Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Analyses Footballistiques

Bonus du jeu "On Garde En Ligue 1" : Waldemar Kita

Publié le 5 Juin 2013

Alors là on vous propose du lourd. Le « OGEL1 » du big boss de la maison jaune ! Rien qu’avec un prénom pareil il y a de quoi avoir peur. Waldemar qui se prononce en réalité « Voldemort » (non ?) nous vient tout droit de Pologne et non de l’univers d’Harry Potter. Il vient de fêter ses 60 ans en mai et toujours pas un cheveu blanc ! Comment ça il fait des colorations ???

C’est un homme d’affaires qui a fait fortune dans les lentilles, pas celles que vous détestez manger à la cantine mais celles que l’on utilise pour corriger la vue.

En parallèle, Waldy aime le football. Mieux il « kiffe » le football. C’est quelqu’un de passionné, qui se donne à fond, un peu trop parfois. On lui reproche de trop se mêler du sportif alors qu’il n’est « que » le président. Mais en tant que chef d’entreprise Waldy voit autour de lui des salariés qu’il paye et qui doivent lui obéir.

Peu de gens le savent mais Kita et le FCN c’est une histoire d’amour qui a commencé il y a 15 ans. Déjà en 1998 il avait essayé de racheter le club, sans succès. Frustré il tombe alors dans les bras de la Suisse et devient propriétaire du club FC Lausanne-Sport. La relation dure 3 ans. En 2001 il quitte le foyer conjugal et laisse derrière lui une femme euh un club pardon en faillite. Waldy est du signe du taureau donc il est têtu et n’abdique pas dans la conquête de Dame FCN. Il revient à la charge en 2007 quand le FCN plonge est Ligue 2 après 44 années consécutives en L1 (44 comme le département de la Loire Atlantique…dommage que Nantes ne soit pas en Vendée on aurait tenu 85 ans non ?) et cette fois-ci c’est la bonne ! Il arrache le club à la Socpresse de Dassault. Les supporters voient leur calvaire prendre fin. Mais pas forcément une fin heureuse puisque même si le club remonte en L1 dès l’année suivante, il est de nouveau relégué en 2009. La mauvaise gestion du club est pointée du doigt. L’entourage n’aide pas. Le président fait tomber des têtes, surtout celles de ses coachs. Les supporters demandent sa tête plutôt. Mais Kita reste. Kita n’est pas vendeur. Trop d’argent injecté dans la maison jaune. Il veut à tout prix vendre mais en L1. Secret de polichinelle.

C’est un président omniscient. Il veut tout gérer. Mais lors de la saison 2011-2012, il est en retrait durant la première partie de saison. Il semble prendre enfin du recul. Son fils Franck, qui semble moins visé par les supporters prend du galon et s’occupe des affaires sur Nantes. Kita semble également laisser le sportif au coach Landry Chauvin. Mais finalement cette entente va voler en éclat. Les attaques dissimulées de chacun par média interposé, l’arrivée in extremis de Bangoura au mercato d’hiver qui semble être un choix du président et non du coach viennent semer le trouble. Le divorce est d’actualité. Malgré le soutien de beaucoup de supporters qui voyaient en Chauvin le dépositaire du renouveau du jeu nantais, il est licencié. Le FCN doit repartir de zéro et Kita est encore désigné comme unique responsable. On se moque de lui. Moqueries qui prennent de l’ampleur quand la rumeur Der Zakarian fait son arrivée pour reprendre le poste d’entraîneur alors qu’il avait été remercié injustement par ce même Kita après 3 matchs de Ligue 1 de la saison 2008-2009 malgré la remontée en L1 du club dont il était le grand artisan.

Mais voilà, comme l’avoue le président, des gens sont partis. La gestion est vraiment bicéphale : le père et le fils. Il n’y a plus d’intermédiaire entre le coach et la direction. Et cela fonctionne. Le club retrouve l’élite en mai 2013. Le centre de formation est relancé avec les équipes premières dans toutes les catégories et l’équipe réserve qui retrouve la CFA.  Franck Kita a davantage fait le boulot de comm’. Le président sort de l’ombre ponctuellement. Et ses propos souvent raillés sont bien mieux construits et réfléchis. Alors oui sa ligne de défense pour le cas Djordjevic expulsé pour insulte envers l’arbitre fera rire (jaune) mais ses sorties médiatiques à quelques journées de la fin de saison (interviews sur Radio Côte d’Amour après le match contre Monaco, sur France 3 Pays de la Loire à l’occasion des 70 ans du club) sont pertinentes et lucides. Il met en avant les éléments extérieurs à la maison jaune qui nuisent à la remontée en L1. Il cible le comportement des instances du football français vis-à-vis du FCN : LFP, FFF, commission de discipline. Et ça on aime !

Les dernières informations associées au président sont ses larmes de joie après la victoire contre Sedan et son interview d’il y a quelques semaines au micro de Ouest-France où il affirme que « maintenant, je pourrais partir tranquille… ».

Alors chers Anonymous, les larmes du président vous donnent-elles envie de le voir rester pour la saison en Ligue 1 ou bien vous êtes plutôt d’avis qu’il parte « tranquillement » comme il le dit ? 

A vous de juger !

Commenter cet article

anthony 06/06/2013 15:37

non vue l'affaire bangoura il savais que en ne romprand pas le contra de bangoura avec le club des émirat, le joueur appartiendrais toujours au club l'article de ouest France en n'est la preuve, il est dans ces tord jusque"au coup donc non bar toi

René 06/06/2013 02:49

http://www.rts.ch/video/emissions/temps-present/488056-football-romand-homicide-par-negligence.html

A voir avant de venir gaspiller du temps ici pour écrire qu'il a "changé, que maintenant c'est différent, qu'il a mis beaucoup d'argent" etc etc.

René 06/06/2013 02:40

DEGAGE WALDEMAR !! FOSSOYEUR !!
LE FC KITA ON EN VEUT PAS !!!

Thomas 05/06/2013 23:38

Non, sérieusement, qu'il se tire, on en peux plus de lui, il a finit de tuer le club.

Ne me parlez pas que les jeunes reviennent, il n'y a pas de fond de jeu, que des individualités.