de l'arbitre ils ne risquent rien au final.

Les arbitres ne sanctionnent pas assez les simulations. Il ne faut pas attendre qu’elle soit grotesque pour sanctionner.

D’ailleurs cela a recommencé en 2ème mi-temps. Même type d’action avec cette fois-ci Diallo le sedanais dans le rôle du simulateur. Une fois de plus, Turpin ne se laissera pas abuser mais ne sanctionnera pas le joueur. Ce mauvais état d'esprit reste impuni. Et s’il est impuni, il reste omniprésent dans le match. Cela envenime la rencontre.

Beaucoup trop de matchs partent « en vrille » (insultes et bagarres entre joueurs, insultes des supporters, expulsions de joueurs et d’entraineurs) car l’anti-jeu n’est pas stoppé. Il suffit pourtant d’appliquer les règles. Encore une fois le football se porterait mieux et les joueurs arrêteraient d’abuser des arbitres si la tricherie était sanctionnée régulièrement.

Commenter cet article